Faut-il interdire la burqa en France ?

Pour Fadela Amara, notre secrétaire d’Etat à la ville, cela ne fait pas un pli : « Je suis favorable à l’interdiction totale de la burqa dans notre pays » dit-elle ce matin dans les colonnes du Parisien. La fondatrice de l’association Ni putes ni soumises considère que le voile intégral est un « cercueil qui tue les […]

Faut-il interdire la burqa en France ?

Pour Fadela Amara, notre secrétaire d’Etat à la ville, cela ne fait pas un pli : « Je suis favorable à l’interdiction totale de la burqa dans notre pays » dit-elle ce matin dans les colonnes du Parisien.

La fondatrice de l’association Ni putes ni soumises considère que le voile intégral est un « cercueil qui tue les libertés fondamentales » et souhaite « que le débat actuel débouche sur une loi qui protège les femmes ».

Pas si vite répond Martine Aubry, première Secrétaire du parti Socialiste, qui appelle à réflechir de la manière « la moins simpliste possible ». Pour elle : « si une loi interdit la burqa, ces femmes auront toujours la burqa mais elles resteront chez elle et on ne les verra plus. Est-ce qu’il ne faut pas travailler par l’éducation, par l’insertion de ces populations par un grand débat sur la laïcité ? »

Qu’en pensez-vous les MadmoiZelles ? Faut-il interdire le port de la burqa en France ? Peut-on le faire sans porter atteinte aux libertés individuelles ?

 

 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 152 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Rewmi
    Rewmi, Le 14 juillet 2010 à 15h14

    Je rejoints Iaoranamoana, je ne comprends pas le boycott de l'opposition.
    C'était complètement inutile. Comment peut-on montrer son désaccord en refusant de voter?
    Cette abstention décrédibilise complètement la gauche. Si même les députés ne sont pas foutus de faire leur travail...

    Après je les rejoints dans leur point de vue: le problème que pose la burqa ne devrait pas devenir une priorité. Il y a quand même des questions plus importantes à résoudre au jour d'aujourd'hui. De plus, cette interdiction constitue une atteinte aux libertés les plus évidentes.
    Certes, le fait de ne pas voir le visage d'une personne pose un problème, il faudrait dans ce cas une loi plus générale, comme cela a été fait pour la cagoule il y à quelques temps.
    Je pense que le fait de se concentrer sur la burqa ne fait qu'éveiller, voire renforcer, cette islamophobie née après les attentats du 11 septembre notamment.

Lire l'intégralité des 152 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)