On s’est rêvées (et on se rêve encore) en espionnes badass

Par  |  | 1 Commentaire

Le film Atomic Blonde nous rappelle à nos souvenirs d'enfants qui se rêvaient agents secrets... Et qui parfois se plaisent encore à s'imaginer vivre dans un film d'espionnage.

On s’est rêvées (et on se rêve encore) en espionnes badass

Cet article a été écrit dans le cadre d’un partenariat avec Universal Pictures France.
Conformément à notre Manifeste, on y a dit ce qu’on voulait.

Vous n’avez peut-être pas encore vu Atomic Blonde… Mais si comme beaucoup vous vous êtes longtemps rêvé•es espion•nes, vous ne pouvez pas passer à côté.

Charlize Theron y interprète une agent secret très badass qui nous a plongé•es dans nos souvenirs d’enfance, biberonné•es entre autres aux Totally Spies et à SpyFox.

Voilà la bande son de cet article, déso si vous étiez team Kim Possible.

Atomic Blonde sort le 16 août au cinéma et, à cette occasion, on a décidé de parler de notre rapport à l’espionnage.


(Charlize Theron est : trop forte)

Le stalking, l’art d’espionner à l’ère moderne

Elisabeth, par exemple, a utilisé différentes techniques pour espionner ses pairs, « pour de vrai ». Et comme une carrière n’attend pas le nombre d’années, elle a commencé avec ses frères et sœurs, et une paire de jumelles :

« On piquait les jumelles de mon père pour regarder les voisins. Tour à tour, il y en avait un•e qui regardait, et commentait pour les autres. Un jour, ma mère nous a pris sur le fait et nous a passé un énorme savon.

Au fond, on savait depuis longtemps que ce n’était pas bien, mais la curiosité de voir par le trou de la porte nous rongeait trop. »

Mais Elizabeth ne s’est pas arrêtée là, en dépit des remontrances. Soyons honnête, le stalking, c’est une forme d’espionnage non ?

« Plus tard, au collège, j’ai commencé à stalker à mort un élève de troisième qui me plaisait. À force de le suivre en cachette, je connaissais son emploi du temps et tout. »

Tout pour la bagarre et la débrouille

Julie, elle, était plutôt attirée par l’idée de devenir une vraie cascadeuse, une battante capable de se défendre et d’attaquer aussi tant qu’à faire. Elle aimait l’idée de casser des gueules.

« Je me suis beaucoup entraînée seule dans mon coin à me battre quand j’étais petite. Je m’exerçais avec des bâtons (un peu comme Mulan), ou à m’enfuir en escaladant les murs de la maison…

D’ailleurs, même aujourd’hui, si je suis tentée par les cours de boxe et autres arts martiaux… Ça a sans doute un lien avec cet imaginaire que je me suis forgé à l’époque. »

Allez, ça va, je vous en mets une quand même. J’avoue elle était badass aussi.

À lire aussi : Qu’est-ce qu’un espion ?

Les talkies-walkies et autres gadgets indispensables aux espionnes en herbe

Tifaine aussi ne se lassait pas de jouer les espionnes, et elle avait un attrait spécifique pour un gadget bien précieux :

« Je commandais des nouveaux talkies-walkies TOUS les Noël. Une fois, j’ai même pitché mon père pour construire une montre comme dans le jeu Spy Fox. J’y croyais. »

J’avoue, je ne peux que comprendre, d’ailleurs moi-même je ne me suis jamais sentie plus au top de mon rôle d’espionne qu’au moment où j’ai réussi à capter une conversation d’inconnus avec mes talkies-walkies…

Et en matière de gadgets, je m’étais aussi spécialisée dans l’échange de messages à encre invisible avec mon petit-frère. De vrais agents en herbe.

Et aujourd’hui, on se prend encore pour des espionnes ?

Elizabeth avoue avoir encore recours à des méthodes « d’espionnage » :

« J’ai mes petites techniques pour soutirer des informations ou mener quelqu’un à faire ce que je veux. Il m’arrive par exemple de jouer la fille un peu simplette et de demander à ce que l’on m’explique tout, ça marche du tonnerre.

Je crois que j’aime bien mon job de journaliste parce que je suis un peu flemmarde, mais que rien qu’en utilisant Internet je peux trouver des réponses à beaucoup de choses. J’adore toutes les enquêtes où il faut VRAIMENT fouiller, quand la réponse est dans la première page Google c’est vraiment trop facile quoi. »

Bon, on est encore loin d’être au niveau de Charlize Theron dans Atomic Blonde, mais ce qui est sûr c’est qu’on a trouvé en elle une nouvelle héroïne capable de nous inspirer !

7 surprises culinaires personnalisées par la rédac
18.90€ + 4€ de livraison

Esther

Esther est tombée dans la marmite de madmoiZelle quand elle était petite. Elle n’a pas grandi, mais elle a depuis développé de fortes convictions féministes. Padawan en relations internationales, son passe-temps favori consiste à scruter l'actualité, une tasse de thé rooibos à la main.

Tous ses articles

Voici le dernier commentaire
  • Zuko
    Zuko, Le 14 août 2017 à 15h18

    Par rapport à la bande annonce : cool j'adore l'utilisation des éléments du décor ! Frigo, glaçons... et chaussure à talons !

    Quand j'étais gamine mon cousin avait reçu un espèce de capteur/amplificateur de son, c'était à la base pour écouter la nature, les zozios tout ça... Mais bien évidemment on écoutait les voisins :) ça marchait bien ^^

    Et sinon, captage de conversation téléphonique via une sorte de talkie walkie aussi... Pas très intéressante cela dit, mais je m'en rappelle encore, ça parlait de citrons...

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!