7 superbes films d’animation japonaise, pour rêver comme des enfants

Par  |  | 20 Commentaires

L'animation japonaise invite à l'évasion onirique. Kalindi vous propose 7 longs-métrages à ajouter à votre liste des films à voir absolument !

7 superbes films d’animation japonaise, pour rêver comme des enfants

— Cet article a été publié dans le cadre d’un partenariat avec Eurozoom.
Conformément à notre Manifeste, on y a écrit ce qu’on voulait.

Salut à toi, lectrice biberonnée à Hayao Miyazaki, à Sutorenjia Mukō Hadan, à Mitsuo Iwata ou à Kôkaku kidôtai.

Et salut à toi également, lectrice pour qui tous ces noms, bah c’est un peu du chinois. Enfin du japonais.

Cet article, je mourais d’envie de l’écrire depuis un bout de temps. Depuis toujours, même. Parce que l’animation japonaise a peuplé ma vie de mille créatures, et donné lieu à cent fantasmes.

Voilà donc 5 films que je conserve précieusement dans mon placard (plus un qui sort bientôt au ciné) et que je regarde régulièrement, sur le ventre tout chaud d’un Totoro ronflant…

Fireworks, la nouveauté de 2018

Fireworks, c’est le film d’animation le plus attendu de ce début 2018. Et madmoiZelle est très heureuse d’en être la partenaire.

Romance fantastique produite par le studio Shaft, Fireworks nous fait vivre un jour d’été en plein hiver.

Admettez qu’on en a besoin !

Nazuna, une très jolie et discrète collégienne, trouve un singulier objet sur le bord d’une plage.

De retour à l’école, elle propose à Norimichi, un jeune homme épris d’elle, de s’enfuir en sa compagnie. L’objet trouvé le matin même pourrait bien alors changer leur destin…

Délicat et soigné, Fireworks propose une douce réflexion sur le désordre amoureux, le temps et l’existence.

Ne le ratez pas au cinéma le 3 janvier 2018 !

Le Tombeau des Lucioles, la déprime dont je ne me lasse pas

Chronique de la mort animée par l’immense Isao Takahata, Le Tombeau des Lucioles s’est très vite inscrit dans ma liste des chefs-d’oeuvres indéniables.

Un chef-d’oeuvre qui s’ouvre sur ces quelques mots :

« La nuit du 21 septembre 1945, je suis mort. »

Voilà qui donne le ton…

Le Tombeau des Lucioles se déroule au Japon en 1945 et suit le rude quotidien de Seita, un adolescent de quatorze ans et sa petite soeur de quatre ans, Setsuko.

Orphelins, ils doivent emménager chez leur tante.

Seulement voilà : elle leur fait comprendre qu’ils ne sont qu’un poids pour elle. Pour cette méchante femme, ne mérite de manger que « celui qui travaille pour la patrie ».

Les deux enfants, alliés devant l’éternel, finissent alors par s’en aller.

Ils s’installent dans un bunker désaffecté, où seule brille la lumière des lucioles, unique symbole de vie. Heureux d’être ensemble, ils commencent malheureusement à manquer de nourriture…

Tu peux te procurer cette merveille en DVD pour la somme de 11,99 euros.

Akira, le classique indétrônable

Réalisé en 1988 par Katsuhiro Ōtomo, Akira fait le portrait d’un adolescent japonais qui traîne derrière lui un lourd passé.

Après avoir été victime d’expérimentations scientifiques à des fins militaires, Tetsuo décide de se venger d’un monde qui l’a opprimé.

Doté de capacités psychiques importantes, il possède une puissance qui ne cesse de prendre de l’ampleur.

En parallèle, un bruit court les rues. Bruit selon lequel Akira, un sauveur messianique, serait bientôt de retour…

Il est très compliqué d’expliquer, sans spoiler et sans vous perdre, les enjeux d’Akira.

Alors je n’aurais qu’un conseil : regardez-le. Puis regardez-le de nouveau. Akira est intelligent, sensible, violent et nécessaire.

Dans chacune des esquisses d’Ōtomo se loge un peu d’une poésie brutale.

Akira fait partie de mon top 5 des plus films d’animation les plus importants. Vous pouvez également vous procurer les mangas, que je n’ai pour ma part pas lus, mais que l’on m’a maintes et mainte sfois recommandés.

Vous pouvez vous procurer ce classique japonais en blu-ray pour 18,95€.

Dans un recoin de ce monde, le rêve indispensable

« Dans ma famille, ils m’ont toujours dit que j’étais une rêveuse »

Ce sont les quelques mots qui ouvrent la bande-annonce de Dans un recoin du monde.

