Les étudiants français souffrent (de plus en plus) du stress et du manque de sommeil

Une étude vient de paraître dans Le Monde, et rend des conclusions inquiétantes sur la santé physique et mentale des étudiant•e•s. Viens nous parler de ta situation !

C’est bien connu, la situation d’étudiant•e est difficile. Mais on ne se rend pas toujours compte à quel point…

Selon une étude effectuée par le réseau de mutuelles Emevia, et publiée dans le journal Le Monde, près de 40% des étudiant•e•s ont du mal à gérer leur stress.

Cette difficulté pourrait être liée, entre autres, au manque de sommeil. En effet, toujours selon la même étude, 22,5% des 8000 étudiant•e•s interrogé•e•s ont une mauvaise qualité de sommeil. Un chiffre semble prouver le lien entre ces deux paramètres : 48,1% des étudiant•e•s ayant du mal à gérer leur stress dorment moins de six heures par nuit.

À lire aussi : Stress : une pièce à chiots pour détendre des étudiant-e-s

Ici encore, le manque d’égalité entre femmes et hommes se fait sentir : une étudiante sur deux déclare avoir du mal à gérer son stress, contre un étudiant sur quatre. Mais le plus inquiétant reste que nous ne paraissons pas être à la hauteur pour résoudre ces problèmes : l’étude nous apprend également que 52,3% des étudiant•e•s interrogé•e•s ayant du mal à gérer leur stress ne peuvent s’adresser à personne lorsqu’ils ont des problèmes personnels…

À lire aussi : Chronique d’un partiel ordinaire

Et toi, en tant qu’étudiant•e, comment te sens-tu ? Viens en parler dans les commentaires !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 34 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Théano
    Théano, Le 14 décembre 2015 à 21h19

    @Aquarium ce n'était pas un reproche. Je sais très bien que certain.e.s ont très mal vécu et/ou vivent très mal la prépa, et je suis désolée que ce soit ton cas. Et je suis la première à dire que le système d'éducation français en général est pourri jusqu'à la moelle (prépa incluses). :stare:
    Je voulais juste équilibrer et donner un autre point de vue parce que ça peut aussi bien se passer et que ce serait dommage en l'état actuel des choses (sans meilleure solution) qu'un.e madZ passe à côté de ce qui lui convient le mieux (ou plutôt est "le moins pire pour soi") parce qu'iel en a eu de (très) mauvais échos (ça a bien failli être mon cas, c'est pour ça que je voulais contrebalancer un peu).
    En tout cas, j'espère de tout cœur que la suite de ton parcours sera meilleure et plus épanouissante. :hugs:

Lire l'intégralité des 34 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)