Les feux piétons au sol protègent les accros au smartphone

En Allemagne, la ville d'Augsbourg vient d'installer un nouveau genre de feux pour piétons, pour les moments où tu marches le nez collé à ton smartphone.

Tu connais sûrement ce fléau urbain qui semble frapper de plus en plus de monde. Peut-être même que tu y participes (no judgment, enfin juste un peu).

Je parle de ces gens qui marchent le nez sur leur écran de smartphone, quitte à te bousculer ou te rentrer dedans. Et si seulement c’était le plus grand risque… sauf que parfois, à être absorbé•e par un lolcat, on en oublie de regarder avant de traverser !

À lire aussi : Cinq trucs que je préférais avant d’avoir un smartphone

À Munich, en mars dernier, une jeune fille de quinze ans est décédée pour cette raison, fauchée par un tramway qu’elle n’avait ni entendu ni vu arriver.

À la suite de cet accident, la ville d’Augsbourg, en Bavière, a fait installer des feux rouges clignotants sur le sol de chaque côté de la chaussée qui borde les tramways, selon France TV Info.

Il s’agit à mon avis d’un bon test pour parvenir à réduire les accidents liés à des inattentions de ce genre (ça marche aussi avec un livre, soit dit en passant, qui peuvent être tout aussi absorbants). Reste à savoir comment mesurer leur efficacité.

Et toi, qu’en penses-tu ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 6 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Derdre
    Derdre, Le 30 avril 2016 à 14h04

    Je trouve que c'est une idée intéressante, mais c'est quand même dommage qu'on doivent en arriver là. À croire qu'on est devenu tellement accros à notre téléphone qu'on en oublie jusqu'à notre propre sécurité. En fait ce n'est pas l'idée en tant que telle que je questionne, c'est le comportement humain qui a nécessité sa création. Par contre, pour ce qui est des personnes en situation de handicap et malvoyantes, là je suis complètement d'accord.

Lire l'intégralité des 6 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)