Coupe du Monde 2014 — France/Suisse : le match des recettes

France/Suisse, c'est ce soir ! Lectrices suisses, lectrices françaises, pour ce match tout particulier on vous propose un combo plat+dessert pour soutenir votre pays.

Coupe du Monde 2014 — France/Suisse : le match des recettes

Que tu soutiennes ou non l’Équipe de France tu vas entendre parler de ce match pendant longtemps : tu pourras même suivre le score à la seconde près grâce aux hurlements du bar en bas de chez toi.

Autant en profiter pour se faire un bon plateau télé et la jouer patriote d’un soir !

Le plat France : le pot-au-but

Le but est de transformer le pot-au-feu en un plat froid et facile à manger avec les doigts devant la télé !

Pour réaliser cette recette tu auras besoin :

  • De trois morceaux différents de boeuf : un morceau gras, un morceau maigre, un morceau gélatineux. Peleron, jarret et queue de boeuf par exemple ! Ces viandes ont la particularité d’être très bon marché.
  • De légumes variés : carottes, poireaux, oignon… Le navet étant un légume sans saveur et sans goût dont je ne comprends pas le succès j’ai décidé de ne pas en mettre, faisant fi des traditions.
  • De patates
  • D’un bouquet garni d’herbes aromatiques
  • De bouillon-cubes, bio c’est mieux.

Sauf que là, on est un peu dans la recette à la grand-mère, et ta celle-ci étant à son camp naturiste tout l’été, on va devoir faire sans à notre manière…

Pour transformer le pot-au-feu traditionnel en vrai plateau télé il te faudra également :

  • Des feuilles de brick

À titre indicatif j’en ai eu pour 15€ au total.

Avant de continuer, je tiens à préciser que les « ma grand-mère ne faisait pas comme ça, elle c’était mieux » sont aux commentaires de cuisine ce que le point Godwin est aux débats politiques. Par contre, toutes les astuces de famille sont les bienvenues !

D’ailleurs on va commencer dès à présent par faire un sort à la recette traditionnelle :

  • Coupe tes différents légumes, sauf tes pommes de terre, en petit morceaux, et non en grands tronçons. Mets-les à revenir dans une poêle avec du beurre. 


  • Dans une grande casserole, une cocotte idéalement, dissous ton bouillon-cube dans une grande quantité d’eau. Ajoute ton bouquet garni.
  • Quand tes légumes commencent à brûler le fond de la poêle, mets-les dans ton bouillon.
  • Sans laver ta poêle, laisse-la sur le feu pour y faire revenir tes morceaux de viande. Ils doivent dorer à l’extérieur. Ajoute-les au bouillon.
  • Dépose un peu d’eau dans ta poêle sale et grattes-en le fond avec une spatule. Verse le jus brun qui apparaîtra comme par magie dans ta cocotte.
  • Prends ton minuteur et règle-le sur trois heures. Rien que ça.
  • Prends ton téléphone et appelle ta grand-mère, ta tante ou tes parents, je trouve que tu ne le fais pas assez souvent et ça va finir par les vexer.

Trois heures se sont écoulées : tu as eu le temps de prendre l’apéro et/ou de faire l’amour et/ou de prendre un bain. Ça sent bon, hein ? C’est normal, c’est du gras, de la viande et des légumes, ça ne rate jamais.

  • Sépare ta viande et tes légumes, réduits à l’état de sauce crémeuse, de ton bouillon. Bouillon pour lequel tu préférerais mourir que de le mettre directement dans l’évier, tant il est bon. Ça tombe bien : ça se congèle ! Avant de le mettre au freezer, par exemple dans des bacs à glaçons, enlève le gras qui est remonté à la surface sous forme de mousse jaune.

Tu as devant toi un pot-au-feu des plus classiques. Est ce que nous voulons un pot-au-feu classique ? Bien sûr que non mon petit, nous voulons un pot-au-but ! Voici comment procéder :

  • Découpe ta viande le plus finement possible. C’est facile, elle est tellement tendre. Mélange bien ces petits morceaux avec tes légumes qui ont dû former une tendre sauce brune. Tu as désormais… ta farce !

  • Prends tes feuilles de brick et réalise un pliage type « samoussa » comme sur cette vidéo, avec ton pot-au-feu à l’intérieur bien sûr (sinon ça n’a pas de goût).

  • Prépare tes pommes de terre en forme de… french fries bien sûr ! Tu peux les faire au four, à la friteuse ou dans une poêle contenant une bonne dose d’huile.
  • Quand tes french fries sont presque prêtes, passe tes samoussas à la poêle pour les faire dorer eux aussi.
  • Tu peux manger tes samoussas chauds ou froids. S’il te reste du pot-au-but et que tu ne veux pas passer ta soirée à plier des feuilles de brick, ça tombe bien : ça se congèle sans souci.

Petite salade de carottes à côté pour se donner bonne conscience.

La feuille de brick rajoute un peu de croustillant mais ne change pas le goût, qui reste celui d’un authentique pot-au-feu.

Le dessert France : une Charlotte en mode radin !

En ces chaudes saisons, un petit dessert frais et léger sera le bienvenu.