La phrase parfaite pour illustrer cette bouffée d’air frais, proposée par le grand Sunao Katabuchi, déjà derrière Mai Mai Miracles.

Car ce long-métrage est une jolie rêverie.

Celle de la jeune Suzu, qui quitte Hiroshima pour Kure, un port militaire où elle doit vivre avec son tout nouveau mari.

Malgré la guerre, Suzu cultive une joie de vivre rafraîchissante. Elle me rappelle d’ailleurs mon personnage littéraire préféré : Pauline dans La joie de vivre d’Emile Zola.

Pauline affronte tous les malheurs que lui impose l’existence avec le menton haut et le sourire fier. Un personnage aussi inspirant que celui de Suzu !

Tu peux te procurer ce joli DVD pour la somme de 19,99€.

Le Voyage de Chihiro, et ses créatures merveilleuses

Hayao Miyazaki (fondateur du studio Ghibli) crée depuis des décennies des mondes qui transcendent les limites de l’imaginaire. Et Le Voyage de Chihiro, sorte d’« Alice au Pays des Choses », ne fait pas exception à la règle.

Promenade en terre inconnue où vivent librement les chimères, les allégories et les créatures fantastiques, Le Voyage de Chihiro me bouleverse toujours autant.

Chihiro (une enfant de 10 ans) et sa famille déménagent. Sur la route qui mène à leur nouvelle demeure, ils se retrouvent face à un bâtiment au milieu duquel passe un long tunnel.

De l’autre côté de ce tunnel se dresse une ville fantôme remplie de restaurants. Les parents de Chihiro s’affairent alors à se goinfrer. Mais sitôt qu’ils ont terminé, ils se transforment en…cochons.

Pour sauver ses parents, la petite fille va devoir pénétrer dans un univers nouveau peuplé de créatures étranges et se confronter à l’horrible sorcière Yubaba…

Tu peux te procurer cette merveille d’animation pour la somme de 11,30€.

Tokyo Godfathers, un conte de Noël pas comme les autres

Tokyo Godfathers n’est pas le long-métrage le plus connu de Satoshi Kon : la plupart des gens lui préfèrent Paprika ou Perfect Blue, qui sont indéniablement de petites perles.

Mais Tokyo Godfathers aussi mérite le détour, surtout en hiver, quand il neige dehors et que l’esprit des fêtes flotte dans l’air !

C’est une histoire en six jours, celle de trois personnes en marge de la société et vivant dans la rue : Gin, totalement fauché, Hana, une femme trans, et la jeune Miyuki, qui a fugué de chez elle.

Le soir de Noël, ces trois compères tombent sur un bébé abandonné au milieu des poubelles… en suivant la piste d’une clef trouvée près de lui, celle d’une consigne de gare, ils se mettent en tête de retrouver la mère de l’enfant.

Tokyo Godfathers devient alors une ode à la solidarité non dénuée d’humour, avec des personnages hauts en couleurs qui apprennent à affronter leurs passés, et leurs démons.

Un petit bijou à (re)mettre devant toutes les mirettes, disponible en DVD à défaut d’être sur Netflix !

Your Name, entre rêve et réalité

Réalisé par Makoto Shinkai, Your Name a été mon coup de coeur de la fin d’année 2016.

Le récit est ponctué d’enjeux vraiment modernes, qui ont su trouver écho chez moi.

Le synopsis ? 

Mitsuha, une adolescente, est coincée dans une existence qui ne lui correspond pas. Elle aimerait quitter ses montagnes natales pour s’installer dans la grande ville.

Taki, un jeune homme qui vit à Tokyo, ne veut quant à lui qu’une seule chose : vivre à la montagne.

Lorsqu’elle rêve, Mitsuha vit dans le corps de Taki, à Tokyo. Un rêve si limpide qu’il semble réel…

Le garçon rêve pour sa part qu’il est dans le corps de Mitsuha.

Vous voyez le topo ? Je ne vous en dis pas plus. Un seul mot pour qualifier Your Name : merveilleux !

Voilà mes petites ouailles ! J’espère que cette sélection vous ravira et viendra étoffer votre liste des films à déguster sous un plaid, pendant les fêtes.

À lire aussi : 5 pépites du cinéma qui flirtent avec l’érotisme (et sont parfois classées X !)

 

6 surprises utiles et équivalant à + de 50€
18.90€ + 4€ de livraison

Commentaires
  • Ellanaaa
    Ellanaaa, Le 10 janvier 2018 à 20h10

    Je viens de voir Your Name, j'avais un peu peur que ce soit cliché et gnagnan...
    Grosse claque !
    Merci pour cette jolie découverte :)

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!