Écrire sur ses murs : techniques et conseils

Pour décorer ses murs, on peut se laisser tenter par de jolies lettres ou de jolis mots. Comment les réaliser sans se planter ?

Écrire sur ses murs : techniques et conseils

Une jolie phrase, une citation un peu drôle ou juste un alphabet décoré peut donner une belle touche d’originalité à une pièce. Avant de sortir les marqueurs et de s’attaquer au mur de façon brutale, faisons une petite revue des techniques possibles pour écrire sur ses murs.

Avec des lettres en carton ou en bois

Une solution pour ne pas écrire directement sur un mur, et voir sa caution s’envoler tel un Pikachu en hélium dans une fête foraine : les lettres en carton ou en bois (c’est un espère de contre-plaqué qui fait facilement des échardes en vrai).

— Sources : projectnurseryJennibowlinstudioinspiration

Pour les décorer, on peut soit les peindre avec de la gouache, ou faire du Décopatch : on enduit la lettre avec de la colle spéciale (elle est assez liquide et blanche), puis on applique une feuille Decopatch (il en existe des tonnes, de différents motifs et couleurs).

Si vous comptez utiliser beaucoup de lettres, les feuilles de Decopatch peuvent finir par devenir chères. Astuces : pourquoi pas les remplacer par des feuilles d’un vieux catalogue de fringues ? Les pages de literie notamment regorgent de jolies couleurs (l’enfilade de tous les draps-housse et compagnie).

Ensuite, à votre guise pour les fixer au mur : pour les lettres légères, du double face suffira. Un clou planté au mur, un trou derrière la lettre en carton et le tour est joué.

Avec des papiers / autocollants / peinture

Pour les plus aventurières d’entre vous, n’y allons pas par 4 chemins : écrivons sur les murs directement ! À l’aide de stickers pour garder un peu de contrôle, ou directement à la peinture pour graver à vie (presque) ses mots fétiches.

— Sources : Sassysites

Pour les stickers, deux solutions : des lettres toutes faites que l’on peut trouver dans tous les magasins de brico/déco/loisirs créatifs. Ou alors, les faire sois-même (ce qui permet de choisir la police d’écriture, et les couleurs) : on achète des rouleaux de Vénilia, on décalque au dos (la surface est en papier millimétré) les lettres que l’on veut (ATTENTION on les décalque à l’envers), on découpe et on colle !

Pour la peinture directe : on décalque légèrement les lettres sur le mur, puis on peint consciencieusement avec de la peinture pour mur (pour des petites choses comme ça, on a tendance à vouloir utiliser de la gouache ou autre peinture par chère… Mauvaise idée !). Une technique qui peut être longue et pour laquelle il faut s’armer de beaucoup de patience… Attention, aucune erreur n’est permise !

Varier les polices d’écriture et les couleurs peut donner un très joli résultat ! Quand on se lance dans l’écriture sur les murs, il faut assumer jusqu’au bout : on écrit gros et dans des caractères lisibles, au risque de se retrouver avec un petit caca ridicule et illisible au mur.

Avec des tableaux / panneaux

Une autre idée pour les flippées du mur : accrocher des tableaux avec des mots. Moins casse-gueule et surtout plus décoratifs car ils permettent de créer un fond et donc vraiment une ambiance.

— Sources : PotterybarnkidsContentinacottage

Deux idées à piquer aux visuels ci-dessus : des tableaux réalisés avec [shop id= »MALINELLE_469M754″]des châssis à peindre[/shop] (ne pensez pas aussitôt à des grands magasins de Beaux Arts, maintenant des magasins comme Gifi font des châssis à peindre, pas chers et de qualité plutôt bonne). À peindre avec de la gouache et un pinceau brosse fin pour bien accrocher la toile. Penser à vernir avec un vernis en bombe si les tableaux doivent aller dans un endroit risqué (= cuisine, parce que cuisine = gras de nourriture, vapeur d’eau et autres joyeusetés).

Deuxième idée : sur de vieilles planches en bois (ou à même le mur pour les courageuses), on applique une peinture spéciale tableau noir : une fois appliquée et séchée, on peut écrire à la craie dessus et l’effacer à l’aide d’un chiffon sec comme bon vous semble ! Une bonne idée pour celles qui ne sont pas sûres des mots qu’elles veulent inscrire (ou faire une liste de courses).

Dernière petite idée au passage, pour les patientes et les collectionneuses de boutons : des lettres réalisées avec des vieux boutons colorés ! A faire directement sur le mur (encore plus risqué que la peinture seule, qui elle peut se recouvrir), sur une toile ou sur une planche !

Pour faire un petit point sur la peinture : si vous êtes sur le point d’utiliser de la gouache, achetez uniquement les couleurs primaires (rouge, jaune, bleu), le blanc et le noir. Vous pourrez ainsi réaliser vous-même vos couleurs en vous aidant de ce tableau que j’ai réalisé avec tout l’amour que j’ai en moi :

En premier, les couleurs primaires. Mélangées, elles donnent les couleurs secondaires. Si à ces couleurs secondaires vous rajoutez un peu d’une des couleurs primaires qui les composent, vous obtenez une version plus claire ou plus foncée. Pour convertir ces couleurs en version pastel : ajouter du blanc.

Si vous tentez de modifier des couleurs toutes préparées, avec certaines marques de gouache vous allez irrémédiablement vous retrouver avec un marron caca du plus bel effet. RIEN ne vaut les mélanges maison !

Êtes-vous adeptes de l’écriture sur les murs ? Avez-vous d’autres idées ?

Big up
Viens apporter ta pierre aux 22 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Micro-K7
    Micro-K7, Le 15 novembre 2011 à 12h06

    Sinon, pour décorer les lettres en cartons sans se ruiner en décopatch, c'est super cool d'utiliser des serviettes en papier (oui oui, celles qu'on utilise à table, m'enfin si possible avant qu'elles aient servi...) C'est un peu plus fragile et difficile à utiliser que le décopatch, mais bien fait, c'est franchement sympa, et beaucoup moins cher (vive la récup pendant les repas de famille !)

Lire l'intégralité des 22 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)