Ethel Granger inspire la couverture du Vogue Italien

La couverture de septembre du Vogue italien fait beaucoup parler d'elle en cette rentrée. Le magazine rend hommage à Ethel Granger, la femme au plus petit tour de taille du monde.

Le magazine Vogue met en scène la mannequin Stella Tennant dans un jardin. Elle tient une paire de ciseaux, a de nombreux piercings orientaux au visage (dont un anneau nasal), les cheveux tirés en rouleaux sur le sommet du crâne et le plus surprenant, une taille incroyablement petite, réduite par un corset.

Ces détails, l’ambiance sombre relevée par la tenue et le maquillage du mannequin, les proportions étranges ; le photographe Steven Meisel semble avoir réalisé le mix parfait entre un personnage burtonien et l’univers surréaliste de Dalí. Esthétiquement effrayant.

Pourtant dans un entretien avec le Huffington Post, on apprend que cette vision complètement barge n’est pas apparue comme le Saint Esprit à la rédaction du Vogue Italie.

Le magazine s’est en fait inspiré d’Ethel Granger, femme qui pratiquait le tightlacing (pas d’équivalent en français) qui consistait à réduire progressivement son tour de taille grâce au port quasi-constant d’un corset. Ethel avait atteint un effrayant 33cm de tour de taille sous l’impulsion de son mari William Granger.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 11 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Monoi
    Monoi, Le 23 juin 2012 à 23h30

    hmm de toute façon je n'aime pas beaucoup le Vogue Italie

Lire l'intégralité des 11 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)