Trois films pour te donner envie de vivre sous l’océan… et 3 films pour t’en dégoûter

Par  |  | 1 Commentaire

Il y en a qui adorent les profondeurs de l'océan, la plongée et le sable chaud... Et il y en a que ça terrifie. Peu importe ta team, dans notre sélection de films il y en a pour tous les goûts !

Trois films pour te donner envie de vivre sous l’océan… et 3 films pour t’en dégoûter

L’océan est multi-facettes : il est magnifique, mystérieux, il fait rêver. Mais il peut aussi être terrifiant et même dangereux. Qu’y a-t-il de plus stressant que de se retrouver assez loin dans l’eau pour ne pas en voir le fond ? N’importe quelle bestiole hyper flippante peut alors se cacher dans les profondeurs…

Qu’on soit branché•e océan ou pas, il y aura toujours un film adapté. Et même plein ! À la rédac, on a décidé de vous proposer trois films pour un camp, et trois pour l’autre. Comme ça, pas de jaloux•ses ! Et avec ça, tu seras paré•e pour la Grosse Teuf le 25 mars prochain au Flow !

Tu veux nous rejoindre pour une soirée de fôôôlie ? Par ici pour acheter ta place !

Les films pour ceux et celles qui aiment l’eau

La Vie aquatique

  • Le choix de Margaux, rédac food et lifestyle

Bon alors moi, j’aime tout ce qui est ambiance marine : n’importe quel film qui se passe dans l’eau me donne envie de me baigner.

Mais mon préféré, ça reste La Vie aquatique de Wes Anderson.

Une de mes scènes préférées, c’est celle-ci parce que j’aime bien les bateaux et que j’ai envie de monter dedans afin de partir à l’aventure. Il faut dire que dans ce film, il y a des tas de créatures inventées absolument magnifiques et, comme Steve Zissou, j’aimerais tellement pouvoir respirer sous l’eau.

L’esthétique de Wes Anderson est aussi poétique que l’idée que je me fais de l’océan : du coup c’est parfait pour l’ado mélancolique qui sommeille en moi !

Le côté rêveur, enfant qui voudrait vivre des aventures, de Steve me parle tellement. C’est vraiment le genre de rapport à la mer qui m’inspire.

Ponyo sur la falaise

  • Le choix de Margaux, rédac food et lifestyle qui ne pouvait pas choisir

Ponyo sur la falaise, c’est un de mes films préférés. D’ailleurs, petit fun fact, j’ai longtemps été appelée comme ça sur le forum de madmoiZelle avant même d’y travailler !

Et c’est pas pour rien, c’est une des œuvres les plus belles que je connaisse sur la mer, ses fonds, son côté aussi beau qu’effrayant… et ses couleurs. Ce côté hyper dangereux et majestueux, calme et fou à la fois, c’est aussi ça qui fait que j’aime la mer en fait.

ÇA INTRIGUE OKAY.

Ce serait moins stressant si je respirais sous l’eau n’est-ce pas mais, si c’était possible, je foncerais dans l’univers de Ponyo sur la falaise.

Le monde de Némo

  • Le choix d’Elise, cheffe de rubrique mode et beauté

J’en vois déjà certain•es me dire que bof, dans l’océan, ça craint quand même. Oui, les prédateurs toussa, ok. Mais si on peut vivre dans le monde de Némo, je prends mes billets tout de suite !

Les personnages sont si attachants que j’aimerais tous les rencontrer (sauf Bruce et ses potes requins).

Si je pouvais me faire un petit programme, je me verrais bien voguer avec Crush et les autres tortues dans le Courant Est Australien (faudrait prévoir de quoi vomir ses tripes quand même, ça n’a pas l’air de tout repos cette affaire).

Je passerais jouer au Pictionary avec les poissons-lunes, j’irais narguer les mouettes avec Dori et Marin. Et bien sûr, je nagerais aux côtés de Némo, Hippo, Perle et Titouan pour aller à mon tour toucher la berque.

Les films pour ceux et celles qui n’aiment pas l’eau

Instinct de survie

  • Le choix d’Aki, rédac ciné qui ne sait pas très bien nager

Le titre vous donne déjà une idée de l’ambiance du film. Oui, la vie de l’héroïne (Blake Lively) est en danger. Non, c’est pas jo-jo à voir. Oui, le prédateur en question est un requin. Non, y a personne à la ronde pour la sauver.

Voilà, les gens vous disent, « mais non, t’inquiète, y a pas de requin dans cette crique-là, tu peux surfer tranquille, profite ! », et tu te retrouves face à un grand requin blanc, alors que t’avais rien demandé ?! Non, merci.

Certes, l’endroit semble paradisiaque avec le bleu de la mer, le soleil tapant et pas de nuage à l’horizon (et encore si t’aimes pas l’été, ça sert à rien), mais est-ce que le danger de se faire bouffer mérite vraiment la beauté des paysages ?

