Que penser des gels intimes au cranberry ?

Petit à petit, le marché de l'hygiène intime voit débarquer de nouveaux produits. La dernière star en date, c'est la cranberry. Présente depuis peu, tu vas bientôt la voir partout. Est-ce que ça vaut le coup ?

Que penser des gels intimes au cranberry ?

Les gels nettoyants intimes se vendent depuis déjà de nombreuses années dans les rayons. Anti-irritations, anti-sécheresse, pour les muqueuses sensibles… Les différentes formules sont déjà bien implantées. Quelques produits sortent désormais avec un argument de poids : la cranberry. Petit souci : cet ingrédient n’est pas le miracle que tu pourrais croire…

À quoi sert la cranberry ?

Cette baie sert à pas mal de choses. Non seulement tu peux la grignoter (c’est un peu acide mais bon, nous ne te jugerons pas là-dessus), mais tu peux aussi la boire depuis le lancement en France de la marque Ocean’s Spray. Depuis quelques années, elle est exploitée dans l’univers pharmaceutique, notamment pour ses qualités antibactériennes. Dans la cranberry, tu retrouves un élément qui permet de lutter contre les infections urinaires (les bactéries responsables s’accrochent moins à la vessie). C’est pour cela qu’on conseille aux filles ayant ce genre de soucis de prendre des compléments à base de cranberry, ou de boire du jus. Tu remarqueras donc que la cranberry n’est pas un ingrédient miracle : en cas d’infection urinaire carabinée, un litre de jus de cranberry ne te soignera pas… C’est cependant un bon produit en prévention. Juste une petite précision au cas où : une infection urinaire se situe dans la vessie. Ce n’est donc pas une infection de la vulve ni une infection vaginale et elle ne se situe donc pas à l’extérieur du corps.

Comment fonctionne un gel intime ?

Un gel intime, c’est comme un gel douche. Tu le fais mousser et il lave l’extérieur. Comme nous parlons de ton frifri, le gel nettoyant intime va laver… ta vulve. Pas le vagin, ou dans ce cas tu te laves avec un goupillon et non seulement c’est très mauvais, mais je ne veux même pas savoir ce que tu peux ressentir dans ces moments-la. Si, donc, tu souffres d’une infection urinaire, te laver avec un gel intime, qu’il soit au savon de Marseille ou au persil des champs ne changerait strictement rien. Si effectivement tu souffres d’une infection sur la vulve ou dans le vagin, un nettoyant au cranberry (efficace sur les infections urinaires de la vessie) ne servirait pas non plus à grand chose, non ?

Voilà où je veux en venir : de plus en plus de gels jouent sur l’innovation de la cranberry dans leur composition. Comme dans l’inconscient collectif : cranberry = bon pour le frifri, vous avez plus confiance en ce produit là plutôt qu’en un autre. Cependant, la cranberry dans ces gels n’aide pas à limiter les infections urinaires puisqu’elle est présente en infime quantité et surtout, parce que son usage est seulement externe. De plus, en cas d’infection vaginale, il vous faut un vrai nettoyant spécifique comme Gyn Hydralin, formulé pour apaiser les démangeaisons et désinfecter la zone, ce que la cranberry ne fait pas car elle n’est pas un médicament.

Alors quand vous croiserez ces produits dans les rayons, faites-moi plaisir : achetez-les parce qu’ils sentent bon, parce que le prix vous convient, parce que vous aimez l’emballage ou toute autre raison qui vous regarde, mais pas pour des raisons de sécurité du frifri. Merci à vous.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 19 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Niebelung
    Niebelung, Le 24 août 2013 à 3h10

    Perso j'y crois pas trop bien que j'ai lu du bien du cranberry et ne sachant pas, auparavant ce que ça pouvait être je croyais qu'on parlait du groupe irlandais du même nom mais qui prend ies à la fin :d.

    J'en ait eu des infection urinaires, dues à une sonde urinaire quand j'ai été opérée d'un fibrome en mars 2010. Tous les mois je faisait une infection, j'ai été voir un urologue puis une néphrologue. Le premier m'a fait une ordonnance et Ô joie tout est rentré dans l'ordre.

    Pour la toilette intime, le savon ordinaire à tendance à irriter. Rien ne vaut le savon surgras pour les muqueuses sensible (merci ma gynécologue) et c'est vendu aussi en grande surface.

Lire l'intégralité des 19 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)