Gérer le passé des copains

Gérer le passé des copains

Contrairement à ce que je préconise pour la paix dans le monde et dans les ménages, tous les hommes n’arrivent pas vierges dans mon lit (je crois n’avoir dépucelé qu’un seul garçon de toute ma vie, score lamentable s’il en est). Certains ont connu quelques fornications éparses. Certains se pointent avec un passé chargé comme le casier judiciaire d’Emile Louis. Et généralement… c’est là que les embrouilles commencent.

Certaines femmes ont un don pour blesser les petits chatons moelleux que sont les hommes. Par commodité, on les appellera : psychopathes. Exemple : la meuf qui appelle 180 fois par jour. Ou encore : celle qui culpabilise le mec sur la taille de son engin (et par engin j’entends évidemment rotule).

Plus les hommes ont connu de femmes, plus ils ont de chances d’être tombés sur une psychopathe. Par un curieux manque d’instinct de préservation, ils ont l’air d’adorer ça – genre, ils restent douze ans avec elle et lui font quatorze enfants. Et parce que je suis trop chanceuse, c’est toujours moi qui les récupère ensuite (ok : mes copines aussi).

gérer passé copain Gérer le passé des copainsCes garçons arrivent donc tout cassés dans la nouvelle relation. On reconnait ces grands blessés de la vie au fait qu’ils demandent la permission pour tout (“oui, tu peux aller faire pipi”), qu’ils montrent les textos qu’ils écrivent, qu’ils ont parfois de brusques réactions de rejet, qu’ils sont super hésitants quant à l’engagement, bref, que ce sont des PUTAINS DE PLAIES à gérer.

On peut les larguer. Ou attendre que l’orage passe et récupérer des mecs patients, qui nous seront éternellement reconnaissants d’être autre chose que des biatchs insensibles, et qui conséquemment nous cuisineront des profiteroles à coeur de framboise.

Forte d’une expérience de quatre-vingt quatre années de vie sexuelle, j’affirme qu’il n’est pas si compliqué de gérer ces hommes-plaies. Mais il faut s’y prendre correctement.

- Ne pas estimer qu’on va réparer le garçon. On ne répare rien, on passe après. Si on prend assez de place, on fout naturellement la précédente dehors : dans le passé, pas dans le présent.
- Dès le début des réactions chelou du mec, et à chaque petite rechute, on rappelle qu’on n’est pas responsable de ce que l’ex a bien pu lui infliger. Et que donc, on refuse de payer pour ses bêtises à elle.
- Ne pas faire la psy. Ma phrase préférée : “Je n’ai aucune idée de ce qui t’est arrivé avec tes autres copines, ça ne me regarde pas, mais je suis une autre personne, si tu l’oublies je t’étrangle.”
- Rester patiente le temps qu’il comprenne que vous êtes différente. Ce qui peut signifier qu’au début on fait le dos rond.
- Si le mec est incapable de faire son deuil, adieu, on ne vas pas non plus se traîner un boulet sous prétexte que les torturés sont charmants. Ils le sont, mais cinq minutes.

Évidemment, rien de tout ça n’arriverait si ces espèces d’obsédés faisaient le bon choix, à savoir ne jamais coucher avec d’autres filles que moi. Plus sérieusement, rien de tout ça n’arriverait si les psychopathes n’existaient pas. Au cas où certaines liraient cet article : hé, les filles, arrêtez de casser mes jouets. Résolvez vos problèmes d’ego, d’angoisse, de père… et veuillez laisser les garçons aussi sains et propres que vous les avez trouvés en entrant. Par solidarité.

Tous les articles Ah ! Les mecs... , Sexe , Vis ta vie
Les autres papiers parlant de Couple
ça vous a plu ?
partagez !
Big up
L'actu de mad
gratuitement dans vos mails !
a lire également
Plus d'infos ici
Viens apporter ta pierre aux 29 commentaires !

Tu dois être inscrite pour lire l'intégralité des réactions ou commenter !

Identifie toi ou clique ici pour t'inscrire, c'est gratuit !

  • Eden*
    Eden*, Le vendredi 18 février 2011 à 02h08
  • Orphans
    Orphans, Le samedi 19 février 2011 à 10h48

    C'est "marrant" mais moi, cet article ne me parle pas, avec les copains que j'ai eu, on n'a jamais parlé de nos précédentes relations, je ne sais rien de leurs exs et ils ne savent rien des miens.
    (ou alors je n'ai pas compris l'article..)

