Le futur, c’est maintenant : la science-fiction qui existe vraiment

Les technologies des films de science-fiction nous font rêver. Mais, sans qu'on s'en rende compte, certaines existent déjà !

Le futur, c’est maintenant : la science-fiction qui existe vraiment

Il y a le futur qu’on nous a promis et qui n’est jamais arrivé : les voitures volantes qui devaient être là en l’an 2000 selon les rêves de nos parents, le jetpack pour se déplacer et les vacances sur la Lune. Heureusement il y a aussi les technologies futuristes qui ont vraiment été inventées. Enfin… plus ou moins.

Le traducteur universel

Doctor Who, Star Trek, H2G2… le traducteur universel est une constante de la science-fiction, pour expliquer que les personnages se comprennent alors qu’ils viennent de planètes différentes. Comment se fait-ils que tous parlent la même langue ? Astuce : ce n’est pas vraiment le cas, mais un petit dispositif traduit leurs paroles en direct.

Microsoft vient justement d’annoncer le développement d’un tel outil pour Skype. Ici on voit un testeur anglophone converser avec une Allemande dans leurs langues respectives (la démonstration en elle-même commence vers 2mn30) :

Le logiciel ne comprend pour l’instant que quelques langages, mais il va bien sûr s’enrichir. Microsoft promet une application en beta sur Windows 8 avant la fin de l’année.

Notons aussi l’existence du Phraselator, un outil développé pour l’armée américaine. De la taille d’un gros smartphone, ce traducteur automatique remplace l’interprète : vous lui dites une phrase en anglais (ou vous la choisissez dans une liste écrite) et il la vocalise dans la langue de votre choix, grâce à des voix préenregistrées.

Le Phraselator a notamment été utilisé lors de missions humanitaires, par exemple pour parler avec les victimes d’une catastrophe naturelle.

Le contrôle gestuel

Vous voyez Tony Stark qui manipule les plans de ses robots en trois dimensions, zoomant et les déplaçant d’un simple geste de la main ? Nous n’en sommes plus très loin avec le Leap Motion : grâce à un détecteur qui ressemble à celui de la Kinect, cet outil vous permet de contrôler un écran avec vos mains.

Une nouvelle version vient de sortir, qui détecte plus en finesse les mouvements des phalanges. Le Leap Motion est déjà en vente. Il fonctionne sous Windows et Mac OS X, avec notamment une application qui vous permet de manipuler votre système d’exploitation avec les mains. Mais parmi les jeux et logiciels compatibles, le choix reste encore limité.

Pour l’aspect trois dimensions on pourrait utiliser des hologrammes, comme celui de Michael Jackson aux Billboard Music Awards !

La réalité augmentée

La réalité augmentée existe déjà officiellement avec Google Glass, les lunettes qui incrustent ce dont vous avez besoin dans votre champ de vision (coucou, Shadowrun !).

Mais avec le projet SixthSense, on ajoute une nouvelle dimension : mini-caméra et projecteur accrochés au cou, vous pouvez transformer n’importe quelle surface en ordinateur, prendre des photos avec vos doigts ou afficher les dernières critiques Amazon sur la couverture du livre qui vous intéresse.

Si vous lisez le journal vous pouvez même avoir la météo animée, ou afficher des inscriptions sur les gens façon Sherlock ! (Pas dit que ça arrange votre vie sociale…)

Le tout est relié à votre smartphone (qui peut rester dans votre poche), sur lequel est installé l’application SixthSense et qui vous fournit la connexion Internet. L’outil est actuellement en cours de développement au MIT. Son inventeur, Pranav Mistry, a reçu plusieurs prix.

La téléportation

La téléportation reste encore la plus improbable des techologies futuristes. Et pourtant les chercheurs de l’Université de Delft, aux Pays-Bas, viennent de faire des progrès : ils ont téléporté un atome à trois mètres de son emplacement d’origine, avec une fiabilité de 100%.

« Ce que nous téléportons, c’est l’état d’une particule, » explique le Professeur Ronald Hanson à RTBF. « Si vous partez du principe que nous ne sommes rien d’autre qu’un ensemble d’atomes reliés les uns aux autres d’une manière particulière, alors, en principe, il devrait être possible de nous téléporter d’un endroit à l’autre. »

En juillet prochain ils essaieront de téléporter ces informations sur une distance de 1300 mètres, d’un bâtiment à l’autre de l’université. Ils défieront ainsi l’une des affirmations d’Einstein, qui estimait la téléportation impossible car un signal ne pourrait pas passer entre des particules enchevêtrées à la vitesse de la lumière.

Pour aller à la fac en téléporteur il faudra donc attendre encore un peu. Et vous, quelles inventions de science-fiction aimeriez-vous avoir chez vous ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 7 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • MsOriginalDoll
    MsOriginalDoll, Le 17 juin 2014 à 11h07

    Le fait de pouvoir gérer son ordinateur sans même toucher à une souris ou à un clavier, ça me fait beaucoup penser à Ayo Technology de Justin Timberlake et Timbaland, mais j'avoue que la téléportation, c'est bien plus cool ^^

Lire l'intégralité des 7 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)