Cette création du premier des pâtissiers, Antonin Carème, est considérée comme anglaise, pourtant son premier nom était bien « charlotte à la parisienne » ! On peut être le pâtissier d’une cour étrangère et ne pas oublier d’où l’on vient…

C’est l’occasion de sortir ta magnifique collection d’anciens pots à moutarde, car nous allons réaliser de petites charlottes aux fraises à présenter en verrine.

Pour bâtir ce petit délice sucré il te faudra :

  • Un moule à bord haut ou des verres
  • Des biscuits boudoirs
  • Des Gervitas (mais si, ces yaourts où le yaourt est surmonté d’une crème aérienne), ou une marque similaire
  • Si possible un extrait de vanille, ou du sucre vanillé, ou bien encore des gousses de vanille si ton père c’est Rothschild
  • Les fruits de ton choix, mais franchement les fruits rouges c’est mieux.

La verrine individuelle selon mon estomac

 Pour réaliser cette petite merveille de légèreté, c’est très simple :

  • Mélange délicatement les Gervitas, tes fraises coupées en deux (ou autres fruits) et ton extrait de vanille. Essaie de ne pas trop écraser la mousse des yaourts.
  • Dans ton moule, pose une première couche de biscuits
  • Recouvre-la de yaourt
  • Ainsi de suite jusqu’à la fin de ton récipient !
  • Entrepose le tout au frigo jusqu’à ce que tu n’en puisses plus d’attendre.

Qu’on perde ou qu’on gagne, tu auras bien mangé ce soir, c’est l’essentiel non ?

Et sait-on jamais, si on gagne la Coupe du Monde, tu parleras longtemps à tes proches de cette victoire décisive de l’Équipe de France et du fameux pot-au-but qui l’accompagnait !

Le plat Suisse : les Malakoffs vaudois

Que serait la Suisse sans fromage ? Pour ce plat, on fait péter le gras avec ces croquettes fromagères qui font rouler des yeux tellement c’est bon.

Ingrédients

  • 250g de gruyère Suisse (pas celui avec des trous)
  • 30 ml de vin blanc sec
  • 1 œuf
  • 2 cc de bicarbonate de soude
  • 60g de farine
  • 70cL de lait
  • ½ gousse d’ail
  • De la muscade
  • 8 tranches de pain de mie

Râpe le gruyère à la main (avec le côté de la râpe qui fait des gros bouts). Dans un saladier, mélange le fromage, l’œuf, la farine. Sale, poivre et saupoudre d’un peu de muscade. Ajoute ensuite le lait et le vin blanc, puis la demi-gousse d’ail hachée et le bicarbonate. Laisse reposer cette pâte au frais pendant une heure pour qu’elle devienne plus ferme.

Pendant ce temps, découpe des ronds dans ton pain de mie : tu peux utiliser un verre ou un emporte-pièces. Avec une cuillère, dépose une boule de la pâte au fromage sur chaque rond de pain de mie de façon à former une demi-sphère. Passe ensuite tes Malakoffs à la friteuse (190°C) : fais-les cuire 3 minutes la tête dans l’huile, puis dore-les 2 minutes de plus côté pain. Égoutte-les sur du papier absorbant et déguste-les quand ils sont encore chauds !

Le dessert Suisse : les biscômes

Variante du pain d’épices, les biscômes sont ces petits biscuits qui crient « SAINT NICOLAS » à tous ceux qui habitent pas loin d’un coin où ça parle allemand. La légende dit qu’ils viennent de Fribourg, et c’est tellement bon qu’on ne va pas attendre décembre pour en faire !

Ingrédients

  • 500 g de farine (si tu as de la farine de seigle, 250g de blanche, 250g de seigle)
  • 300 g de miel de forêt (liquide)
  • 150 g de sucre glace + pour le glaçage
  • 100 g de beurre mou
  • 1 œuf + 2 blancs d’oeufs
  • 1 sachet de levure chimique
  • 4 cs de cacao
  • 1 cs de bicarbonate de soude
  • 3 cs d’épices à pain d’épices

Préchauffe ton four à 200°C.

Mélange le miel, le sucre glace et le beurre ramolli. Ajoute le cacao, les épices et un œuf (on va utiliser les autres par la suite), mélange bien. Tamise ensuite la farine, le bicarbonate et la levure par-dessus, pétris la pâte jusqu’à ce qu’elle soit homogène. Tu peux laisser reposer ta pâte au frigo : une heure c’est pas mal, si tu as du temps essaie d’attendre une nuit ou plus, ça n’en sera que meilleur !

Abaisse la pâte sur 2 cm et découpe des formes à l’emporte-pièce. Si tu n’en as pas, rabats-toi sur un verre pour la découpe : ça te fera de petits biscômes ronds que tu décoreras en ballons de foot ! Une fois tes biscuits découpés, dépose-les sur une plaque recouverte de papier sulfurisé et badigeonne-les avec un blanc d’oeuf.

Enfourne 15 minutes puis laisse tes biscômes refroidir sur une grille. Mélange le blanc d’œuf restant avec du sucre glace pour les décorer.

Alors, tu manges suisse ou français ce soir devant la télé ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 3 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Lola_lola
    Lola_lola, Le 20 juin 2014 à 22h17

    J'ai très envie de tester les samoussas pot-au-but, malheureusement je n'ai pas 3h devant moi ! Ça a l'air trooooooop bon

Lire l'intégralité des 3 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)