Cinq leçons de couple que j’ai apprises avant de rompre

Par  |  | 5 Commentaires

Sophie a tiré plusieurs leçons de sa dernière relation amoureuse. Elle vous donne cinq conseils pour mieux vous épanouir en couple.

Cinq leçons de couple que j’ai apprises avant de rompre

Il y a quelques semaines, je vivais une séparation.

Rassure-toi, cet article ne sera aucunement drama : j’ai simplement eu envie de parler des leçons que j’ai apprises en vivant en couple pour la première fois.

Pas de ouin ouin la rupture c’est difficile oh non vraiment ma vie pue du cul. En plus, je réapprends pas mal de trucs — ce que j’apprécie parfois — en étant de nouveau célibataire.

Alors ça va pas chialer de tristesse.

En étant pour la première fois en relation longue et heureuse (pas juste l’un ou l’autre, je veux dire les deux en même temps), j’ai appris plein de trucs. Et comme d’hab, je fais tourner.

À lire aussi : « T’es en train de me larguer, là ? » — Histoire d’une rupture ordinaire

Les problèmes de couple se règlent en discutant

Parfois, on a la flemme de discuter d’un problème. D’autres fois, on se dit que cette divergence est si petite, pourquoi perdre du temps à en parler ? Et il peut arriver de ne simplement pas avoir envie de risquer une dispute.

Et pourtant, une vraie discussion autour d’un thé ou d’un verre, à dire ce qu’on pense sans rester campé•e sur ses positions et en écoutant vraiment l’avis de l’autre, bah ça change beaucoup de choses et ça peut régler presque tout.

À lire aussi : La Communication NonViolente, pour prendre soin de soi et des autres

La vie c’est mieux avec des compliments

Dans la vie, ça arrive de pas être en super forme, d’être d’humeur un peu moyenne, un peu triste ou un peu bougonne.

Et dans ces moments-là, j’ai remarqué qu’il y avait un truc qui m’adoucissait à chaque fois : que ma moitié d’alors me fasse un compliment. C’est chou, les compliments. Ça fait plaisir d’en faire et d’en recevoir.

Je me suis rendu compte que c’était plus naturel pour moi d’en faire quand j’en avais envie que de les garder pour moi.

Alors c’est quelque chose que j’essaie d’appliquer au quotidien, avec mes amis, ma famille ou les personnes à qui je parle pour la première fois. Ce geste spontané peut rendre les gens un peu moins bougons, alors je dis banco.

À lire aussi : Les compliments, guide pratique : comment en donner sans gêner, comment les recevoir ?

Même en couple, il ne faut jamais arrêter de faire des dates

JAMAIS ! À une fréquence assez soutenue, des dates, ça permet de se retrouver.

De se redécouvrir, de rire ensemble en terrain neutre, de se re-séduire du regard au-dessus d’un burger, de se rappeler qu’on n’est pas forcément les mêmes personnes quand on est à l’extérieur que chez soi. Même si c’est cool aussi de se faire des week-ends entiers à glander sous la couette.

BIEN ÉVIDEMMENT.

Idée de façon de dater sa moitié

Parfois, on a envie d’être seul, mais c’est pas grave

J’ai toujours un peu idéalisé la vie de couple, le binôme du love.

J’imaginais que les gens ne s’aimaient que lorsqu’ils étaient collés l’un à l’autre, tout le temps, comme deux sangsues bloquées l’une dans l’autre.

La main dans la main, la cuisse contre la cuisse, les yeux dans les yeux, le poing dans l’a… stop. Stoppons net mon langage désastreux, avant que je ne regrette chacun de mes mots.

J’ai toujours un peu idéalisé la vie de couple, le binôme du love.

Pourtant, spoiler alerte, je me suis complètement gourée.

Pire : je pensais franchement de la merde. Parce que c’est pas parce qu’on aime quelqu’un qu’on a envie de se fondre dans l’autre, tout le temps.

Y a des moments où on peut avoir besoin de souffler, de prendre un peu de recul. Que ce soit le temps d’une heure, d’une soirée ou d’un week-end. Ça ne veut pas dire qu’on n’aime plus l’autre, ou qu’on l’aime moins.

Ça signifie juste qu’on est une personne avant d’être un couple (ce qui est très sain).

Et ça permet de reprendre son souffle pour aimer l’autre encore mieux (parce qu’en plus, si on reprend jamais son souffle, au bout d’un moment, le corps ayant besoin d’oxygène, on meurt. Pas top).

À lire aussi : 21 leçons apprises après 21 ans de couple

Savoir à quel point on est à l’aise avec son partenaire

Chaque être humain étant unique, son besoin d’être à l’aise avec son partenaire amoureux est différent de celui du voisin. Mais je pense que c’est super important de connaître le sien.

Moi, je m’en suis rendu compte connement : en pleine séance d’Insanity, je suais des litres devant ma télé depuis vingt minutes et j’étais précisément en train de faire des power squats (des squats, mais en sautant).

J’avais pas l’air maline DU TOUT. J’imagine que je sentais la chipo tellement je transpirais et je grognais de souffrance un mouvement sur deux.

Mon mec de l’époque était dans la même pièce, juste derrière moi, et je m’en foutais. Alors que devant N’IMPORTE QUI D’AUTRE, j’aurais été super gênée et j’aurais probablement choisi de zapper le sport.

À ce moment, je me suis dit que jamais je pourrais entretenir une relation sur le long terme avec quelqu’un avec qui je suis pas assez à l’aise pour me mettre dans des situations peu glorieuses sans en faire une montagne (parce qu’en plus, je me sens très, très vite humiliée par moi-même).

Je l’ai fait avant, et y a pas à chier : j’étais moins heureuse.

Ça ferait une super carte de la Saint-Valentin, ça : « Je t’aime assez pour avoir l’air con devant toi sans avoir honte ».

Alors peut-être que ça te paraît bien prétentieux, de parler des enseignements que j’ai retenus de mon dernier couple, dans une relation aujourd’hui finie.

Genre, « eh oh elle se foutrait pas un peu de notre gueule ? Ça marche pas ses trucs ! ». Mais j’vais vous dire, c’est pas parce qu’une relation est terminée qu’elle peut pas avoir été réussie. Et ça permet d’apaiser le feu qui pique de la rupture, même.

À lire aussi : Douze films pour réfléchir à ton couple (à tes risques et périls)

Sophie Riche

Sophie Riche est membre de la rédac depuis 2011, époque à laquelle elle officiait sous le pseudonyme Sophie-Pierre Pernaut. Elle aime manger du fromage et l'humour un peu gras.

Tous ses articles

Commentaires
Forum (5) Facebook ()
  • Lilitamago
    Lilitamago, Le 9 juillet 2017 à 20h28

    "Même en couple, il ne faut jamais arrêter de faire des dates"
    Après... ça dépend des gens.
    J'ai entendu à de nombreuses reprises: "Il faut laisser respirer ton couple", "sortir séparément", "voir d'autres gens"... Et j'en passe au risque de "nous étouffer" et de foncer droit dans le mur.
    Pourtant, 6 ans plus tard, nous voilà toujours soudés dans notre vie commune.
    Nous aimons notre "cocon" et préférons rester tout les 2, on se comprend très bien et nous partageons des passions communes.
    Donc je pense que ça dépend vraiment des couples. :fleur:

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!