EMMA, un joli film sur l’endométriose

Emma souffre d'endométriose et lève le voile sur cette maladie trop peu connue et qui touche pourtant de nombreuses personnes.

La Journée Mondiale contre l’endométriose, c’est ce samedi 19 mars, avec l’Endomarch à Paris et partout dans le monde. Plus d’infos sur le site endofrance.org.

L’endométriose touche environ 10% des personnes ayant un utérus, et pourtant on ne sait pas grand-chose sur cette maladie. Elle est souvent diagnostiquée tard, voire pas du tout, et celles qui en souffrent sans connaître le nom de leur mal passent pour des chochottes qui se plaignent d’une douleur considérée comme « normale », alors que les règles ne devraient pas être aussi handicapantes !

À lire aussi : Je souffre d’endométriose — Témoignage

Emma souffre d’endométriose et elle en parle.

Dans le court-métrage EMMA, réalisé par Leïla aka Le Temps qui Passe, Emma raconte sa souffrance, sa vie marquée mais pas conditionnée par sa maladie. L’endométriose est en elle, mais elle n’est pas l’endométriose, et elle le rappelle dans ce joli film sur une maladie dont on tait trop souvent le nom.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 7 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • 3
    3, Le 20 mars 2016 à 13h14

    Je suis super contente qu'on mette en avant cette maladie méconnue et trop souvent ignorée par les médecins et gynécos. En effet ce n'est pas "normal" de tourner de l'oeil quand on a ses règles et de ne plus pouvoir bouger. Il faut que chacune sache qu'elle a la possibilité de faire des examens pour depister ça.
    Après personnellement j'ai eu le problème "inverse" on va dire. J'ai eu mes règles à 12 ans, dès l'âge de 11 ans (oui oui un an avant!!!!) J'ai commencé à souffrir le martyr. Et bien sûr sans traitement aucun. La douleur ne s'est jamais atténuée, elle n'a jamais disparu. Mes règles ont toujours été régulières et peu abondantes. Il y a 3 ans (j'ai 36 ans) j'ai enfin consenti a prendre la pilule, en continu, et jai regretté de ne pas l'avoir fait plus tôt...
    Mais je n'ai pas d'endométriose. Et oui j'ai fait les examens...
    Comme quoi... mieux vaut consulter et faire les tests pour diagnostiquer correctement le problème...

Lire l'intégralité des 7 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)