Le FN, premier parti chez les jeunes ?

À quelques mois des élections municipales, le FN se revendique « premier parti chez les jeunes ». Si la stratégie du parti vise clairement à séduire la jeunesse, qu'en est-il réellement ?

Le FN, premier parti chez les jeunes ?

Le FN, premier parti chez les jeunes ? Contrairement à ce qu’affirme Marine Le Pen, la popularité du FN parmi les jeunes est à nuancer.

Mardi 17 décembre, Julien Rochedy et Marine Le Pen dévoilaient l’affiche officielle de la campagne du FN :

« Un clin d’oeil à toutes les espérances perdues de la Gauche »

La présidente du Front Nationale assume clairement la référence à « la Force Tranquille », l’affiche de campagne de François Mitterrand. C’est un clin d’oeil « aux promesses non tenues faites à la jeunesse ».

Et Julien Rochedy, président du Front National de la Jeunesse, dégaine les chiffres :

  • Avec 25 000 membres, le FN jeunes serait le mouvement de jeunes politique le plus important de France
  • 55% des jeunes pourraient voter pour des listes FN, selon un sondage Ifop
  • Le taux de chômage atteint 26% parmi les 18-25 ans
  • 80% des jeunes diplômés souhaitent quitter le pays, selon un sondage du Figaro.

Attention aux chiffres, qui servent parfois d’argument-alibi. Et les chiffres sur lesquels le Front National s’appuie pour se réclamer « premier parti de France chez les jeunes » sont expliqués et commentés dans cet article publié par l’AFP :

« Le FN, en tête des intentions de vote pour les européennes dans [une étude d’octobre de l’Ifop] avec 24%, s’était proclamé « premier parti de France ».

S’il y était premier chez les 25-34 ans (32%), le parti n’y figurait qu’en deuxième position (21%) chez les 18 à 24 ans, derrière l’UMP (29%). »

Lire la suite sur l’AFP : le FN se rêve en premier parti des jeunes

Une stratégie ciblée sur la jeunesse

Le FN mise clairement sur l’électorat jeune abstentionniste ou qui votera pour la première fois aux élections municipales de mars 2014. Objectif affiché en termes de mairies et de conseillers municipaux ? « Le plus grand nombre possible ».

S’il n’est pas encore « premier parti de France », la popularité du FN est indéniable parmi une certaine frange de la jeunesse, la plus touchée par la crise. En octobre, le documentaire La vie, ça commence quand ? de la série Génération Quoi ? consacrait un de ses portraits à Audrey, jeune militante Front National.

Son portrait est représentatif de ces jeunes auxquels s’adresse la campagne « La France Tranquille » : une jeunesse désabusée, qui cherche simplement sa place dans la vie d’adulte. Une place que nombreux peinent à trouver dans le contexte de crise actuelle.

Mais derrière le changement de communication, le discours du parti d’extrême droite reste le même.

Marine Le Pen et Julien Rochedy, conférence de presse de lancement de la campagne « La France Tranquille »

« On ne peut plus aujourd’hui contester le lien qui existe entre immigration et insécurité. Il y a eu une augmentation assez spectaculaire d’une certaine forme de délinquance étrangère, sous le mandat de Nicolas Sarkozy. » (citation à 17″45)

« Se libérer de l’Union Européenne », « explosion des trafics de papiers », « l’insécurité étrangère a augmenté »… des expressions à peine lissées émaillent la conférence de presse tenue par Marine Le Pen. La communication évolue, mais la rhétorique reste la même.

À lire sur France Info : « La France Tranquille » : la nouvelle campagne du FN des jeunes

Le FN, bientôt premier parti chez les jeunes ?

Si ce n’est pas encore le cas, le scénario reste plausible. Les Français-es seront appelé-e-s deux fois aux urnes en 2014, d’abord pour les élections municipales les 23 et 30 mars, puis pour l’élection des députés européens le 25 mai. L’occasion pour le FN de tester l’efficacité de sa communication depuis mai 2012.

Que penses-tu de la stratégie du Front National, de leur campagne adressée à la jeunesse française ?  Envisages-tu toi-même de voter pour une liste Rassemblement Bleu Marine aux élections municipales, et pourquoi ? 