Dans Instinct de survie, des plans se déroulent sous l’eau, et même s’ils sont techniquement magnifiquement tournés, tellement qu’on s’y croirait, je peux vous dire que ça donne justement pas envie de mettre un pied dans l’océan.

Restons bien loin de tous les requins car on ne sait jamais où ils se trouvent !

Clique sur l’image pour aller voir notre interview de Blake Lively à l’occasion de la sortie d’Instinct de Survie !

Piranha 3D

  • Le choix d’Aki, toujours rédac ciné pas très à l’aise avec l’eau

J’enchaîne dans la même veine du « gardons les pieds sur terre au lieu de se faire dévorer » et je surenchéris avec Piranha 3D. Pour être franche, j’ai beaucoup ri devant ce slasher.

La comédie horrifique d’Alexandre Aja vient placer l’intrigue de Piranha 3D dans un contexte qu’on ne connaît pas du tout, mais que les étudiants américains vivent chaque année : le spring break. Ces quelques jours de vacances dorées où l’on dirait que c’est la débandade complète.

Plage, soleil, vacances et étudiants : vous avez la scène parfaite pour un film d’horreur car les personnages sont des têtes à claques qui vont se faire manger un à un.

Et les bestioles se déplacent en banc, alors quand vous pensez qu’il n’y en a plus, il y en a encore ! Et elles sont diantrement rapides !

D’accord, Piranha 3D se déroule dans un lac, mais c’est un très grand point d’eau et ça ne donne vraiment pas envie d’y mettre les pieds.

La morale de l’histoire ? Même si vous possédez un yacht et que des milliers de gens se rendent dans un lieu touristique, n’allez pas vous baigner près d’un site archéologique car des piranhas peuvent sortir des tréfonds marins. On ne sait jamais ce qui s’y cache vraiment !

Dérive Mortelle

  • Le choix de Chloé, rédactrice Devenir Adulte pas rassurée par les fonds marins

Dérive Mortelle, c’est l’histoire d’une bande de potes partis se faire une balade en mer sur un beau voilier, avec Amy, maman d’un nourrisson également du voyage et accessoirement flippée de la mer.

Tout se passe bien, ils décident de se faire une petite baignade, sauf que les cocos oublient de dérouler l’échelle permettant de remonter à bord du bateau, dont la coque fait environ 2 mètres de haut.

Évidemment ça va mal se passer (c’est un film d’horreur wesh).

Bon, je te le dis tout de suite, c’est pas le long-métrage du siècle, mais je n’ai quand même pas été très sereine face à ce synopsis. Parce que c’est un oubli vraiment bête et a priori trèèèèès anodin qui en vient à mettre en danger à peu près tout le monde.

Et c’est là que tu te rends compte que la mer n’est pas ton amie comme dans La Petite Sirène. L’océan, c’est d’abord un milieu naturel hostile. Autant te dire que je vérifierai si l’échelle est déroulée le jour où j’irai faire une balade sur un voilier géant.

Ah, et un autre argument : si tous les gus se retrouvent dans l’eau, c’est aussi parce que l’un d’entre eux chope Amy dans ses bras pour sauter, alors qu’elle a peur de l’eau. Donc merci de laisser les flippé•es tranquilles, ils et elles pourraient bien vous sauver la vie un de ces quatre.

Pour l’anecdote, ce film serait basé sur un fait divers : 6 jeunes seraient morts noyés après avoir été incapables de remonter sur le yacht qu’ils venaient de quitter, parce qu’ils avaient oublié de jeter l’ancre et de déployer l’échelle…

Voilà, maintenant c’est parti pour mater les films de l’un ou de l’autre camp et venir défendre ton choix à la Grosse Teuf sous l’océan le samedi 25 mars prochain !

8 surprises choisies par la rédac
18.90€ + 4€ de livraison

Lise F.

Tombée dans la marmite du jeu vidéo à l’adolescence, Lise cause gameplay, graphismes et OST en toute tranquillité. Pendant son temps libre, elle écrase des gens sur Splatoon avec un grand rire machiavélique et donne des coups de pelle à ses voisins sur Animal Crossing. Ses autres passions sont faire et manger des cookies, dormir et râler.

Tous ses articles

Commentaires
Forum Facebook
  • Patapouf
    Patapouf, Le 18 mars 2017 à 18h16

    Pour le film qui m'a donné envie de vivre sous l'océan quand j'était toute petite: rien d'original, la petite sirène ! Je n'ai jamais compris pourquoi Ariel voulait se barrer...
    Et pour le film bien anxiogène sous l'eau: "In the deep " avec Mandy Moore et Claire Holt. Très bon film de requin avec une idée originale et vraiment flippante !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!