Posters Avril Lavigne et peluches Diddl : retour sur la déco de ma chambre de collégienne

Par  |  | 4 Commentaires

Prête pour un tour dans le passé ? Je t'emmène dans ma Twingo à remonter le temps, direction ta chambre d'ado prête à vendre ton frère contre le best of de My Chemical Romance.

Posters Avril Lavigne et peluches Diddl : retour sur la déco de ma chambre de collégienne

Ta chambre, tu l’aimes (j’espère). Mais si tu es comme, à l’aube de tes dix-huit ans, encore frêle et ingrate envers ceux qui te laissaient pourtant la re-tapisser de posters (y compris au plafond), tu l’as quittée.

Depuis, mes parents l’ont transformée en chambre d’amis. Voilà, au revoir SOAD sur la porte et mes reliques du premier concert de Tokio Hotel (un paquet de chips et un bâton lumineux) posés sur la commode.

Parfois, quand la nostalgie m’assaille, j’aimerais me réfugier dans ce petit cocon de douceur à la couette molle et au lit grinçant.

Je me rappelle de ces soirs passés à fixer les murs, casque (offert en cadeau après une commande sur L’Indien) aux oreilles, m’imaginant mon propre clip dans les couloirs du collège, avec les cheveux très très lisses.

Ou m’imaginant m’incruster dans le générique de la saison 5. 

Du coup, cette semaine, je te propose de te replonger dans cet univers gouverné par les lois du rideau de fils et les archives Skyblog.

Revoyons ensemble les codes de ce mouvement artistique « chambre d’ado des années 2000 », malheureusement en déclin.

Ma chambre d’ado des années 2000

Au départ, ma chambre était beige. Ses murs étaient neutre. L’idée de départ était qu’on ne puisse plus distinguer le moindre morceau de papier peint une fois le processus de décoration enclenché.

Posters, dédicaces, dessins sur copies simples petits carreaux, tout était bienvenu. Le but ? Ne laisser aucune espace vide, en comptant la tête de lit et l’armoire à chaussettes.

Ensuite, le grand truc, c’était les miroirs en pied, pratiques pour réaliser au mieux l’ancêtre du selfie en Converse pimpées. Un classique : le lot de deux vagues KRABB chez Ikea.

Malheureusement, il s’agit aujourd’hui d’une relique.

À lire aussi : Ces photos que tout le monde prenait au collège/lycée dans les années 2000

Pour les plus téméraires (et ceux que la prof d’Art Plastique montrait en exemple devant toute la classe) il y avait la personnalisation au marqueur ou blanc correcteur.

Les motifs les plus prisés étaient :

  • le « A » anarchique
  • un coeur brisé avec une flèche
  • un smiley les yeux en croix.

Ajoute à ça une guirlande lumineuse, un ciel de lit dans lequel m’emmêler le matin, une lampe à effet ramenée d’une escapade chez Nature & Découvertes et voilà.

La magie des années pré-2010.

Shopping déco « retour au collège »

Alors, prête à lancer la playlist Skatepark de Spotify ? Car oui, elle existe.

8 surprises choisies par la rédac
18.90€ + 4€ de livraison

Amelie

J’ai rejoint la folle team madmoiZelle en juillet 2013, ce qui m’a permis d’acquérir sérieux et organisation (hum). Passer mes journées chez IKEA et dénicher des tatoueurs coolos font partie des missions qui me sont confiées. Mes hobbies sont présentement les Gremlins et le poivron rouge. Durant mon temps libre, j’aime regarder des films glauques et monter mon poney.


Tous ses articles

Commentaires
  • Hannah-Scarlett
    Hannah-Scarlett, Le 3 juillet 2017 à 17h30

    C'est con, j'ai jamais eu de "Chambre d'ado", genre je vivais dans une maison très ancienne dont je trouvais que ça ne collait pas. Mais je me rappelle de la chambre de ma BFF avec ses poster Harry Potter et son coussin High School Musical x)
    Et moi je me rattrape aujourd'hui à 20 ans, avec mes peluches, mes pop figurines, mes posters pokémon et ma couette à motif pastèques ^^

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!