Doctor Foster, une série britannique en forme de thriller où le crime commis est l’adultère

Par  |  | 3 Commentaires

Doctor Foster, la série britannique en cinq épisodes, est disponible sur Netflix. C'est le moment de se plonger dans cette situation complexe qu'est l'adultère et ses conséquences aux côtés de l'une des meilleures héroïnes que le petit écran abrite actuellement.

Doctor Foster, une série britannique en forme de thriller où le crime commis est l’adultère

L’adultère. Le pire acte qui puisse arriver dans un mariage où la monogamie est de mise. Et la personne qui a fauté n’est pas forcément consciente de ses actes et des conséquences que cela entraîne…

Gemma Foster, médecin de profession, soupçonne son mari Simon de la tromper après avoir trouvé un cheveu blond dans son écharpe… Qu’en est-il vraiment ?

Ce sont les prémices de Doctor Foster, une série aux allures de thriller en cinq épisodes, diffusée sur la BBC en automne 2015. Elle est désormais sur Netflix, et c’est grâce à la plateforme vidéo que je l’ai regardée ce week-end.

Un pote dans mon entourage n’en disait que du bien, mais franchement, j’avais pas la foi de la commencer, et une fois qu’elle est apparue sur mon interface Netflix, je lui ai laissée sa chance.

Elle est également disponible en DVD !

À lire aussi : Arrêtons de croire que nous pouvons être fidèles en matière de séries télé

Au final, ça fait longtemps que je n’ai pas été aussi profondément émue par une série dramatique. Et je ne parle pas d’un épisode efficace qui fait pleurer mais d’une émotion qui m’a prise aux tripes tout au long de ces cinq épisodes.

De l’empathie, de la colère, de l’incompréhension, de l’étonnement… le spectateur passe par tous les états. J’ai rarement été aussi absorbée par des épisodes d’une heure.

Doctor Foster, un The Affair à l’anglaise ?

Impossible de ne pas rapprocher Doctor Foster de The Affair (dont la saison 4 est actuellement en cours). De par leur sujet commun déjà, la tromperie maritale, mais aussi par l’héroïne féminine.

D’accord, il n’y a pas de meurtre à résoudre comme dans The Affair, donc on n’est pas vraiment dans un véritable thriller, mais il y a cette rage de femme trompée qui dégage une aura menaçante car elle semble prête à tout. Littéralement.

Mais là où les différents points de vue de la série américaine permettent de comprendre l’esprit de toutes les parties présentes, dans Doctor Foster, il n’y a que celui de Gemma, qui est un peu l’équivalent d’Helen Solloway (la géniale Maura Tierney), la femme trompée.

En vrai, la comparaison s’arrête là, au sujet et à la réflexion autour de la tromperie et de ses conséquences (notamment sur les enfants). Le reste est complètement différent dans le traitement et surtout la manière d’y faire face.

doctor-foster-tom

Doctor Foster rentre complètement dans cette veine de série britannique avec une ambiance marquée. Ça se déroule dans une petite ville, tout le monde se connaît et se juge.

Comme dans Broadchurch ou Happy Valley, le niveau de l’écriture crée la tension palpable d’un thriller, mais avec l’adultère comme crime dans ce cas.

À lire aussi : « The Affair », la meilleure série que vous ne regardez TOUJOURS pas

Gemma Foster, de victime à manipulatrice

Le portrait fait de Gemma est poignant et assez unique. Quand on la voit, elle met un peu mal à l’aise car elle reste imprévisible. Et c’est son véritable atout. Doctor Foster nous amène là où on ne l’attend pas.

Je dois le dire, j’ai rarement vu une héroïne aussi intéressante et réaliste.

C’est fou, car la force de Suranne Jones, son interprète, c’est de se faire comprendre par tout le monde et notamment des gens qui n’ont pas forcément connu cette situation de personne trompée. Elle transmet ses états d’âme avec toute l’expressivité de son visage, et surtout avec une justesse inouïe.

D’ailleurs, fortement acclamée et récompensée par divers prix, son nom arrive en tête de liste chez les Britanniques pour incarner une potentielle Doctor Who féminine.

En plus, elle possède cette qualité propre à certaines actrices anglaises, une élégance sans nom qui lui permet de rester classe tout en débitant les pires saletés. Gemma dit ce qu’elle pense et n’a pas peur des représailles.

Okay, c’est peut-être pour ça qu’elle n’a pas beaucoup d’amis… Mais ça lui va bien la plupart du temps.

doctor-foster-simon

À la fin du premier épisode, devant les révélations, je ne savais vraiment pas comment réagir. En fait si, à la place de Gemma, j’aurais sans doute tué tout le monde, mais bon…

Au début, on ne saisit pas très bien si c’est la jalousie qui la pousse à agir ou vraiment le désespoir. Va-t-elle pardonner son mari de lui avoir menti ? Est-ce que se venger fait partie de son plan pour le blesser ? Que de questions !

Tout ça pour dire que vous pouvez regarder cette série sur Netflix, sachant que la saison 2 ne devrait pas tarder à sortir sur la chaîne britannique BBC One !

À lire aussi : « Grantchester », une série britannique qui mériterait d’être plus connue

8 surprises choisies par la rédac
18.90€ + 4€ de livraison

Commentaires
Forum (3) Facebook ()
  • Symba
    Symba, Le 15 février 2017 à 14h20

    J'ai adoré (pourtant rien de révolutionnaire, mais prenant).
    En plus de The affair, je commence à me demander pourquoi les histoires d'adultère me passionnent autant ;-)

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!