Décryptage : les 3 expressions mortuaires des mannequins

Les mannequins veulent nous tuer. Je ne plaisante pas. Regardez les publicités, les shootings mode, les défilés. Vous voyez cette étincelle de haine dans leurs yeux ? C’est parce qu’on a mangé un hamburger récemment et qu’elles aimeraient pouvoir se souvenir du goût d’un MacVulgos. Et encore, la haine, c’est pour les bons jours. Je […]

Décryptage : les 3 expressions mortuaires des mannequins

Les mannequins veulent nous tuer. Je ne plaisante pas. Regardez les publicités, les shootings mode, les défilés. Vous voyez cette étincelle de haine dans leurs yeux ? C’est parce qu’on a mangé un hamburger récemment et qu’elles aimeraient pouvoir se souvenir du goût d’un MacVulgos.

Et encore, la haine, c’est pour les bons jours. Je propose donc que nous décryptions ensemble les trois expressions mortuaires, pardon, faciales, de nos amies les mannequins (les magazines féminins proposent toujours des décryptages, j’adore, ça me donne l’impression de vivre dans un univers mystérieux genre Indiana Jones au Pays du Code Secret Enchanté). Oui, elles n’ont que trois expressions. Il ne faut pas abuser des bonnes choses.

1. Je suis morte ou du moins extrêmement ennuyée

C’est l’expression par défaut de la modèle, assez comparable au néant intersidéral qu’on peut observer au rayon poissonnerie de son supermarché. Notons que le visage de morte permet de mettre en valeur le produit sans s’embarrasser d’une possible interaction modèle/lectrice – ne parlons même pas d’empathie.

mannequin chanel nicole kidman2. Je suis meilleure que toi

Le principe quand on vend un sac 400 euros ou un parfum 80 euros, c’est qu’il faut convaincre la cliente que le produit est juste un peu trop bien pour elle (mais qu’après douze emprunts, elle peut se hisser à la hauteur d’un bout de croco). Il faut donc que la mannequin montre sa supériorité. C’est la pose « ego », celle qui donne envie de payer une bière à la meuf pour qu’elle se calme un peu.

mannequin gaulthier 3. Je vais te tuer

Celle-là, je ne suis pas sûre d’arriver à la comprendre (sauf par envie de hamburger). Pourquoi tant d’agressivité dans l’expression ? Pourquoi ce sentiment récurrent que la modèle va me poignarder si je détourne le regard ? Nul ne le sait mais il paraît que les services secrets, inquiets du risque terroriste présenté par cette armée maigre (vous savez combien de bâtons de dynamite on peut attacher autour de la taille d’une modèle avant qu’elle ait l’air nourrie ? assez pour faire sauter l’Elysée), planchent sur la question.

mannequin diorBon, il arrive exceptionnellement que les mannequins sourient, mais c’est généralement pour exprimer l’idée qu’elles sont meilleures que nous (encore) et que leur vie est TROP géniale (pour peu qu’on ne prenne pas en considération l’absence d’un bon burger avec bacon et double-cheese).

Les jours de fête et pour celles qui ont des talents d’actrice, on peut ajouter deux expressions : « ha ha je suis tellement incroyablement surprise » et « ha ha ma bouche entrouverte et mes yeux presque fermés montrent qu’un vibro a été scotché entre mes cuisses pour le shooting ».

Il faudra envoyer du Prozac aux créatifs, quand même, un jour.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 17 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Monoi
    Monoi, Le 6 mai 2012 à 18h41

    lol
    celle-ci est un mix entre 1) et 2)
    [​IMG]
    elle semble nous dire: "haaaan ! qu'est-ce que tu m'EMMERDES!"

Lire l'intégralité des 17 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)