Une féministe chinoise lance un concours d’aisselles poilues

Environ quarante femmes ont publié des photos de leurs aisselles non rasées sur internet pour lutter contre les stéréotypes de beauté en Chine.

Quelques mois après l’arrestation de cinq féministes par la police chinoise pour avoir protesté contre le harcèlement sexuel à la veille de la journée internationale des droits des femmes, une militante a lancé une nouvelle campagne pour l’égalité des sexes en demandant aux femmes de photographier leurs aisselles poilues et de publier les images sur internet.

À lire aussi : Que pense-t-on des poils ?

Xiao Meili, une féministe et activiste pour l‘égalité des sexes, a décidé de collecter les photos de femmes montrant leurs aisselles afin de déconstruire l’idée selon laquelle une femme chinoise doit avoir les dessous de bras rasés pour être belle.

Tout débute le 26 mai quand Xiao Meili décide de poster une photo de ses aisselles poilues et invite les femmes à en faire de même, en accompagnant l’image du hashtag chinois « Concours de femmes aux aisselles poilues »Le concours lancé par la militante se termine le jeudi 11 juin et la gagnante sera celle qui aura obtenue le plus de « like ». Dans une interview accordée au New York Times, Xiao Meili déclarait :

« Les hommes ont plus de liberté en ce qui concerne leurs corps, je ne dis pas à tout le monde de se laisser pousser les poils des aisselles. Je dis juste que si des personnes ne veulent pas se raser, d’autres ne devraient pas leur faire ressentir que leurs aisselles sont dégoutantes, pas hygiéniques, inconvenantes ou pas assez féminines »

La jeune femme tente de déconstruire les idées reçues autour de l’hygiène féminine souvent utilisées pour déterminer si une femme est attirante ou non. Elle se penchait sur ces questions lorsqu’elle s’est confié au Guardian :

« J’espère soulever la question de la propriété des corps de la femme et dissiper la croyance selon laquelle les filles ne doivent pas garder leurs poils d’aisselles. Garder ses aisselles poilues ne devrait pas être considéré comme étant non civilisé ou sale, ça n’est pas le cas »

À lire aussi : L’épilation, est-ce vraiment plus « hygiénique » ?

En mars dernier, des féministes chinoises ont été les victimes de la répression du secrétaire général Xi Jinping. La police a arrêté cinq militantes qui avaient prévu de protester contre la violence domestique et le harcèlement sexuel. Les femmes ont été libérées sous caution après plus d’un mois en détention , mais restent confrontées à la menace d’accusations criminelles. Trois des cinq féministes qui ont été détenues en mars ont envoyé leurs photos pour le concours d’aisselles lancé par Xiao Meili, qui s’est dit choquée par ces récents événements. 

 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 7 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Boisdormant
    Boisdormant, Le 11 juin 2015 à 8h29

    @Ghost wind Ce que tu dis, je l'ai entendu également dans la famille de mon ami (vietnamien) :)

    Et aussi, au 19ème siècle, il y avait des travaux de "scientifiques" sur les races et les poils, ils voulaient démontrer que les Blancs étaient moins poilus et donc moins près du singe. Mais en faisant des relevés, ils ont découvert que les Blancs étaient plus poilus que beaucoup d'autres races, et les résultats les ont tellement gênés par rapport à la théorie raciste qu'ils voulaient démontrer qu'ils en conclu que le poil était signé de virilité et de force, contrairement à tous ces Asiatiques efféminés et faibles ! :rolleyes:

    En tout cas dans les bains publics au Japon les femmes ne sont généralement pas épilées, et elles ont un frifri bien garni ^^

Lire l'intégralité des 7 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)