  • Limonade
    Limonade, Le samedi 19 février 2011 à 21h46

    Je surprend beaucoup de filles quand je dis que je suis amie avec l'ex de mon amoureux :)
    Pourtant c'était son premier grand amour (genre ils avaient déjà le nom de leur futurs enfants,e t tout... ), leur rupture n'a pas été facile, tout ça...
    Pourtant ils ont réussi à rester amis (pas poliment hein, vraiment amis). Et il se trouve que j'étais déjà amie aussi avec cette fille avant, quand ils étaient en couple. On ne s'était pas revu depuis plusieurs années, et du coup quand je me suis mis avec mon copain, ça a été l'occasion de se revoir... (puisqu'ils étaient amis, vous suivez??? ) J'avais un peu peur que ce soit bizarre, mais en fait non. Elle a refait sa vie, tout va bien, et on se fait régulièrement des soirées. Mon copain y va même parfois tout seul et ça ne pose pas de soucis :)
    Ca parait bizarre pour beaucoup de gens, mais moi je suis bien contente que ça se passe comme ça, et je trouve que ça devrait être plus souvent le cas.

  • Lili la vipere
    Lili la vipere, Le mercredi 23 février 2011 à 11h42

    Moi mon rêve ça aurai été de rencontrer un mec qui vient d'arriver à Paris qui a vécu toute sa vie à NY ou LA déjà ça aurait éviter que je puisse croiser une de ces grognasses au coin de la rue.

  • AnonymousUser
    AnonymousUser, Le mercredi 23 février 2011 à 12h03

    Haha, je me suis bien marrée, c'est tellement vrai!
    Je me suis bien reconnue là dedans:

    - Dès le début des réactions chelou du mec, et à chaque petite rechute, on rappelle qu’on n’est pas responsable de ce que l’ex a bien pu lui infliger. Et que donc, on refuse de payer pour ses bêtises à elle.
    Au début de notre relation avec l'amoureux, je passais mon temps à lui répéter qu'il n'y avait aucune raison que je paye les pots cassés, il a fini par le comprendre heureusement.
    Il a fini par comprendre que deux relations sont différentes, les filles aussi et qu'il pouvait me faire confiance sans se retrouver 6 pieds sous terre... D'ailleurs c'est devenu l'extrême puisque maintenant il sait parfaitement que je ne lui ferais jamais de mal et a une confiance aveugle.

    Maintenant il est tout réparé alors si, si c'est possible :up:

    Mais on est tous le psychopate de quelqu'un je pense!

  • Zoui
    Zoui, Le mercredi 21 décembre 2011 à 21h36

    Beurkkk jamais j'aurais pu sortir avec un mec comme ça... un mec "traumatisé". Beurk, j'peux pas

  • Callie.
    Callie., Le mercredi 21 décembre 2011 à 23h27

    Je me souviens avoir lu cet article il y a un an, et maintenant je suis aussi avec un tout cassé, mais alors vraiment :shifty: il est tombé sur deux cas avant moi, mais quand je dis cas je grossi pas la chose. La première était une psychopathe qui lui a fait la misère (menace de suicide si il faisait pas ce qu'elle voulait etc. elle a aussi dit à tout le monde qu'il la battait quand il a tenté de la quitter...), et la seconde un gros boulet qui a pas voulu quitter leur appartement après la rupture et qui a mis 1 an à partir :stare:. Bref, il en ressort qu'aujourd'hui mon monsieur a des crises de spasmophilies et aucune confiance en lui.

    La phrase : "Je n?ai aucune idée de ce qui t?est arrivé avec tes autres copines, ça ne me regarde pas, mais je suis une autre personne, si tu l?oublies je t?étrangle." je trouve juste que c'est du n'importe quoi. Une relation se base sur le partage, la communication, l'écoute. C'est surement dit sur le ton de l'humour mais voila une personne on la prend pour ce qu'elle est pas que pour le meilleur ;) Je sais pas si j'arriverai à "guérir" les blessures de mon copain, et je pense pas car elles sont bien ancrées mais j'espère arriver à lui donner plus confiance en lui, et en nous :)

