10 films qui donnent TRÈS CHAUD AU SLIP et réchaufferont tes longues soirées d’hiver

Par  |  | 64 Commentaires

Les films pas-de-cul mais avec des scènes qui donnent très envie de niquer, c'est un genre très spécifique qui peut sublimer une soirée... ou créer énormément de gêne, pour peu qu'on soit en famille.

10 films qui donnent TRÈS CHAUD AU SLIP et réchaufferont tes longues soirées d’hiver

Quand on veut regarder un film qui fait valser les hormones, on peut choisir la solution évidente et se tourner vers un porno (au fait, tes goûts en matière de boulard correspondent-ils à ceux de tes compatriotes ?).

Mais certains longs-métrages pas du tout classés X donnent très chaud au slip. Ça a dû t’arriver : tu te lances dans une petite soirée cinéphile, tu t’investis dans le scénario et d’un coup, tu te retrouves avec les paumes moites et le rouge aux joues…

…ou alors tu mets carrément pause et tu sautes sur ton/ta partenaire du moment, pour peu que vous regardiez le film à deux.

C’est parti pour une sélection de films qui donnent (très) envie de niquer.

À lire aussi : Josée l’Obsédée regarde du porno (pour la science)

Rocco, le documentaire sur le plus célèbre des acteurs porno

  • Un choix tout à fait anonyme

Ce documentaire montre toutes les raisons pour lesquelles le monde du porno peut être dégueu… Et toutes les raisons pour lesquelles Rocco est LE mec par lequel j’ai envie de me faire niquer une fois dans ma vie.

Car ce mec n’est pas qu’une bite, c’est vraiment un performer, quelqu’un qui baise comme on peindrait une œuvre d’art. Il y a vraiment quelque chose d’exceptionnel dans sa manière de faire.

rocco-documentaire

Ce film, c’est aussi l’occasion de parler de sexe d’une manière inhabituelle : qu’est-ce que c’est d’en faire son métier ? Qu’en disent les actrices ? Qu’est-ce que l’addiction au sexe ?

À lire aussi : Avec « À quoi rêvent les jeunes filles ? », Ovidie interroge les influences sociales sur la sexualité féminine

Magic Mike, l’évidence en forme d’abdos bien dessinés

  • Le choix d’Esther, rédac actualité & société

Pas besoin de plus de quelques lignes pour expliquer l’effet qu’a eu Magic Mike sur moi.

Je l’ai vu quand je vivais en Afrique du Sud, après des semaines sans mon mec… et clairement je n’aurais pas dit non au corps de ces jeunes hommes, même si dans la vraie vie c’est pas DU TOUT mon kif.

La Vie d’Adèle, tout en sensualité

  • L’autre choix d’Esther, rédac actualité & société

C’est une très belle histoire d’amour entre deux femmes qui se découvrent. Une histoire d’initiation aussi, car l’une est plus expérimentée que l’autre.

C’est une sorte d’apprentissage tout en sensualité qui dégage une certaine tension, atteignant son paroxysme dans les scènes de sexe qui sont très longues, et très belles. Elles sont réalisées de telle manière qu’on a clairement le temps et la possibilité de voir ce qui se passe, mais sans que ce soit obscène.

À lire aussi : La Vie d’Adèle, ma claque du Festival (màj)

La Vie d’Adèle est presque un peu trop intime, par moments, pour être vu au cinéma d’ailleurs. Mais sur son canapé ou sous la couette — si possible avec quelqu’un… c’est très bien ! (Je garantis pas que vous voyez la fin du film par contre.)

Barbarella, pour mourir de plaisir

  • Le choix de Margaux, rédac cuisine & trucs rigolos

Fastoche ! Barbarella, c’est un film futuriste SUR LE CUL, dans l’espace.

Au tout début Barbarella découvre le « vrai » sexe… et rien ne sera jamais plus pareil. À la fin, le méchant du film essaie de la faire « mourir de plaisir » dans un piano à orgasmes !

Je sais pas si c’est la vibe années 60 ou le côté multiorgasmes, mais c’est LA scène qui a éveillé des pulsions insoupçonnées en moi quand j’étais ado.

