4 films à voir cette semaine, entre drames, combats et passions brûlantes !

Par  |  | 2 Commentaires

Kalindi vous propose sa sélection des films à voir cette semaine. Pour que vous ne vous perdiez pas dans le dédale infernal des salles obscures.

4 films à voir cette semaine, entre drames, combats et passions brûlantes !

C’est l’heure de la sélection ciné. Aujourd’hui, elle oscille entre combats féministes, amours grandioses et drames irréparables. Gros programme, en somme !

Et comme je suis une personne adorable (NON), j’ai décidé de vous gâter.

Vous aurez donc droit non pas à 3, mais bien à 4 films ! Parce que la vie est belle et que le cinéma est grand.

Les Conquérantes, un combat féministe

Cette semaine, madmoiZelle est la fière partenaire du très joli film qu’Esther vous présente ci-dessous : 

« Les Conquérantes, c’est l’histoire de Nora et de sa prise de conscience féministe, au moment où la question du droit de vote des femmes est posée en Suisse… C’est à dire dans les années 70.

Depuis son petit village, Nora fait le point sur les injustices qui sont, il faut le dire, plutôt nombreuses dans son environnement, et elle prend la lutte à bras le corps.

« J’ai beaucoup aimé le film car j’y ai retrouvé le processus de déclic féministe, de prise de conscience progressive que j’ai eu l’impression de vivre aussi à mon échelle à un moment.

Mais surtout parce qu’il faut le dire, Nora et ses potes sont sacrément badass et inspirantes.

Je suis sortie de la salle avec l’envie enthousiaste de révolutionner le monde. »

Jeune Femme, l’indépendance dans la valise

Paula, interprétée par la superbe Laetitia Dosch aux yeux vairons, se retrouve de nouveau à Paris après des années d’absence.

Désormais seule, sans amour ni famille, elle doit apprendre à ne compter que sur elle. Avec un chat et sa dignité sous le bras, il lui faut affronter une ville qu’elle a en horreur…

Jeune femme est un film bourré de tendresse. Celle qu’on peut avoir pour un parent, pour un ami, et même pour un chat.

Paula est une héroïne moderne. Elle pourrait être ma soeur, mon amie, ma voisine, ou juste une inconnue croisée dans la rue.

Car elle affronte les épreuves imposées par la vie avec le courage et la détermination d’une femme moderne.  Fougueuse et parfois impertinente, elle parvient après quelques frasques à tout doucement acquérir son indépendance.

Paula finit par être libre. Libre dans sa vie et dans sa tête.

Un film rafraîchissant réalisé par Léonor Serraille et porté par une super team de meufs !

Le Fidèle, thriller violent et sensuel

Saint-Antoine de Padoue, le souvenir que j’ai du Fidèle !

J’ai eu la chance de le découvrir il y a quelques semaines en projection presse et autant vous le dire tout de go : je me suis pris une petite claque. De celle qui vous scotche le postérieur au fauteuil !

Non que le film soit exceptionnel, loin de là, mais les performances des acteurs sont en revanche à couper le souffle. Littéralement.

Matthias Schoenaerts et Adèle Exarchopoulos, les deux personnes que j’ai élu toute seule « individus les plus sexys de France » se partagent l’affiche de ce film haletant, réalisé par Michaël R. Roskam.

Du début à la fin règne un suspense total qui laisse le spectateur éreinté, comme après une course de voitures.

Étrange comparaison me direz-vous. Mais comparaison à propos. Car Bénédicte (Adèle Exarchopoulos), les courses de bagnole, c’est son travail.

Elle y rencontre d’ailleurs Gino (Matthias Schoenaerts), avec lequel elle va vivre une passion brûlante.

Une incandescence malheureusement ternie par les déboires de Gino, qui devra en découdre avec la justice…

Mise à mort du cerf sacré, sacrifice et esthétique

Yórgos Lánthimos, c’est un nom qui vous dit peut-être quelque chose.

Et pour cause, le cinéaste était déjà derrière The Lobster, un film satyrique sur l’injonction au bonheur et au mariage dans nos sociétés modernes.

Yórgos revient cette année avec un film puissant, qui porte vraiment l’empreinte de son créateur. Du début à la fin, Mise à mort du cerf sacré séduit par son esthétique et ses enjeux.

Original et un rien perché, ce long-métrage vous emportera sur la route de la folie.

Colin Farrell y campe Steven, un chirurgien talentueux marié à Anna (Nicole Kidman), ophtalmologue respectée de ses pairs. Le couple a deux enfants de 14 et 12 ans.

La vie de la famille bascule lorsque Steven prend sous son aile Martin, un jeune garçon dont le père est décédé. Martin s’immisce doucement dans la vie du couple, jusqu’à ce que Steven commette un irréparable sacrifice…

Voilà mes petites ouailles, c’est tout pour aujourd’hui ! Je reviens la semaine prochaine avec un joli petit lot de noix de coco bijoux cinématographiques.

À lire aussi : Trois films à voir cette semaine : de la rêverie, une comédie et des super-héros !

7 surprises choisies par la rédac
18.90€ + 4€ de livraison

Commentaires
Forum (2) Facebook ()
  • Erinnern
    Erinnern, Le 3 novembre 2017 à 23h43

    J'ai vu "Jeune Femme" et c'est très, très chouette. C'est un film qui ne proclame pas son féminisme comme "Les Conquérantes", mais qui l'est tout autant. C'est pas vraiment un feel-good movie par contre ; même si c'est drôle par moment c'est aussi cruel : la réalisatrice a 30 ans et elle n'a pas un regard naïf sur la condition de la jeunesse aujourd'hui.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!