L’éducation sexuelle des ados français, on en parle ?

Qui parle de sexe aux adolescents français ? « Youporn ! » de leur propre aveu. À l'heure où les ados « se forment » sur Internet, l'éducation sexuelle n'a jamais été aussi nécessaire, à en juger par le témoignage hallucinant d'un éducateur.

G. Stevens est une professionnelle d’une association agréée par l’Éducation Nationale pour intervenir en milieu scolaire. Elle anime des sessions d’éducation à la sexualité dans les collèges, conformément à la loi du 4 juillet 2001, qui dispose qu’« une information et une éducation à la sexualité sont dispensées dans les écoles, les collèges et les lycées à raison d’au moins trois séances annuelles et par groupes d’âges homogènes ».

Et à la lire, cette éducation sexuelle est plus que nécessaire, elle est indispensable.

« Le plaisir ? Rien à foutre. Ma meuf je la prends, je la retourne, je la reprends, et basta »

Ils sont en 3ème ou en 4ème, et selon l’auteur, « les fantasmes que se construisent ces enfants-là leurs promettent une sexualité épouvantable ».

Des filles pour qui « la réussite ultime s’appelle Zahia » aux garçons obnubilés par les stéréotypes de la virilité, tout est à refaire pour les éducateurs, simples Davids contre le Goliath des médias et de l’Internet.

L’enjeu n’est pas, comme le redoutent certains partisans de La Manif Pour Tous, de « pervertir la jeunesse », mais de lui donner une autre approche de la sexualité, autre que celle à laquelle elle se retrouve quotidiennement exposée, par tous ces canaux difficiles à maîtriser pour les parents.

« Quel est le problème, me direz-vous ? N’est-il pas bon pour un individu de s’inscrire dans un groupe genré, de construire son identité en accord avec la société dans laquelle il évolue ?

Certes, mais n’est-il pas bon également de lui permettre d’identifier ces mécanismes, et de distinguer, ou du moins de s’interroger, sur ce qui le meut au quotidien ?

Autrement dit, pour les collégiens : est-ce que je suis obligé de regarder du porno parce que je suis un garçon ? Est-ce que toutes les filles sont condamnées à se faire violer ? »

La suite – édifiante – est à lire sur Rue69 :  Éducation sexuelle : je suis payée pour pervertir la jeunesse française

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 35 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Meynna
    Meynna, Le 21 février 2014 à 13h39

    @iridae
    Oui, je pense qu'on s'est mieux compris :)
    Je pense que le fait de devoir mobiliser des images ou vidéos reste assez marginal ou du moins je l'espère ^^.

Lire l'intégralité des 35 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)