EP (Little)

» Voir l’interview de Little sur madmoiZelle.com Little, de son vrai nom Aurélie Nguyen, est une jeune demoiselle de 20 ans, qui comme beaucoup d’autres artistes ces derniers temps, s’est fait connaître grâce à MySpace. Dès la première écoute, je suis tombée totalement sous le charme de sa jolie frimousse et de sa musique, et […]

EP (Little)

» Voir l’interview de Little sur madmoiZelle.com

Little, de son vrai nom Aurélie Nguyen, est une jeune demoiselle de 20 ans, qui comme beaucoup d’autres artistes ces derniers temps, s’est fait connaître grâce à MySpace. Dès la première écoute, je suis tombée totalement sous le charme de sa jolie frimousse et de sa musique, et je me suis procurée sans attendre son premier EP. Sept titres accoustiques, où l’association du chant de la miss et des cordes de sa guitare suffit à nous séduire et à nous entraîner dans son univers.

Le premier titre, Ce n’est pas, est un morceau plutôt pop/folk, porté par une guitare entraînante, où l’on peut dores et déjà apprécier la finesse de la plume de la jeune chanteuse, entre douceur et mécancolie, mais dans tous les cas poétique. Difficile également de résister à la voix de la miss, douce, fluette et un peu rauque, avec un timbre particulier qui fait tout son charme. S’ensuit la jolie ballade Ici bas, toute en douceur, où l’on laisse juste porter par la musique et les paroles…

La demoiselle enchaîne ensuite avec Les bouts de moi, morceau mid-tempo à la douceur un peu mélancolique, où elle nous fait pleinement apprécier son talent d’écriture. Difficile de ne pas se laisser totalement entraîner dans son univers à l’écoute des histoires qu’elle nous raconte… On appréciera également les paroles mordantes de la ballade Chanson de filles, où elle pousse un coup de gueule contre les "filles qui font bien des ravages auprès de la gente masculine" et qui "sont bien trop belles". On a quand même du mal à croire que la miss n’ait pas de succès auprès de la gente masculine en question, bourrée de charme comme elle est, mais puisque ça nous a valu ce titre, on ne va pas chipoter, hein.

Quant au morceau suivant, J’ai peur, il s’agit d’un véritable petit bijou, où le chant de la demoiselle, rapide cette fois-ci, colle parfaitement au texte ("C’est chaud, c’est chaud et j’ai froid et ça pique et ça va dans mes veines/Je tremble, je tremble et je ne pense à rien/Mais rien, c’est trop dur pour moi car je pense donc je suis/Je suis sûre que le monde est cruel en dehors de ma tête/Alors je m’invente un monde qui s’arrête à chaque fois que le temps me manque"). Le meilleur titre de cet EP selon moi, quoiqu’il rivalise avec Petite coccinelle, petite perle poétique absolument irrésistible, qui, je trouve, rappelle assez le style d’Olivia Ruiz, et où encore une fois, la plume de Little fait des merveilles ("Vole vole vole petite coccinelle /Laisse-moi compter tes vies sur tes ailes /Toi qui n’as jamais vu ta colère dis-moi/Dis-moi comment faire comme toi").

La jeune chanteuse nous livre également deux titres en anglais (dont l’un est caché, à la fin du CD), absolument magnifiques, et sur lesquels la douceur mélancolique de son chant n’est pas sans nous faire penser à une certaine Lene Marlin. Une comparaison flatteuse, étant donné le talent de cette chanteuse, mais que Little mérite amplement. Elle nous livre en effet ici un premier EP superbe, incroyablement poétique, qui nous fait pénétrer dans son univers à chaque écoute, et en ce qui me concerne, je ne me lasse pas de l’écouter… Espérons que le premier album de la demoiselle, prévu pour fin 2007, sera dans la même lignée. En attendant, je te conseille de découvrir sans hésiter cette artiste (via sa page MySpace) qui s’impose déjà comme étant à part, dans le meilleur sens du terme.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Il n'y a pas encore de commentaire