« Fresh Off the Boat », la comédie du moment à ne pas rater

Fresh Off The Boat suit les aventures d'une famille chinoise qui s'installe à Orlando sur le ton de l'humour. Rires en perspective.

Quand j’ai entendu parler de Fresh Off the Boat pour la première fois en février 2015, j’étais vraiment mitigée. Je veux dire, une comédie sur le quotidien d’une famille d’asiatiques de la première génération, avec des gosses nés sur le sol américain, dans les années 90 ? Mouais… Non, merci.

Fresh Off the Boat, une comédie fraîche malgré quelques clichés

J’avais peur des préjugés, je m’étais dit que ça allait être surjoué, avec plein de clichés racistes. Eh bien, figurez-vous que j’avais tort ! J’ai tout simplement a-do-ré Fresh Off the Boat !

À lire aussi : « Galavant » saison 2, c’est fini (et vous devriez vous y mettre)

Pourtant, j’ai mis du temps avant de de m’y mettre. J’ai attendu l’été, quand la première saison avait été entièrement diffusée et que je n’avais rien de mieux à me mettre sous la dent niveau comédie. Et ça a été la révélation. BORDEL.

La série est fraîche et vraiment bienveillante avec cette touche familiale d’ABC.

La série est fraîche et vraiment bienveillante, avec cette touche familiale propre à la chaine ABC. Après, il y a quelques gimmicks classiques dans Fresh Off the Boat, la grand-mère ne parle que mandarin par exemple, tout comme dans Jane the Virgin où elle ne parle qu’espagnol.

Une histoire simple pour mieux faire sourire

Les Huang déménagent de Washington à Orlando, la ville de Disneyland, de Sea World et d’Universal Studios (pour ne citer qu’eux), le soleil, etc. Entre intégration et tradition, la petite famille va naviguer dans les années 90 pour réaliser le rêve américain.

L’humour est simple car ça parle vraiment du quotidien, ce sont des choses qui auraient pu arriver à tou•tes les immigrant•es. Et c’est touchant en même temps car les enfants grandissent et qu’on a tous•tes traversé cet âge ingrat où on a pu se sentir rejeté•e à l’école !

Fresh Off the Boat est le titre des mémoires d’Eddie Huang, chef du restaurant new-yorkais baptisé Baohaus — quel jeu de mots — spécialisé dans les baozi, designer possédant une ligne de vêtements, blogueur et star d’Instagram… et plein d’autres descriptifs qui pourraient lui correspondre. La série adapte librement sa vie, en gardant l’aspect principal : le fait de grandir en tant que première génération sur un sol étranger.

En passant, je suis choquée (et déçue) sur un point : l’acteur qui joue le père d’Eddie est coréen ! La traîtrise !

Fresh Off The Boat a deux saisons au compteur et a été renouvelée pour une saison 3 qui sortira à la rentrée.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 5 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Gini
    Gini, Le 20 août 2016 à 12h30

    sur netflix y a le spectacle d ali wong elle écrit pour ce show: c'est baby cobra... franchement je men lasse pas ! Foncez !

Lire l'intégralité des 5 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)