Comment faire jouir une femme quand on est un homme ?

Bien faire l'amour n’est pas un talent inné. Mais curiosité et pratique sont les clés du succès ! QueenCamille te donne quelques tips qui te permettront peut-être de mener ta partenaire à l'orgasme, qui sait ?

Comment faire jouir une femme quand on est un homme ?

S’il devait n’exister qu’une injonction dans le domaine du sexe, pour moi ce serait : intéresse-toi à l’autre, bordel !

Avoir envie de mener sa partenaire aux sommets du plaisir est une intention louable et se renseigner sur le fonctionnement de l’orgasme féminin révèle une saine curiosité.

Bon avant toute chose, le petit disclaimer qui détend tout le monde !

Jouir n’est pas une obligation. Ce n’est pas le coup de tampon qui valide un rapport réussi, no no no. Les coups de tampon, c’est moi qui les délivre ici (j’aime être une reine un peu tyrannique).

Le sexe peut être très agréable et très intense, même s’il n’est pas orgasmique. Jouir et faire jouir sa partenaire ne sont pas les buts ultimes du sexe à deux.

D’ailleurs, la jouissance dépend de plusieurs facteurs, dont certains que vous ne pouvez pas maîtriser.

Le but du sexe à deux, si vous voulez mon avis, c’est simplement de partager un moment de plaisir. Comme quand tu donnes le deuxième Twix à un ami par exemple.

Ci-dessus : une avalanche de tendresse

Donc hop hop hop on se détend, la pression est l’ennemie du plaisir. Ce qu’on veut, c’est du lâcher-prise !

L’important est d’être attentif à l’autre, de prendre son temps, de s’écouter aussi. Et si ça ne mène personne à l’orgasme, ce sera déjà le gage d’une partie de cul réussie.

Pourquoi les femmes jouissent moins que les hommes ?

À présent, dédramatisons. Faire jouir une femme n’est PAS le parcours du combattant que la culture populaire veut bien nous vendre.

Certes, chaque femme est différente et il n’existe donc pas de recette magique universelle.

Beaucoup de femmes arrivent à jouir en se masturbant, donc pourquoi pas en couple ?

D’après une étude américaine de 2017, 86% des femmes lesbiennes jouissent pendant le sexe contre seulement 65% des femmes hétéros — qui arrivent en dernière position de toutes les orientations sexuelles étudiées.

Il y a plein de choses que les femmes peuvent faire pour se faciliter la chatte, non pardon la tâche, et notamment apprendre à se détendre ou développer leur sensibilité vaginale.

À lire aussi : Comment les femmes expliquent-elles leurs difficultés à atteindre l’orgasme ?

Mais si ces chiffres sont si bas, c’est aussi que les hommes connaissent mal les rouages du plaisir féminin (la faute au porno ?), voire s’en battent carrément la race.

Ce qui n’est pas ton cas puisque tu as vaillamment cliqué jusqu’ici et je salue pour cela ta curiosité et ton envie de devenir quelqu’un de meilleur.

Tu verras que mes conseils n’ont rien de sorcier et qu’avec de la bonne volonté et de la pratique, faire jouir sa partenaire est à la portée de tout un chacun.

Bien joué mon champion

Comment faire jouir une femme ? En prenant son temps !

La patience et l’endurance sont de rigueur.

Certaines femmes jouissent facilement et très vite. Mais si c’était le cas de ta partenaire, tu ne lirais sans doute pas cet article.

Pour les autres, atteindre l’orgasme peut prendre du temps. Ralentis donc le rythme, petit écureuil fougueux.

L’empressement peut être un vrai frein à l’orgasme, non seulement parce que le plaisir féminin se construit généralement sur la durée, par paliers successifs, mais aussi parce qu’une attitude impatiente peut mettre une pression psychologique à l’autre.

Or, pour jouir mieux vaut être détendue, en confiance et savoir qu’on a tout le temps devant soi. Soooo : slow down baby.

Tu peux étirer les préliminaires en longueur et ralentir au maximum ton arrivée dans la zone fatidique de la vulve en t’attardant à embrasser et caresser d’autres zones du corps. Explorer et faire languir, ce n’est JAMAIS du temps perdu.

