Electric Dreams, la nouvelle série aux accents de Black Mirror, se pare de poésie

Par  |  | Aucun Commentaire

La nouvelle bande-annonce d'Electric Dreams, série de science-fiction tirée de nouvelles de Philip K. Dick, vient de sortir. Et elle nous plonge dans un univers aussi étrange que fascinant.

Electric Dreams, la nouvelle série aux accents de Black Mirror, se pare de poésie

Mis à jour le 9 octobre 2017

La plateforme Amazon Prime proposera bientôt la série événement Electric Dreams, sorte de voyage au coeur des rêves de Philip K. Dick.

Electric Dreams et sa bande-annonce ambitieuse

Philip K. Dick est un conteur devant l’Éternel. Auteur de plus d’une trentaine de romans, il s’est très vite imposé comme une des figures de proue de la science-fiction contemporaine.

Récemment, je vous parlais de Blade Runner, film extraordinaire inspiré du bouquin Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques du même auteur.

Cette fois-ci, c’est au petit écran d’adapter quelques nouvelles de l’illustre écrivain dans une série au format « anthologie », avec des épisodes indépendants les uns des autres.

Attention, casting 4 étoiles : Bryan Cranston (Breaking Bad) qui est aussi producteur exécutif, Liam Cunningham (Game of Thrones), Anna Paquin (True Blood), Steve Buscemi (Boardwalk Empire) et Vera Farmiga (Bates Motel) entre autres talents  !

Ce nouvel objet télévisuel sera composé de 10 épisodes. Electric Dreams est actuellement diffusée sur la chaîne britannique Channel 4, et devrait être disponible sur Amazon Prime en 2018 !

Quant à moi, j’ai d’énormes attentes. La bande-annonce m’a collé des frissons tant les images relèvent du songe. Si la dernière saison de Black Mirror m’avait légèrement déçue, j’espère qu’ Electric Dreams saura rassasier mon besoin de poésie !

Electric Dreams brouille les limites entre rêve et réalité

Le 21 août 2017 

Philip K. Dick n’en finit pas d’inspirer le petit et le grand écran.

Comme vous peut-être, je garde un souvenir ému de mon premier visionnage de Blade Runner, inspiré de Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques, écrit par Philip K. Dick. Un film au départ considéré comme un navet qui s’est finalement très vite hissé au rang de chef-d’œuvre.

C’est aujourd’hui au tour d’autres nouvelles de l’auteur comme Le Banlieusard, La planète impossible ou encore Chasse aux capuchons de se voir adapter à l’écran dans la série Electric Dreams.

Aux manettes de ce projet ambitieux, on retrouve Ronald D. Moore, le créateur de la série Outlander mais aussi et surtout l’un des scénaristes principaux de Battlestar Galactica (meilleure série de l’univers selon moi-même).

Il occupe également le rôle de producteur exécutif, aux côtés de grands noms comme celui de Bryan Cranston.

Dans la veine de la série Black Mirror, le programme Electric Dreams émerveille autant qu’il interroge sur les enjeux de nos sociétés modernes.

Electric Dreams étant une série anthologique, chaque épisode s’inspirera d’une des nouvelles de l’auteur.

Chaque histoire aura son synopsis (comme dans Black Mirror) et ses personnages. Et la série couvrira les thèmes préférés de l’écrivain à succès, à savoir les expérimentations génétiques, les mondes parallèles, la cybernétisation de la société, etc.

Bref, gros programme !

À lire aussi : The Expanse, l’ambitieuse série de science-fiction disponible sur Netflix, a sa saison 2 !

Electric Dreams et son casting impressionnant

Et pour donner corps aux personnages de cette nouvelle série, on retrouvera Bryan Cranston (Breaking Bad), Steve Buscemi (Fargo, The Big Lebowski), Anna Paquin (X-Men), Terrence Howard (American Crime Story), ou encore Richard Madden (Game of Thrones).

Un casting impressionnant qu’il me tarde de voir évoluer au fil des 10 épisodes.

« T’as bien raison ! »

Philip K. Dick, un auteur qui passionne le cinéma

Je vous parlais plus tôt de Blade Runner, un bijou de cinéma sorti en 1982 dont la qualité de scénario n’avait d’égal que le sublime de la photographie et le génie des acteurs, tiré de Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques.

Mais l’auteur de science-fiction est également la plume qui se cache derrière Minority Report, une nouvelle parue en 1975 qui a prêté son nom et ses enjeux au film de 2002 réalisé par Steven Spielberg.

Si pour l’instant aucune date de sortie n’a été annoncée pour Electric Dreams, il est désormais certain que la série sera dans un premier temps diffusée sur le service Amazon Video. Une décision plutôt logique quand on y pense, puisque la plateforme héberge déjà l’adaptation sérielle de Le Maître du Haut Château.

Les passionnés de l’univers détonnant de Philip K. Dick pourront par ailleurs retrouver Blade Runner 2049, avec Harrison Ford et Ryan Gosling au cinéma le 4 octobre.

À lire aussi : L’univers glacial de Blade Runner 2049 se dévoile dans ce nouveau teaser

7 surprises choisies par la rédac
18.90€ + 4€ de livraison

Commentaires
Forum (0) Facebook ()

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!