2046, ou le désir en forme d’exutoire

  • Le choix de Mymy, rédac cheffe adjointe

Bon ça fait un peu la meuf qui choisit un film de cinéphile, mais j’ai bouffé tout un cycle Wong Kar-Wai quand j’étais au lycée et je ne m’en suis jamais remise.

Dans le cinéma de ce réalisateur hong-kongais se mêlent une moiteur et une sensualité qui tranchent avec des personnages froids ayant souvent du mal à se confier, à s’ouvrir. Ils luttent, se cherchent, se frôlent, et la tension monte inexorablement.

Alors quand ils se trouvent enfin, ils s’empoignent, s’embrassent à s’en dévorer, font l’amour à en perdre le souffle, luttent contre eux-mêmes en s’abandonnant, en s’oubliant pour quelques instants. Ça donne des scènes de sexe à la fois intenses et poignantes.

2046-wong-kar-wai

Et puis bon, Tony Leung en mode vintage avec sa petite moustache, là, c’est oui. Toute la vie.

Y tu mamá también : plus on est de fous…

  • Le choix de Laïla, développeuse Web

Y tu mamá también, c’est l’histoire d’une trentenaire qui rencontre deux adolescents de 17 ans lors d’un mariage. Les deux amis flirtent gentiment avec elle et lui proposent de partir en road-trip.

Elle refuse au début, mais après un gros choc, elle décide de partir avec eux.

Au fur et à mesure du film, on sent une tension un peu particulière se former dans le trio. Les scènes de sexe sont très sensuelles, le personnage de Luisa se laisse de plus en plus aller à ses envies…

À lire aussi : Plan à trois : histoire d’un fail

Ce film, c’est comme un hymne à la liberté.

Boogie Nights, un film pas porno… avec du porno dedans

  • Le choix de Fannyfique, vidéaste

C’est un des premiers gros cartons de Mark Wahlberg, aux côtés de Julianne Moore.

Mark y joue le rôle de Dirk Diggler, un tout jeune acteur de cul ultra-bien foutu (tous les gens du milieu sont fasciné par la taille de sa teub), qui passe son temps à baiser et à tourner des porno.

Y a de l’humour, du second degré et tout… mais inévitablement, ça donne envie.

Remember Me, pour oublier Edward Cullen

  • L’autre choix de Fannyfique, vidéaste

Comme tous les films avec Robert PattinsonRemember Me donne envie de… se taper Robert Pattinson !

C’est une histoire d’amour entre lui et une meuf un peu torturée. Il habite dans un appart miteux, mais, magie du cinéma, ça le rend encore plus sexy.

Ci-dessus, ma scène préférée : une bagarre à base d’eau qui finit dans la douche et… dans la luxure. LE JURY DIT OUI. [Note de Mymy : OUI.]

Le Patient Anglais, une valeur TRÈS sûre

  • Le choix d’Élise, rédac mode

Argument n°1 : Ralph Fiennes. Jeune. En soldat. Dans le désert. Avec ses yeux si bleus. Ai-je besoin d’en rajouter ?

Argument n°2 : l’amour interdit, baigné de jalousie et de possessivité, qui fait que les scènes de cul sont encore plus chaudes et passionnées.

Tout nous sépare, parce que Nekfeu

  • Le choix de Marina, rédac beauté

Ok, on a juste un visuel du film, aucune bande-annonce n’est sortie… mais Nekfeu, bon sang. Ça devrait le faire.

nekfeu

Allez, à toi de nous faire partager les films qui te font frissonner du slip. Le partage c’est important.

À lire aussi : 8 films qui mettent une claque et resteront gravés en vous à jamais


Mymy

Mymy, entre deux bouquins qu'elle chronique parfois en vidéos, est la rédac-chef adjointe/correctrice/community manager de madmoiZelle. Elle aime rester chez elle, les chatons mignons, la raclette du dimanche et les séries télé avec des retournements de situation dedans.

Tous ses articles

Voici le dernier commentaire
  • Etoile d-araignée
    Etoile d-araignée, Le 14 mars 2017 à 13h08

    Je me souviens avoir adoré, adolescente, la scène de sexe entre Ismaël et le lycéen dans "Les chansons d'amour". Très tendre, très doux.

    Et dans le même film, la scène de sexe entre les trois protagonistes au début me faisais tellement rire :yawn:

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!