Quelle que soit ton orientation politique, n’oublie pas d’aller t’inscrire sur la liste électorale de ta commune de résidence, avant le 31 décembre !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 92 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Arrrum
    Arrrum, Le 22 décembre 2013 à 22h29

    philenie;4522750
    marygrey;4522343
    philenie;4518798
    De plus, le PS et l'UMP sont pro-européens, et plus particulièrement, ils soutiennent l'Union Européenne de Bruxelles, qui est une instance supranationale et libérale: interdiction de faire du patriotisme économique, interdiction du protectionnisme, non interventionnisme des états membres, politique économique en faveur des banques et marchés financiers, et non en faveur des peuples, bref: j'en passe et des meilleurs. 
    Mais alors là, pas du tout ! Enfin, ça m'hallucine un peu parce que de plus en plus de monde parle de l'Union européenne sans seulement comprendre ne serait-ce que son fonctionnement ! MLP la première d'ailleurs quand elle parle de l'Europe qui voudrait interdire la fessé :facepalm:, (un exemple parmi tant d'autres).

    Il n'y a pas une instance à Bruxelles (qui ne sont d'ailleurs pas toutes à Bruxelles) mais plusieurs instances dont les trois principales sont :
    - La commission : nommée par le conseil, validée par le Parlement, c'est elle qui propose les lois.
    - Le conseil de l'union européenne : ce sont les ministres de EM qui se réunissent autour d'un sujet (par ex autour de la PAC) et ce sont eux qui votent les lois
    - Le parlement : Ils votent eux aussi les lois.
    Un peu chambre basse, chambre haute. Bien entendu c'est plus complexe que ça, y'a tout le lobbying par exemple, dont le lobbying des états (à travers le conseil européen).
    L'idée est que chacun représente un intérêt. La commission, l'intérêt de l'UE ; le conseil, celui des Etats-membres, le Parlement celui des citoyens.

    Faut pas oublier que l'UE c'est seulement un machine, selon ton vote, tu détermines la politique. Hors pour l'instant, oui ça a toujours été des principes libéraux qui ont été mis en pratique.

    L'argument utilisée par tous les politiques, à base de ; "on nous enlève notre souveraineté" :drama:, est juste un épouvantail. Les états sont très contents de la situation, parce que l'Europe leur sert souvent de bouc-émissaire : L'Europe nous force à faire ça, mais nous on le veut même pas. Les états sont souvent très contents de pouvoir ainsi faire passer des réformes peu populaires.

    C'est absolument bordélique, milles pardons.
    Merci pour ta réponse :)mais je ne vois pas en quoi tu contredis ce que j'ai dit: ton message nous éclaire un peu plus sur l'organisation étouffante que représente cette union européenne dont, je le répète, les français ont refusé la constitution. Choix bafoué par l'UMP et le PS qui n'ont pas respecté le vote souverain du Peuple et se sont assis violemment sur la démocratie, nous laissant l'amertume de la trahison au fond de la gorge.

    La question de la souveraineté est pourtant posée avec cette union européenne. En effet, le fait que des lois plus importantes que les lois nationales soient votées sans en recourir au peuple - ou alors de manière très indirect - est antidémocratique. Ceux qui soutiennent cette Union Européenne là sont donc antirépublicains car ils bafouent le principe même de notre république qui est: la démocratie.
    J'ajoute à cela que l'argument que tu dénonces et qui serait utilisé par tous les politiques ("on nous enlève notre souveraineté!") ne l'est pas du PS et de l'UMP.
    Cet argument est celui du FdG, de DLR et du FN mais pas des partis de gouvernement qui ont toujours défendu cette Union indéfendable.

    Aujourd'hui, l'essentiel de la politique se joue à l'UE, c'est indéniable et tout le monde s'accorde à le dire - europhiles et europhobes ensemble. La vraie opposition est celle des souverainistes VS les européistes, le reste n'est que mesurettes sans grandes conséquences sur les grandes questions que se posent une bonne partie des français.
    arrrum;4522647
    Comme la plupart d'entre vous, je trouve que la montée du FN est très inquiétante. Même si j'essaie de convaincre (ou de me convaincre?) les gens avec qui j'en parle que "non ce n'est pas possible!" que ce parti arrive à la présidence, au fond de moi j'ai quand même une crainte.

