Facebook teste une alternative au bouton « J’aime » 

Facebook ne va toujours pas lancer de bouton « J’aime pas ». À la place, le réseau social commence à tester six emojis pour permettre aux internautes de réagir de façon appropriée à toute situation.

En septembre dernier, Mark Zuckerberg avait répondu aux rumeurs en affirmant que Facebook n’allait pas lancer le « Je n’aime pas » (ou dislike), de peur qu’un tel bouton n’empêche des internautes de poster aussi librement que maintenant. En revanche, il reconnaissait les limites du bouton « J’aime », et annonçait officiellement que le réseau social était en train de travailler sur une alternative qui permettrait d’exprimer son empathie de façon plus appropriée qu’un gros pouce levé à « ma grand-mère est morte » par exemple.

À lire aussi : Lettre ouverte à mes amis Facebook « décomplexés »

Chose promise, chose (pratiquement) due : depuis le jeudi 8 octobre, Facebook commence à tester six nouveaux emojis destinés chacun à afficher une émotion différente.

facebook-emojis

Si les six nuances de réactions ne sont encore testées qu’en Irlande et en Espagne pour le moment, elles pourraient venir se greffer définitivement au bouton « J’aime » si Facebook s’estimait satisfait de leur réception. Le but ? Permettre aux internautes de faire preuve d’empathie en facilitant les discussions, afin que celles-ci ne laissent pas de place aux quiproquos ou ne virent à l’agressivité.

Sur sa page Facebook, Mark Zuckerberg justifie les emojis en ces termes :

« Les réactions vous permettent d’exprimer votre affection, votre surprise, votre bonne humeur ou votre peine. Ce n’est pas un bouton « Je n’aime pas », mais elles vous donnent néanmoins la possibilité d’exprimer facilement douleur et empathie – aussi bien qu’une grande joie. »

On pourrait se dire que tout cela représente beaucoup d’efforts et de travail, pour de simples émoticones… Mais les emojis et gifs animés se sont si parfaitement glissés à la base de la communication sur Internet, déjà compliquée, que ce n’est finalement pas si surprenant. Qui n’a jamais rajouté un petit « :) » à la fin d’une phrase pour adoucir un message ? Ou juste envoyé un smiley triste pour répondre à une triste nouvelle, lorsque les mots nous manquent à défaut de pouvoir prendre la personne dans ses bras ?

À lire aussi : Le LOL est mort (à en croire Facebook)

Bref. Facebook passe sa « sociologie du web 101 ».

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 8 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Gunnm
    Gunnm, Le 12 octobre 2015 à 10h17

    T4y4
    Perso j'en suis venue à me demander la "contrepartie" lorsqu'ils sortent une "nouveauté".
    De toute façon si c'est gratuit, c'est toi le produit :erf:

    Je trouve l'idée plutôt sympa sinon.

Lire l'intégralité des 8 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)