Les pires frustrations « high-tech »

La technologie et tout ce qui se branche sur secteur, au fil du temps, n'ont cessé de nous décevoir. Ces petites désillusions modernes, SPP les appelle ces grandes frustrations « high-tech ». Elle vous en liste quelques-unes.

Les pires frustrations « high-tech »

La technologie y a pas à dire, c’est bien : ça nous fait gagner du temps et ça nous permet d’améliorer avec grand plaisir notre mode de vie. Que serions-nous sans Internet (personnellement : chômeuse, ou prof), sans les ordinateurs, les frigos ou encore les téléphones portables ? Personnellement je crois que je passerai mon temps à me rouler par terre, lentement, en bavant et que je passerai mon temps à manger (attends… je passe déjà mon temps à manger en fait).

Pourtant, plus la technologie progresse, plus il est facile de vivre comme une trahison le moindre petit dysfonctionnement. Maintes fois j’ai cru mourir, je me suis arraché les cheveux, j’ai couru dans tous les sens en me cognant contre les murs. Maintes fois, j’ai insulté tous les appareils électroniques qui m’entouraient. Maintes fois, j’ai fini par m’asseoir dans un coin de la pièce en pleurant doucement, le coeur plein de rage. Ce sentiment, c’est la frustration. Bon, tu n’es pas obligée de la vivre avec autant d’intensité que moi mais tu l’as forcément déjà ressentie un jour, j’imagine.

L’ampoule de la chambre de Robert a claqué. Il faut toujours qu’il en fasse trop.

Revenons donc ensemble sur les pires frustrations « high-tech » au fil du temps.

Le CD Rom qui ne fonctionne pas parce que ton PC n’est pas assez puissant

Je me souviens avec émotion de la fois où j’ai acheté la première version des Sims. J’y avais joué chez une copine qui m’avait laissé les manettes pendant dix minutes avant de reprendre clavier et souris alors que je rêvais d’être à sa place et j’étais devenue complètement obsédée par le jeu. Alors à force de le demander et d’être mignonne puis un peu chiante, j’ai fini par avoir le jeu. J’étais comme une dingue. Pendant les 6 minutes qui me séparaient de chez moi, je ne cessais de regarder la pochette. Si j’avais pu la bouffer je l’aurais fait. Je tremblais littéralement d’excitation en installant le jeu sur l’ordinateur familial et ce n’est qu’en essayant de le lancer que j’ai réalisé que ce dernier était trop obsolète pour me permettre de jouer. Je crois qu’à ce moment, il ne pouvait rien m’arriver de pire et même avec le recul, je maudis intérieurement Windows 95. Mes parents planifiaient déjà d’en acquérir un autre, mais n’empêche : quand tu penses pouvoir jouer TOUT DE SUITE au jeu qui t’accapare l’esprit et que tu dois attendre quelques semaines, ça pique les fesses.

Quand tu attends qu’un film sorte en France et qu’il ne vient JAMAIS alors tu le commandes mais c’est pas la bonne zone

Il y a des films qu’il est quasiment impossible de voir de manière légale en France, parce qu’ils n’ont pas marché dans leur pays d’origine et/ou qu’on juge qu’ils ne conviendraient pas au public français. Il arrive alors que, voyant qu’il ne sort ni dans les salles, ni en DVD, on se décide à le commander sur Internet. Sauf qu’il existe le principe du zonage des petites galettes selon les pays, pour limiter l’exportation. Ce sentiment d’avoir dans les mains un DVD, d’être si proche de voir le film et de ne pouvoir le faire rendait fou. À ce moment là, il devenait difficile de ne pas résister à la tentation du téléchargement illégal, parce que eh, merde.

Depuis quelques années, les choses vont mieux : certains lecteurs s’adaptent à toutes les zones, on peut lire n’importe quoi sur nos ordinateurs et la VOD a débarqué dans nos vies. Enfin du bon sens.

Robert est dégoûté par le résultat odorant de sa nouvelle imprimante en 3D.

La panne de courant qui fait pourrir le contenu de ton congélo

Imagine : tu rentres chez toi le soir, tu es affamée et te réjouis à l’idée de te faire un en-cas. En ouvrant le frigo, tu réalises qu’il coule : il y a eu des travaux dans ta rue et une coupure d’électricité a duré quelques heures. Évidemment, normalement, dans ces moments-là, les riverains sont prévenus sauf que soit tu ne lis pas ton courrier quand il n’y a pas ton nom dessus, soit on a oublié ta boîte aux lettres.

Alors te voilà avec ton congélateur plus ou moins garni, à regarder de la nourriture que tu ne pourras pas avaler en suffisamment peu de temps pour qu’elle ne pourrisse pas. Sérieusement, je sais qu’être violente c’est mal, mais on devrait avoir une dérogation pour avoir le droit de donner des bifles à tout le quartier.

Bah quoi ? C’est pas vulgaire les bifles. Les bifles, c’est gifler quelqu’un avec son bifteak. Voilà. C’est pas très convivial.

Le traitement de texte qui plante

Qui y a-t-il de plus saoulant, de plus frustrant que de voir son traitement de texte planter alors qu’on a travaillé pendant des heures et qu’il n’a pas enregistré automatiquement ? Je ne sais pas trop. Une épine dans le pied de la taille d’un pénis ? Une aiguille plantée dans ton oeil ? Avoir un taser dans la bouche ? Je te laisse choisir.

Le baladeur CD qui saute

Retour dans le passé : je sais pas si t’as déjà eu un baladeur CD. Moi, oui. Plusieurs, même, parce que j’écoutais (et écoute toujours) beaucoup de musique et que je les usais tous. C’était pratique, mais c’était quand même vraiment pas pratique. Déjà, il était impossible de marcher en écoutant de la musique (les films et séries nous ont menti) parce que la musique s’arrêtait avant de reprendre à chaque pas. Le pire, c’était sur la route des vacances : je fermais les yeux et écoutais mes disques préférés, j’étais bien, dans ma bulle, quand soudain, BIM, le dos d’âne et la musique qui se coupe. Je voyais alors le CD tourner en boucle sans qu’aucun son ne sorte de mes écouteurs, parce qu’il faut le savoir : les baladeurs CD, c’est plus sensible et réactif qu’une plante des pieds. Dans le genre « je te casse ton moment d’extase » c’était fort de café. Dans une moindre mesure, c’est un peu comme ton petit frère qui rentre alors que tu fais des trucs avec l’élu-e de ton coeur/slip.

Super promo : dans le genre « je te casse ton délire alors que tu as le ventre qui frétille en écoutant ta chanson préférée », y a aussi les écouteurs un peu pétés qui ne fonctionnent plus que d’une oreille. Ça me donne tellement l’impression d’être bancale émotionnellement que je ne sais plus trop dans ces cas-là si je suis amoureuse de Ryan Gosling ou de Richard Bohringer.

Et toi, quels sont les fails concernant des appareils électroniques qui t’ont fait pleurer de rage, limite ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 30 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Enma-Ai
    Enma-Ai, Le 17 mai 2013 à 11h06

    elimiwa;4123845
    La clé USB de 16gigas qui se décide de plus marcher du jour au lendemain, sans raison, alors que t'as pleins de documents SUPER important dessus
    (bon pas sans raison en fait, ma mère m'a avoué plus tard qu'elle l'avait retrouvée dans le panier de mon chien)
    (mon chien a mangé mon devoir. littéralement.)
    Haha :XD: ! j'imagine le grand moment de solitude que tu as dû vivre !

Lire l'intégralité des 30 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)