[Film d’horreur] Sortie DVD – Diary of the Dead.

Ah, Romero mon amour ! On lui doit Night of the Living Dead, Dawn of the Dead, Day of the Dead, Land of the Dead et plus récemment, Diary of the Dead. Notons que son prochain film devrait sortir cette année et qu’il n’a pour l’instant comme titre que « … of the Dead« . Surprenant. On […]

[Film d’horreur] Sortie DVD – Diary of the Dead.

Ah, Romero mon amour ! On lui doit Night of the Living Dead, Dawn of the Dead, Day of the Dead, Land of the Dead et plus récemment, Diary of the Dead. Notons que son prochain film devrait sortir cette année et qu’il n’a pour l’instant comme titre que « … of the Dead« . Surprenant. On chuchote même que le titre restera comme tel, mais votre fidèle serviteuse n’a que faire des bruits de couloir, nous verrons cela en temps et en heure (vite, vite, vite !!). 

Diary of the Dead a atterri en salle en juin 2008 et vient de sortir en DVD. Et qui c’est qui va se jeter dessus ? C’est Bibi ! D’autant plus que j’étais allée voir ce film au cinéma avec Eliz., ma fidèle acolyte et collègue gameuz et qu’on avait beaucoup, beaucoup, beaucoup… beaucoup rigolé. Alors autant vous prévenir hein, c’est un film de Romero, donc à prendre au douze millième degré, et à voir de préférence avec ses meilleurs potes en fin de soirée. N’oubliez pas, détail important : le film a été tourné en une vingtaine de jours, ça vous donne une petite idée du délire. Rassurez-vous, ça reste un film de très bonne qualité (du moins, graphiquement parlant) et la tripaille abonde comme dans tout bon zombie flick. Mais d’abord, la bande-annonce :

Chargement du lecteur...

L’histoire est simple. Une bande d’étudiants en cinéma s’isole dans la forêt pour tourner un film d’horreur à petit (très petit) budget et rien que ça c’est très drôle (la momie est inoubliable). Rapidement, ils se retrouvent attaqués par des vilains zombies un peu mous du bulbe et se carapatent vite fait en direction d’un territoire connu pour se rendre compte qu’en fait… des zombies, bah y’en a partout. Et c’est caméra à l’épaule qu’ils vont tenter de survivre à cette invasion, histoire de laisser une trace de leur périple et des horreurs qui se sont produites. Oui, ça a été fait mille fois, souvent très mal d’ailleurs, mais contrairement à Cloverfield, Diary of the Dead ne file pas la nausée, même sur grand écran. Enfin, si, mais pas à cause du cadrage…

Alors en attendant une revue de votre cher Oncle Jack (dès que je mets les pattes sur le DVD en gros), vous pouvez vous aussi taper une grosse barre devant ce film mémorable. Romero est fidèle à lui-même, y’a du crado et du rigolo, à presque 70 piges, le maître des films de morts-vivants en impose toujours ! Vivement le prochain, que je puisse à nouveau traîner cette morue d’Eliz. dans les salles obscures pour lui faire des choses.

Une chouette idée de cadeau pour la Saint-Valentin ce DVD !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up