Festival du film fantastique de Gérardmer 2018 : mes coups de coeur cinéma du jour !

Kalindi t'écrit en direct du Festival international du film fantastique de Gérardmer. Elle y passe un week-end passionnant, rythmé par les projections de films. Découvre ses deux coups de coeur du jour !

Festival du film fantastique de Gérardmer 2018 : mes coups de coeur cinéma du jour !

Je t’écris du bout d’un doigt ganté.

L’intégralité de mon corps est recouvert d’une infâme doudoune, d’un manteau de laine, et de mille couches de vêtements techniques censés empêcher le froid de congeler mon être tout entier.

Car oui, je t’écris les pieds (dans des moon boots) enfoncés dans la neige, devant un lac presque givré au dessus duquel flotte un épais brouillard.

Une ambiance glacée à la Stephen King, qui se prête tout à fait à l’événement du jour…

Gérardmer 2018, un festival passionnant !

Qu’est ce que je fabrique un samedi à t’écrire en plein The Mist

Eh bien figure toi que j’ai eu l’immense chance d’être invitée à la 25ème édition du festival international du film fantastique de Gérardmer, auquel je voulais assister depuis longtemps.

Il s’agit en toute logique d’un festival dédié au cinéma de genre, qui se déroule chaque année dans les Vosges, et qui projette des longs et courts-métrages.

À l’issue de ces projections, plusieurs prix sont décernés, notamment le Grand Prix (accordé par un jury composé de personnalités du cinéma), le Prix de la Critique ainsi que celui du Public. 

Et cette année, j’ai eu la chance de compter parmi les invités. 

Si tu me lis de temps en temps, tu sais que le cinéma de genre est mon dada. Un cheval de course que j’entretiens avec rigueur, en lui rendant visite plusieurs fois par semaine.

Gérardmer, c’était donc LE festival que je ne voulais rater sous aucun prétexte.

Je sors à l’heure actuelle de plusieurs séances, et voilà mes deux coups de coeur  !

Les Affamés, apocalypse et acc’sang

Cette année, la programmation du festival me faisait de l’oeil.

J’avais repéré Le Secret des Marrowbone, Ghostland, Les Affamés, Chasseuse de Géants, et Les Bonnes Manières.

Pour l’instant, je me suis rendue aux projections des films Les Affamés, et Chasseuse de Géants.

Deux produits très différents. Toutefois, j’ai été séduite autant par l’un que par l’autre.

Le premier est un film de zombies canadien bourré d’humour et de références, qui s’adresse à un public amoureux de série B, le second est un produit sensible qui se destine à un public un peu plus jeune.

Si comme moi tu aimes l’hémoglobine, les morts vivants, et surtout l’accent québecquois, je te conseille grandement Les Affamés qui sortira le 2 mars 2018 sur Netflix.

Réalisé par Robin Aubert, il se concentre sur la vie de quelques habitants d’un village, qui vont faire front contre des zombies très opiniâtres. Les Affamés oscille constamment entre drame et comédie.

Un lettre d’amour aux films de série B !

Chasseuse de géants, l’imaginaire comme issue de secours

Si tu préfères le fantastique délicat et sensible,  je te suggère plutôt de foncer (en juin) découvrir mon second coup de coeur.

Réalisé par Anders Walter, Chasseuse de Géants est une épopée délicate, une sorte de conte initiatique qui flirte avec la splendeur du cinéma de Del Toro. .

Barbara est une collégienne pleine d’imagination. Les jeux-vidéos, ça n’est pas sa came. Ce qu’elle aime par dessus tout ?

Tendre des pièges aux géants qui peuplent sa forêt.

À l’école, elle passe son temps à courir du bureau du proviseur à celui de la psychologue.

À la maison, elle est en conflit permanent avec son frère, et cause du souci à sa soeur aînée.

Mais en dépit du tourment des autres, Barbara reste concentrée sur son objectif : tuer les infâmes géants qui menacent sa ville. 

La jeune fille devient doucement prisonnière d’un conte dont elle est la narratrice.

Que cache vraiment son repli dans le monde imaginaire ?

Chasseuse de Géants, c’était déjà sur le papier la promesse d’un joli moment de cinéma. Au sortir de la salle, un constat s’impose : la promesse a été tenue.

Anders Walter réalise un produit sincère et fort.

Cet après-midi, dans la salle de projection, les spectateurs ouvraient grands les yeux, quand d’autres retenaient quelques larmes.

Si tu as aimé, l’année dernière, Quelques minutes après minuit, je ne peux que chaudement te recommander Chasseuse de Géants, dont le casting presque entièrement féminin (Madison Wolfe, Zoe Saldana, Imogen Poots) est à l’image du projet entier : lumineux.

Il est grand temps pour moi de filer découvrir de nouveaux films, dont je te ferai le débrief demain.

En attendant, passe la meilleure des soirées possibles, que celle-ci soit faite de pintes de Guinness ou d’une tisane au fenouil.

Moi, je retourne m’enfoncer dans The Mist, en espérant en sortir indemne…

À lire aussi : Les films que j’attends le plus en 2018

POURQUOI REGARDER THE HANDMAID’S TALE ALORS QUE ÇA MET BIEN LE SEUM ?

Commentaires
  • Kalindi
    Kalindi, Le 5 février 2018 à 9h03

    @Pawline Quelle belle région en effet, j'ai trouvé Géradmer magnifique et le temps était au beau fixe en plus ! Et le festival était vraiment top. C'était la première fois que j'y participais et c'était franchement dingue, autant dans l'ambiance que dans la programmation.
    Merci pour ton message :)

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!