    Mais ce qui m'inquiète encore plus c'est de voir qu'il y a une espèce de politique de l'autruche autour du qualificatif de parti républicain. A en croire certain(e)s (j'ai vu cette idée ici mais aussi avec des personnes de mon entourage) il n'est même pas question de s'interroger sur la légitimité de ce qualificatif. Je me demande alors si tout le monde a la même notion de ce qu'est un parti républicain.
    A mon sens un parti républicain est un parti qui adhère et promeut les valeurs de notre République. Or sur quoi se fonde la République française? Il me semble important de rappeler que ce qui sert de base à notre République, à notre société, c'est quand même la Constitution (4 octobre 1958 ) qui elle-même se fonde sur la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen (entre autres). Dès lors comme on peut considérer que le FN est un parti républicain?
    Quand il s'agit d'égalité, de liberté et d'autres valeurs chères à notre République et notre démocratie, le FN est bien loin d'être un représentant crédible pour défendre ces valeurs. Ce parti est bien loin d'être une bonne incarnation de ces textes ( ce qui ne revient pas à dire que les autres partis le font parfaitement, attention!). Rien que leur respect de la devise de la France (liberté, égalité,fraternité) laisse place au doute. C'est à se demander s'ils la connaissent...

    Alors moi je l'affirme très fort, je n'ai pas peur de le dire, pour moi le FN n'est pas un parti républicain, il est même tout ce qu'il y a de plus anti-républicain. Puisque tout ce qu'il cherche à mettre en oeuvre, contribue à une division de la République, du peuple.
    Il me paraît extrêmement important de continuer à s'interroger là dessus (d'être sur ses gardes), sur cet espèce d'acquis que le FN serait un parti comme les autres...
    Quand je vois l'espèce d'omerta qui règne autour de cette idée, je me dis que décidément MLP (enfin MLP et son équipe de com') a bien joué son coup, la dédiabolisation du parti etc. franchement chapeau!

    Autre chose qui m'inquiète c'est les personnes qui disent vouloir voter FN "pour que ça change", "parce qu'y en a marre", pour pousser un coup de gueule, bref le votre contestataire qui existe toujours. Pour moi ces personnes ne mesurent pas l'ampleur que peut avoir un tel geste. Ils pensent qu'un tel vote peut changer leur quotidien comme ça comme on décide de changer de marque de café parce qu'on en a marre.
    Ce genre de discours qui se base sur des arguments pauvres du style "non mais l'Etat ne fait que nous voler notre argent", ça me fait un peu penser aux discours qu'on entend au bar/PMU du patelin d'à côté.
    Pourquoi dis-tu que le FN n'est pas un parti républicain ? Quels éléments concrets te permettent d'affirmer cela ?

    Si l'on regarde la constitution: premier article - c'est un signe! - De La Souveraineté: "Son principe est : gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple." --> principe bafoué par le PS & l'UMP avec le traité de Lisbonne qui revient sur le référendum de 2005;

    "ARTICLE 3.

    La souveraineté nationale appartient au peuple qui l'exerce par ses représentants et par la voie du référendum."
    ---> Ah, le référendum ? Ce gros mot qui fait frémir Sarkozy et Hollande : il n'y en a pas eu beaucoup des référendums nationaux depuis 2005... (Ah, aucun en fait).

    "Sont électeurs, dans les conditions déterminées par la loi, tous les nationaux français majeurs des deux sexes, jouissant de leurs droits civils et politiques."
    --> Comment ?! Mettre en place le droit de vote pour les étrangers serait contraire à la constitution de 58 et donc, pour suivre ta logique, antirépublicain...

    "La loi garantit les expressions pluralistes des opinions et la participation équitable des partis et groupements politiques à la vie démocratique de la Nation." ---> Zut ! Même pour le FN ?

    Tu vois, petit florilège bordélique pour montrer que finalement, on peut démontrer tout et n'importe quoi avec un texte de loi.
    Sur les grands principes, le FN est en accord avec cette Constitution: peut-être même plus en accord que les partis dit "républicains".

    Le FN ne prône pas le division, bien au contraire: il cherche à rassembler les français, TOUS les français, quelque soit leur origine, leur couleur de peau, leur religion, leur orientation sexuelle, etc. Sa politique est contre le communautarisme qui fragmente et divise la société qui doit être "Une et Indivisible" comme le dit la Constitution.
    Il faut chercher ce qui nous rassemble - à savoir l'amour de la patrie - plutôt que de montrer ce qui nous sépare. C'est la seule façon de vaincre l'islamophobie, la xénophobie, et le racisme.