  • Sweetypepper
    Sweetypepper, Le lundi 26 décembre 2011 à 10h59

    Oui je suis d'accord sur l'article mais n'oublions pas que nous avons (presques) toute amoché un garçon, moi la première et je ne me considère pas comme une psychopate. J'ai vecu une histoire de deux ans j'avais 15 ans lui plus agé de 3 ans et je n'ai eu de cesse de l'envoyer paitre, rompre, le reprendre, allez voir ailleurs pendant nos deux ans de relation, je l'ai beaucoup blessé lorsque nous avons rompu définitivement, depuis on se reparle de temps en temps (ca fait trois ans que c'est finit) il ne s'est toujours pas reconstruit, persuadé que je reviendrais... Il trompe ses copines, incapable de rester avec elle... Alors oui j'ai ma part de responsabilités dans ce qu'il est devenu et ses petits problèmes à résoudre mais il à la sienne aussi c'est à lui de surmonter cela.
    C'est pas joli joli ce que j'ai fait je me suis excusé, j'ai changer (heureusement je ne suis plus la même fillle qu'a 15 ans)
    Tout ca pour dire que les" psychopates" qui détruisent les mecs c'est pas que les autres, et que d'une manière ou d'une autre on détruit toujours un peu quelqu'un. Mais on nous détruit nous aussi hein ;) L'important c'est de savoir se relever je pense

  • Aodren
    Aodren, Le mercredi 29 février 2012 à 18h17

    Mon tout cassé me manque, même après 5 ans de séparation, il me manque.


    Malgré tout, je suis sure d'avoir bien fait, je ne pouvais pas le réparer, le changer, j'ai beaucoup à faire avec ma petite personne.
    C'est d'ailleurs surement nos cassures qui font que nous nous sommes trouvé.

  • Little Mermaid
    Little Mermaid, Le dimanche 26 août 2012 à 20h24

    Hohoho l'article est culotté!

    Sweetypepper;2791752
    Oui je suis d'accord sur l'article mais n'oublions pas que nous avons (presques) toute amoché un garçon, moi la première et je ne me considère pas comme une psychopate. J'ai vecu une histoire de deux ans j'avais 15 ans lui plus agé de 3 ans et je n'ai eu de cesse de l'envoyer paitre, rompre, le reprendre, allez voir ailleurs pendant nos deux ans de relation, je l'ai beaucoup blessé lorsque nous avons rompu définitivement, depuis on se reparle de temps en temps (ca fait trois ans que c'est finit) il ne s'est toujours pas reconstruit, persuadé que je reviendrais... Il trompe ses copines, incapable de rester avec elle... Alors oui j'ai ma part de responsabilités dans ce qu'il est devenu et ses petits problèmes à résoudre mais il à la sienne aussi c'est à lui de surmonter cela.
    C'est pas joli joli ce que j'ai fait je me suis excusé, j'ai changer (heureusement je ne suis plus la même fillle qu'a 15 ans)
    Tout ca pour dire que les" psychopates" qui détruisent les mecs c'est pas que les autres, et que d'une manière ou d'une autre on détruit toujours un peu quelqu'un. Mais on nous détruit nous aussi hein ;) L'important c'est de savoir se relever je pense
    C'est rassurant de lire ça (seriously... même si c'est chelou comme réflexion).
    Cet article est bien, mais en même temps il me fait sentir mal à l'aise. Comme Sweetypepper le dit "on a tous amoché quelqu'un", et cet article me donne l'impression de montrer du doigt toutes ces filles qui ont eu tort de faire du mal à un mec.
    Je n'ai jamais trompé, j'ai aimé avec sincérité, mais j'ai du faire mal aussi à mon ex d'une certaine manière, même si on a été heureux ensemble pdt longtemps. Je ne sais pas pour vous, mais moi je le prendrais mal si la prochaine copine qu'il avait disait bêtement "purée, elle aurait pu laisser ce mec dans un meilleur état! Ahlala maintenant je vais devoir réparer les pots cassés".

    Quand un mec raconte ses déboires amoureuses, ne pas oublier qu'on a le droit (façon de parler haha!) à une seule version de son histoire. Perso, j'évite de juger trop facilement, même si ça m'énerve de voir un mec souffrir juste parce qu'une fille n'a pas fait assez attention à lui. C'est peut-être de la superstition, mais je me dis dans ces cas-là "et si j'avais fait autant de mal à quelqu'un moi aussi? Juste parce que j'ai fait moins pire qu'elle je serais en mesure de la juger". Faut avoir un sacré égo pour ça, non? Personne n'est parfait. Ou mon raisonnement n'est pas assez nuancé.

Tu dois être inscrite pour lire l'intégralité des réactions ou commenter !

Identifie toi ou clique ici pour t'inscrire, c'est gratuit !