Dove repart en campagne avec le spot « Onslaught »

Après ses campagnes vantant « Toutes les beautés » et le spot sur-pariodié « Evolution » (consacré aux dessous des pubs beauté), Dove repart en campagne avec un nouveau spot intitulé Onslaught (« assaut » en anglais). Dans la lignée des initiatives lancées par la marque via son « Fonds de l’Estime de Soi Dove » (créé je cite « pour libérer la jeune […]

Dove repart en campagne avec le spot « Onslaught »

Après ses campagnes vantant « Toutes les beautés » et le spot sur-pariodié « Evolution » (consacré aux dessous des pubs beauté), Dove repart en campagne avec un nouveau spot intitulé Onslaught (« assaut » en anglais).

Dans la lignée des initiatives lancées par la marque via son « Fonds de l’Estime de Soi Dove » (créé je cite « pour libérer la jeune génération des stéréotypes qui limitent sa perception de la beauté »), la vidéo incite les parents à « parler à leur fille avant que l’industrie de la beauté ne le fasse ». Au coeur du spot : un déluge d’images et de messages beauté-minceur mis en parallèle avec le visage angélique d’une petite rouquine. Notons que Dove a d’ailleurs mis en place tout un dispositif sur son site officiel dont un « Constructeur interactif de l’estime de soi » destiné à rebooster l’image que mères et filles ont d’elles-mêmes.

Ca me fait toujours plaisir, ce genre d’initiative, mais je remarque que pour faire passer le message, c’est un joli petit minois qu’on a choisi. Pas une petite grosse à lunettes équipée d’un pif-patate, comme je l’étais à 12 ans. Hé hé. (je sais, je sais : je crache dans la soupe). Pour celles que ça intéresse, la musique du spot, c’est La Breeze de Simian.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 15 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Voodoo.
    Voodoo., Le 1 novembre 2007 à 15h43

    Wesley
    J'aurais vraiment aimé que ma mère me parle de ça. Qu'elle me dise que je peux manger, que je peux être ronde si je le veux et que ça ne serait pas un drame. Mais ma mère est elle-même obsédée par son poids, par le poids des autres, elle en parle très souvent, elle critique, et elle mange très très peu...
    Je pense que pour que les mères parlent à leur fille, il faut d'abord qu'elles règlent leurs problèmes. Et ça, ce n'est pas gagné...
    Exactement. Je ne vois pas comment ma mère aurait pu m'épargner mes troubles alimentaires, vu que de son côté, c'est relativement désastreux. Et ce genre de publicité est bien oui, je la trouve vraiment poignante, je suis sciée. Je la trouve vraie, et c'est important qu'on habitue les yeux à voir autre chose que des Kate Moss et des Gisele Bundchen. Même si c'est trop tard pour beaucoup de filles.

Lire l'intégralité des 15 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)