Comment faire jouir une femme ? Doux et régulier, c’est ça le secret !

Aucun gland n’a envie d’être violenté. Ni celui d’un pénis, ni celui d’un clitoris. La zone est extrêmement sensible (c’est la plus innervée de tout le corps humain) et réclame vraiment beaucoup de douceur dans le geste.

C’est pareil pour la pénétration. Le pilonnage rapide et fort en mode lapin cocaïné, ça peut être agréable mais c’est rarement orgasmique.

À lire aussi : Comment (bien) toucher une vulve ?

Dans les films porno, les actrices miaulent de bout en bout. On dirait qu’elles sont au bord de l’orgasme durant l’intégralité du rapport et encore plus lorsque la pénétration est violente.

Dans la réalité, tout ne va pas exciter ta partenaire. À toi de tâter le terrain en douceur pour voir ce qui fonctionne.

Construire un orgasme, c’est comme faire bouillir une casserole d’eau. La patience et la régularité dans le rythme sont déterminantes pour faire monter la température lentement mais sûrement. C’est Maïté qui me l’a dit.

Comment faire jouir une femme ? Touche les points sensibles !

Dans la plupart des cas, la stimulation clitoridienne est celle qui permet d’atteindre l’orgasme le plus facilement, ou du moins d’en préparer le terrain.

Au cours des préliminaires, de la pénétration ou à un autre moment, tu as la possibilité de toucher le clitoris et la zone qui l’entoure et/ou d’inviter ta partenaire à le faire elle-même si elle le souhaite.


Les pamplemousses aussi aiment ça

Tu peux également stimuler le point G, situé en haut à l’entrée du vagin, soit avec les doigts soit en levrette ou via d’autres positions où la femme est pénétrée de derrière, comme en cuillère.

Le col de l’utérus, l’endroit où l’utérus s’ouvre sur le vagin, est également très sensible et peut même être à l’origine d’un orgasme.

Il est possible de le stimuler dans des positions qui facilitent une pénétration profonde, comme lorsque ta partenaire relève les jambes au dessus de sa tête ou avec un coussin sous les fesses pour la surélever.

Ce que je te dis là ne fonctionne pas chez tout le monde, ce sont des pistes à explorer, dans le consentement et la joie, toujours.

Comment faire jouir une femme ? En restant concentré !

L’erreur classique du débutant se produit quand il voit sa partenaire commencer à prendre beaucoup de plaisir. Il va alors prendre la confiance et faire le show en enchaînant des positions ou en accélérant le rythme.

Mauvaise idéééééee. Si un truc marche, il ne faut SURTOUT PAS lâcher le filon. Au plus l’excitation monte, au plus il faut maintenir le cap.

Si ta partenaire te montre (ou mieux te dit) que ce move lui fait de l’effet, continue de faire exactement la même chose, pour lui laisser la possibilité de développer son plaisir encore et encore.

Comment faire jouir une femme ? Pose des questions !

Tu ne peux pas deviner ce qui fait plaisir à ta partenaire. Même pas si tu es mentaliste, et même si tu te concentres fort fort.

Pour savoir VRAIMENT ce qui la fait kiffer, le meilleur moyen est de lui poser la question ET, très important, d’écouter sa réponse !

À lire aussi : Parler plus facilement de tes envies sexuelles à ton partenaire, en 5 points

Tu obtiendras dès lors une information de première main hautement qualitative puisque délivrée par l’intéressée EN PERSONNE.

Discuter de ses préférences peut d’ailleurs constituer un excellent exercice préliminaire. Puis, pendant le sexe lui-même, rien ne t’empêche de vérifier oralement que ce qui se passe plaît à la personne dans laquelle tu mets ton zizi.


Good boy

C’est la fin de cet article et tu es désormais un dieu du sexe un peu plus savant qu’il y a cinq minutes. J’espère que ces pistes à explorer te permettront de donner bien du plaisir aux femmes qui croiseront ta route.

