Génération Mad n°6 – Quel changement physique a été le plus dur à vivre ?

Rejoins-nous sur notre chaîne

Par  |  | 18 Commentaires

Cette semaine, parlons des changements physiques avec les madmoiZelles, surtout ceux qui ont été le plus durs à vivre à l'adolescence.

Revoyez les cinq premiers épisodes, en attendant le prochain, dimanche 25 octobre 2015 à 18h !

À lire aussi : Génération Mad n°1 : comment te positionnes-tu dans notre société ?

Chaque dimanche à 18h, vous pourrez retrouver une nouvelle vidéo, avec les réponses des madmoiZelles à une question donnée. Rendez-vous dimanche prochain !

Venez répondre à la question
dans les commentaires !

On souhaite que Génération Mad soit participatif ! N’hésitez pas à participer et à répondre à la question de votre point de vue dans les commentaires de cette vidéo !

Notez bien qu’en fonction des réponses, toutes n’apparaîtront pas forcément : logiquement, il y en a parmi elles qui seront moins inspirées, ou des redites qui n’apporteront rien de plus aux témoignages. Il nous a fallu trier, mais vous découvrirez leurs visages au fur et à mesure. Merci donc à — dans le désordre — Florence, Morgane, Frédérique, Julie, Jennifer (qui nous a également écrit ce témoignage sur le syndrome de Little), Chloé, Lara, Léa/Erwan, Claire, Marine F, Margaux L, Olivia, Eugénie, Marine B, Cassandra, Marion G, Alexa, Wissale, Marjorie et Sylvie.

Big up à toutes les membres de l’équipe qui ont bossé d’arrache-pied sur le projet — les deux Léa Bordier et Bucci, Mélissa, Louise et mention spéciale à Sophie Angel, qui a dérushé l’intégralité des plus de 20 heures d’interviews. Merci aussi à Tom, Tomdapi et à Max pour leur coup de main précieux, sans oublier Kyan Khojandi, Navie et Baptiste, Alison Wheeler et Marion Seclin <3

Fab

Fab est le créateur et le patron de madmoiZelle.com, lancé le 1er octobre 2005 dans son grenier. Il aime mener de très longues interviews et aider des jeunes-qui-n'en-veulent à percer.

Tous ses articles

Commentaires
  • Amazonedanslame
    Amazonedanslame, Le 25 octobre 2015 à 17h28

    Olala mais moi c'est tout l'inverse hein, mes seins c'est ALERTE ENLEVEMENT. Sûrement que ça doit pas être facile quand ils se développent assez tôt/d'un coup, mais aujourd'hui je pense (j'espère surtout) que vous ne complexez plus, parce qu'ils soient énormes ou qu'ils pendent peu importe: c'est un signe de féminité.
    La "planche à pain" que je suis se sent souvent androgyne à cause de ça. Or c'est assez frustrant quand on a une personnalité très féminine...

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!