Le Street Tattoos de Flèche Love, jeune femme TRÈS tatouée

Rejoins-nous sur notre chaîne

Par  |  | 5 Commentaires

Flèche Love est chanteuse, musicienne et très tatouée. Dans ce Street Tattoo, on discute de son rapport à sa culture algérienne, de l'appropriation de son corps par les tatouages et du regard des autres !

Mise à jour du 1 mars 2019

Flèche Love vient tout juste de sortir son premier album dont elle parle dans ce Street Style !

Naga, le premier album de Flèche Love

Il s’appelle Naga pt. 1 et se compose de neuf titres.

J’ai déjà mon préféré, il s’appelle Sisters et c’est une ode à la sororité.

« No matter how many times you will fall, we’ll be there for you. We are sisters. »

(Peu importe le nombre de fois où tu tombes, nous serons là pour toi. Nous sommes sœurs.)

Tu peux aussi l’écouter sur Deezer ou Apple Music

Elle sera en concert le 8 mars au Pan Piper dans le cadre du festival Les Femmes S’En Mêlent, si tu es dans les parages.

Publié le 9 février 2019

Cette semaine, madmoiZelle a reçu Flèche Love, une chanteuse et musicienne suisse.

Anciennement membre du groupe Kadebostany, Amina a croisé mon chemin au festival Eurosonic Noorderslag au Pays Bas pour enregistrer un de ses titres a capella (bientôt sur la chaîne YouTube madmoiZelle music).

Qu’est-ce que ça fait d’être très tatouée ?

Son tatouage sur le buste m’a intriguée, alors je lui ai proposé un Street Tattoos.

Amina est une femme « très » tatouée, avec des grosses pièces aux traits épais. C’était passionnant de discuter avec elle de son rapport à son corps et à la manière dont les autres réagissent à ses tatouages.

Et c’est aussi tout un pan de sa culture algérienne qu’elle met en avant dans ce qu’elle se fait encrer !

Les tatoueurs de Flèche Love

Retrouve Flèche Love sur Instagram et sur YouTube.

Son EP Naga sort le 1 mars. Tu peux déjà écouter le premier extrait, Festa Tocandira.

À lire aussi : Élodie et ses tatouages en équilibre — Street Tattoos

recap rigolo game of thrones s08e02

Louise Pétrouchka

Louise était presque chauve jusqu'à ses deux ans. C'est peut-être pour ça que Fab a accepté de l'embaucher. Elle s'occupe des podcasts et de la rubrique musique !

Tous ses articles

Commentaires
  • Heidi
    Heidi, Le 11 février 2019 à 9h15

    Ophélie Sabine
    Une des choses qui facilite mon acceptation c'est d'avoir l'approbation de ma famille.
    Quand j'ai fais tatoué mes pieds, j'ai eu énormément de difficulté à les accepter. Le process a été encore plus dur quand ma mère m'a dit qu'elle trouvait ça horrible. J'ai tellement besoin d'avoir le soutien de ma mère dans tout ce que je fais, ça a été très dur pour moi qu'elle n'accepte pas ma décision. En plus, comme l'explique Flèche Love, je n'ai laissé qu'un mois entre chaque session. T'as pas le temps de les assimilier. Pendant 3 mois tu penses tattoo, tu bouffes tattoo, tu fais les soins tous les jours.
    Maintenant j'adore follement mes tatouages sur les pieds mais ça a pris du temps. Et je trouvais cette difficulté d'acceptation tellement pas légitime, genre "pourquoi j'arrive pas à les accepter/assumer alors que je les ai voulu et payés?". C'est hyper dur comme process.

    Sinon j'avais pas fait le lien que c'était l'ancienne chanteuse de Kadebostany. Je les avait vu vite fait dans un petit festival suisse, à peine au moment où ils explosaient et j'étais tombée amoureuse de sa voix. Maintenant je tombe amoureuse de sa personnalité. J'aime divinement sa philosophie et sa manière de parler. Sa description de Lataraxie est superbe!
    Et c'est cooool de voir du happypets <3

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!