Sache que ta valeur en tant qu’amant ne se mesure pas au nombre d’orgasmes que tu distribues. Sache que je te donne rendez-vous samedi prochain pour un nouvel article pratique sur le cul. Sache que je t’aime. Bye !

Et vous, les meufs, quels conseils donneriez-vous à un homme pour vous mener à l’orgasme ? Et vous, les mecs, comment avez-vous appris à faire jouir votre partenaire ?

À lire aussi : Comment jouir pendant la pénétration ?

COMMENT AVOIR UN TEINT PARFAIT ?

QueenCamille


Tous ses articles

Commentaires
  • Skjaldmö
    Skjaldmö, Le 1 avril 2018 à 0h48

    @LittleCerys Mince, je ne voulais pas te viser XD Parce que j'ai bien compris ce que tu voulais dire, d'ailleurs tes messages, je les imagines un peu comme une BD qui explique le corps humains avec des vallées, des collines et des parcs d'attractions, une oeuvre pour enfant quoi... :shifty: J'avais juste envie de rebondir et d'aller plus loin encore en traitant de ce qui tourne un peu en ce moment, avec cette idée du corps féminin complexe (dans le sens "dispose de pleins de trucs") VS le corps masculins purement mécanique (érection/éjaculation) et je me doutes bien que tu n'étais pas dans cette optique, c'est juste une question qui me trottait dans la tête. Parce que j'ai vraiment l'impression qu'il y a des femmes qui se complaisent là-dedans, à se dire "Ouais, on peut prendre plus de plaisir que les hommes" ce qui les poussent à des concours hyper bizarre, en plus d'être culpabilisant pour les femmes, pour un truc qui, à la base, est complètement faux. Et pourtant, il suffit de voir comment certaines décrivent l'orgasme féminin, on dirait que leurs seules envies est de faire baver les hommes avec des descriptions toutes plus délirantes les unes que les autres. Du coup, ça te parle de secousse et de perte de conscience pour se faire mousser mais à côté de çà, il y a des femmes qui se construisent avec ces idées reçues et pensent que tout est vrai... ce qui fait qu'on a des femmes qui ne savent même pas si elles ont déjà eu un orgasme, parce que l'orgasme féminin est TRANSCENDANT, d'autres qui se disent "Ah bon, quelques secondes et c'est tout ?" parce que l'orgasme dure LOOONGTEMPS et est SUPER INTEEEENSE, d'autres encore qui pensent être anormale parce que leurs orgasmes ne sont pas TRANSCENDANT et d'autres encore qui n'ont pas d'orgasme et se retrouve frustrée parce qu'elles pensent passer à côté de quelques chose et se mettent une pression de dingue pour obtenir le GRAAL. Et j'me disais qui si on cessait une bonne fois pour toute ce concours de b*te de qui prend le plus son pieds pour se focaliser sur ce qui compte vraiment et bien peut-être que ça aiderait beaucoup de monde. Enfaîte, j'me dis que si on mettait en avant d'autres formes de plaisir masculin et qu'on leurs laissait le possibilité de découvrir leurs corps autrement que de manière mécanique, ça se répercuterait sur le plaisir de la femme. Ils auraient d'autres habitudes, seraient peut-être plus aptes à prendre le temps de découvrir le corps de leurs compagnes. En parallèle il y aurait des infos sur le plaisir féminin, moins culpabilisante, plus réaliste, on pourrait aussi démystifier l'orgasme féminin qui est complètement fantasmé. J'pense qu'on serait sur quelque chose de plus sain, de moins stressant, les contraintes seraient partagées, les mecs pourraient enfin lâcher prise parce qu'on arrêterait de leurs mettre la pression avec la culte de la performance, nous on serait plus dans notre coin à se foutre la pression pour prendre du plaisir étant donner qu'ils seraient plus impliqué dans le rapport, parce que c'est ça, quand je lis certains témoignages j'ai vraiment l'impression qu'il y a deux personnes mais que chacun prend son pied dans son coin en se servant du corps de l'autres. Alors, c'est peut-être utopique, même si j'en doute, je reste persuadée qu'avec un peu d'entraide, de bienveillance et de communication il est possible d'appliquer tout ça dans une relation. :puppyeyes:

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!