    Précisément je ne parle pas de "lois", je parle des valeurs sur laquelle se fonde notre République, notamment celles de la DDHC, l'égalité de tous les hommes entre autre. D'ailleurs je me permets de te rappeler l'article premier de notre constitution:

    "ARTICLE PREMIER. La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l'égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d'origine, de race ou de religion. Elle respecte toutes les croyances. Son organisation est décentralisée. La loi favorise l'égal accès des femmes et des hommes aux mandats électoraux et fonctions électives, ainsi qu'aux responsabilités professionnelles et sociales." Comment peut-on décemment prétendre que le FN ne fait ni de distinction d'origine ni de religion quand il fait constamment des arabes et des musulmans les responsables de tous les maux de notre société.

    Ce qui me permet d'affirmer que le FN est anti-républicain??Mais l'ensemble de l'idéologie et de son discours qui va à l'encontre de toutes les valeurs qui la constitue.

    Avant l'article premier il y a le préambule: "'idéal commun de liberté, d'égalité et de fraternité et conçues en vue de leur EVOLUTION DÉMOCRATIQUE". Le FN, lui, est encore et toujours tournée vers le passé, la question malsaine qui l’obsède c'est celle de l'identité, le "qui est-tu, d'où viens-tu?". Il es attaché à son idée particulière et immuable de ce qu'est le Français,

    "Sont électeurs, dans les conditions déterminées par la loi, tous les nationaux français majeurs des deux sexes, jouissant de leurs droits civils et politiques."
    Quand tu parles du vote des étrangers tu tombes dans l'écueil que tu dénonces toi même en ne considérant qu'une partie du texte. S'il est définit dans la loi que les étrangers peuvent voter, je ne vois pas où est le problème. D'autant plus qu'il s'agit des élections locales.

    "La loi garantit les expressions pluralistes des opinions et la participation équitable des partis et groupements politiques à la vie démocratique de la Nation." ---> Zut ! Même pour le FN ?
    Affirmer qu'un parti est anti-républicain ne revient pas à lui retirer sa liberté d'expression je ne comprends pas pourquoi tu mélanges les 2.

    Le FN ne prône pas la division? Ah bon? Je crois que là nous avons un tout autre problème si tu ne peux pas reconnaître cette évidence. Dernière en date: MLP qui affirme que l'insécurité et la hausse de l'immigration sont forcément liées? Ça ne serait pas stigmatiser l'Etranger, l'Autre, ça par hasard? Ce n'est pas nouveau d'ailleurs pour le FN l'étranger est responsable de l'insécurité en France, c'est écrit noir sur blanc sur leur site internet , tu peux aller vérifier par toi-même. Il veut aussi supprimer le drapeau de l'UE de tous les bâtiments publics, une bien belle façon de bafouer la diversité culturelle chère à notre République. Quelque soit leur orientation sexuelle? Ah bon faut-il rappeler l'épisode du mariage pour tous? Les exemples qui illustrent cette divisions que prône le FN sont pléthore.
    Le FN ne cherche absolument pas à rassembler tous les français, il veut rassembler ceux que lui considère comme français, qui sont suffisamment français à ses yeux.  Il montre en permanence ce qui nous sépare en pointant du doigt l'Etranger, en accusant l'Europe, en montant les "petits français" contre les grandes élites. Tout ce qu'il fait et clame contribue au communautarisme, à une communauté fantasmée de français de souche patriotique.
    D'ailleurs tu désignes, comme le FN, ce qui nous rassemble étant ou devant être l'amour de la patrie, le patriotisme, mais c'est une vision particulière pas forcément universelle.A te lire on pourrait croire que le FN est un parti plein d'optimisme et d'amour pour son prochain alors que c'est un parti qui réclame la répression policière et le rétablissement de la peine de mort.

    Enfin en ce qui concerne le reste de ton propos sur l'UE, je crois qu'il trahit un manque de connaissance du fonctionnement de l'UE. Tout d'abord il n'est pas question de voter sans l'avis du peuple puisque, je te le rappelle, il existe un Parlement européen qui est élu par les citoyens de chacun des états membres de l'UE. Par ailleurs il est très réducteur de dire que c'est l'UE qui vote les lois les plus importantes. L'UE n'agit pas dans tous les domaines, elle agit exclusivement dans son domaine de compétences fixé dans les traités, il s'agit du principe de subsidiarité. D'autre part les directives qui sont décidées au sein des institutions européennes ne sont pas appliquées telles qu'elles: les Etats ont le libre choix de la mise en oeuvre des directives, elles n'ont pas d'application directe dans le droit interne. En d'autres termes l'UE ne remplace pas la loi française.

Lire l'intégralité des 92 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)