Francis Cabrel est sooo 2009 !

Dimanche matin, impossible de dormir. J’ai été réveillée par une envie de femme enceinte d’un rat, une envie bizarre et lancinante : regarder des clips de Francis Cabrel sur Youtube. J’ai bien essayé de me rendormir mais impossible, j’avais froid aux pieds. Je me suis donc attelée à visionner un, puis deux, puis dix sept […]

Francis Cabrel est sooo 2009 !

Dimanche matin, impossible de dormir. J’ai été réveillée par une envie de femme enceinte d’un rat, une envie bizarre et lancinante : regarder des clips de Francis Cabrel sur Youtube. J’ai bien essayé de me rendormir mais impossible, j’avais froid aux pieds. Je me suis donc attelée à visionner un, puis deux, puis dix sept clips et là j’ai compris d’où venait cette envie pressante : du ciel ! C’était un signe pour me dire qu’il fallait rendre hommage à Francis Cabrel, le plus 2009 des chanteurs français. Il a tous les basiques de la saison, tu vas voir c’est-un-truc-de-ouf.


« Je suis très ému d’être consacré sur madmoiZelle.com. Je crois que c’est le plus beau jour de ma vie, avant même le jour où j’ai trouvé la phrase « ça fait marrer les oiseaux qui s’envolent ».


Francis a le teint de celui qui sort de l’apéro.
(boyfriend jacket Top Shop)

Quoi : La boyfriend jacket bleue électrique, mettable une saison tous les 20 ans, soit 1989, 2009, etc. Dépêche-toi, sinon ta prochaine devra attendre 2029 (tu auras 41 ans et tu seras peut-être de Droite).

Avec quoi on l’associe à l’époque : une paire d’espadrilles et un jean’s taille haute. La boyfriend Jacket, qui n’aurait jamais imaginé porter ce nom là en ce temps, est synonyme d’une coolitude branchée, du genre « je bois du Jet 27 et je danse sur Emile et Images, mais je reste accessible quand même ».

Le petit plus maison : le clip d’Encore et Encore, où on apprend que les oiseaux se marrent en s’envolant. Ecoute bien.

Chargement du lecteur...


Ceci n’est pas un dossier sur les sosies français des stars américaines

Quoi : La moustache, jusqu’à il y a un an, était réservée à 1/ Pierre Bellemare, 2/ les mecs nés au bled et 3/ mon oncle Gérard qui habite dans les Vosges. Mais d’un coup, grâce à l’homme en gris qui a eu mille enfants en 8 jours, pif, la moustache est repassée du côté des mecs carrément chopables.

Avec quoi on l’associe à l’époque : Faut se figurer que les hommes d’avant le XXIème siècle étaient obligés de montrer rapidement à leurs interlocuteurs qu’ils avaient la virilité alerte, le tout sans Koh-Lanta. La méthode la plus rapide pour se placer comme dominant en société : porter la stachmou. (un concept qui a un peu dérapé avec Raspoutine surnommé « Monsieur Surenchère »).

Le petit plus maison : Le live d’Animal et la moustache frétillante de Francis. Beau gosse.

Chargement du lecteur...


Je suis un loup je suis en noir (aidez-moi je m’auto-quote).

Quoi : la coupe mullet, long derrière et dégagé autour du visage pour faire ressortir les traits graciles de son porteur. Ce n’est pas donné à tout le monde de pouvoir adopter cette coupe de cheveux. En fait c’est donné à personne mais le problème c’est que pour le savoir il faut avoir essayé.

Avec quoi on l’associe à l’époque : Ce qui est le plus dur à accepter pour nous contemporains, c’est que cette coupe-là, c’était vraiment la classe à l’époque. Du genre tu pouvais rentrer gratuit en boîte ou accéder aux loges sans pass après un concert de Stéphane Eicher. J’t’assure, j’ai vu des témoignages de trentenaires sur des forums !

Le petit plus maison : allez, comme tu es sage depuis le début, on se met en mode « mon enfant nu sur les galets ». (check la cafourette en background).

Chargement du lecteur...


La guitare et le drappé sont les mêmes, Francis c’est Paco Rabanne* en gentil en fait.
*à cause du fait qu’il soit visionnaire (c’est pas évident pour tout le monde)

Quoi : La guitare peut être un accessoire de mode, comme nous le montre Francis Cabrel, ici incognito à la caisse du Mammouth de Perpignan en juillet 1994. L’idée du sac guitare a plu à Karl qui l’a réhabilité cet automne lors du défilé Chanel.

Avec quoi on l’associe à l’époque : Avant notre ère, les gens n’avaient pas d’iPod, celui qui apportait donc sa guitare avait donc droit au respect de toute la salle des fêtes. Pour un peu qu’il sache jouer Mr Tambourine Man de Dylan, et le mec s’assurait d’emballer son quota pour le mois. C’est pas nouveau, la guitare ça fait beau gosse, ça fait libre et mystérieux.

Le petit plus maison : Francis Cabrel en mode cours d’espagnol :

Chargement du lecteur...


« bonjour je suis gay friendly mais je n’en suis pas forcément conscient ». (et je pose accroupi)

Quoi : le motif arc en ciel,  je cite Wikipedia – « phénomène optique et météorologique qui rend visible le spectre continu de la lumière du ciel quand le soleil brille pendant la pluie. C’est un arc coloré avec le rouge à l’extérieur et le violet à l’intérieur. »

Avec quoi on l’associe à l’époque : Dans les années genre avant, le peuple ne voit pas trop l’intérêt du rainbow style. Il faut dire que le monde vient d’accoucher du gaufrier électrique et du micro-ondes, ça nous paraît con mais faut se rendre compte de la révolution. Francis est donc un peu seul sur ce coup, d’où son air mi-figue mi-huile de vidange sur la pochette de son single 45 tours.

Le petit plus maison : « (…) c’est comme des parpaings qu’on respire » ???

Chargement du lecteur...


Can’t live/ if living is without youu/ can’t live/ can’t live anymore. (Meuriah Carey)

Quoi : La tendance Black and white, un peu tye and die, un peu beau gosse. Le tye and die, je croyais qu’on en avait fini à l’époque où j’ai eu un sac de couchage vert + tye and die bariolé dont les couleurs me faisaient l’effet de stéroïdes dans le cerveau. Et puis non, puisque Francis Cabrel est définitivement 2009, on doit se retaper les giclées de peinture. Merci bien.

Avec quoi on l’associe à l’époque : A la fin du XXème siècle, les gens sont soit commerciaux en truc relous, soit ils travaillent à l’usine. Le tye and die est donc une manière de faire jaillir la vie hors de leurs Moi, une fois la semaine terminée. C’est un exutoire… oui, voilà c’est ça, un exutoire.

Le petit plus maison : On n’allait pas te laisser sur ta faim, voici l’intégralité du moment tye and die par Francissou !


Je chante pour les grandes jambeuh d’uneuh dameuh, ouh yeahh

Quoi : Le dzean’s Slim, qui nous force à nous modérer au niveau du M’&’M’ depuis quelques saisons déjà. L’oversize le pousse au train pour qu’il dégage, mais lui non, il s’accroche à nos peaux attristées par le manque de calories.

Avec quoi on l’associe à l’époque : demande à ton père, il te dira qu’il a eu un slim lui aussi, en son temps. Ca signifie que 1/ il n’a pas toujours pesé un poids qu’il refuse de donner. 2/ que les jeunes de l’époque acceptaient déjà de se rentrer le derch au chausse-pied dans un pantalon. Comme nous ! Un point commun, un pont entre les générations. C’est beau la vie.

Le petit plus de la maison : Fran-fran en slim ET avec le regard révolver. (…) « La mer a l’air triste aussi ». Ok ?

Chargement du lecteur...


J’ai beau lire et relire la légende, mais moi je ne vois qu’une chose : UN BEAU GOSSE, POINT CI TOUT.

Quoi : Le carreau s’accroche depuis l’hiver dernier. Il s’incruste, comme une tâche de cerise sur un t-shirt. En même temps, le carreau est un peu immortel puisque Francis le portait déjà, du temps où on écrivait en police jaune Handwriting sur les pochettes d’album.

A quoi on l’associe à l’époque : les porteurs de carreaux se scindent en deux familles : les dames au foyer qui ont de grosses chevilles et enfilent leur tablier à carreau dès 10h00 du matin pour « faire la soupe de midi » et puis les hommes qui portent la chemise carreautée, manches courtes. Oui, manches courtes, comme les pizzaiolos qui transpirent.

Le petit plus de la maison : LECTRICE, te voilà récompensée, tu as été jusqu’à la fin, tu as donc droit au meilleur des clips. A noter : le playback efficace, la coupe ! Le Pull ! Les spectateurs, notamment elle et son mouvement de danse à 0’30 (à gauche de l’écran), et lui à 0’50, dont j’ai appris la chorégraphie (je peux te montrer sur simple demande).

Chargement du lecteur...

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 18 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Ziggie
    Ziggie, Le 4 octobre 2009 à 0h49

    C'est comme des PARFUMS qu'on respire !

    Des parpaings mdr

Lire l'intégralité des 18 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)