Divinidylle (Vanessa Paradis)

(… Tu sais que tu fais des jalouses d’ailleurs ?). Mais finalement, voilà, la madmoiZelle revient, et avec un nouvel album en présentation dans toutes les Fnac. J’avoue que de sa carrière musicale, j’avais surtout retenu sa reprise de Mistral Gagnant – une reprise réussie grâce à l’innocence de sa voix claire, presque timide en […]

Divinidylle (Vanessa Paradis)

(… Tu sais que tu fais des jalouses d’ailleurs ?).

Mais finalement, voilà, la madmoiZelle revient, et avec un nouvel album en présentation dans toutes les Fnac. J’avoue que de sa carrière musicale, j’avais surtout retenu sa reprise de Mistral Gagnant – une reprise réussie grâce à l’innocence de sa voix claire, presque timide en fait, qui colle tellement bien à cette jolie chanson. D’ailleurs je vais faire ma mesquine, mais heureusement qu’elle a été reprise, cette chanson, le changement de voix ne fait pas photo (NDFab : en tant que rédac’chef, je décline toute responsabilité envers cette vile attaque contre Renaud !). Oui, bon, j’arrête. Je suis une fille, j’y peux rien. Bref. Retournons au vif du sujet.

La première écoute, superficielle, pour l’idée et l’envie, de cet album m’a laissé un arrière-goût de poésie, de bonne humeur et… de vacances. Si si, en septembre. Il faut savoir que je préparais un cours de français à ce moment-là, reste à voir si l’élève va le ressentir. En fait, c’est ça, c’est de la pop bien pop, bien fraîche, légère, qui se laisse écouter, même si on n’est pas une inconditionnelle de la miss Paradis.

La seconde écoute, où cette fois j’écoutais sérieusement – je tiens à le préciser – m’a rappelé que l’album est un album à plusieurs mains. Hé oui, elle s’est bien entourée pour créer ses mélodies ! Impossible de louper l’influence de -M-, lui-même fils du roi des mots Louis Chedid, sur les paroles. Bien entendu, ça joue sur les mots et les sons (Est-ce que si on l’avait fait/ On se ferait l’effet/Que l’on se fait chaque fois Dès que j’te vois), et ça donne souvent des chansons originales.

D’ailleurs, dans Les piles, elle fait un duo avec le monsieur. Je n’aime pas spécialement la voix du monsieur en question, mais ça n’enlève en rien l’originalité de la chose. Avis à toutes les flemmardes : cette chanson va devenir votre hymne, et va vous empêcher de sombrer dans le risque de la déprime lors de vos après-midi glandage : Telle une mouche léthargique/Je zone sur le canapé/J’ai vidé le paquet de chips/J’ai fini le fromage râpé. Surprise avec cette chanson quand même : tiens, c’est Vanessa Paradis qui chante ça ?

Et effectivement, on va de registres en registres différents dans cet album. Un coup on s’amuse, un coup on se tait et on écoute presque religieusement. C’est en tout cas ce qui m’est arrivée avec mon coup de cœur définitif, Junior Suite. Comme si les premières notes du piano imposaient le silence, on fait place à une jolie mélodie qui est la mélancolie même. De sa petite voix timide, Vanessa chante une personne un peu perdue, la personne qu’on a toutes été au moins une fois dans notre vie quand on a l’impression que tout nous échappe.

En parlant de sa voix, si elle reste elle-même dans Junior suite et la balade Les revenants, on dirait bien que Miss Paradis a décidé de jouer un peu. De chansons en chansons, elle s’oriente un peu plus vers les graves – ce qui au début peut même surprendre ! – et « s’implique » davantage. Fini l’impression de fragilité, avec le premier titre de l’album, Divine Idylle ou le rock bien dansant de La Bataille, changement de ton !

Vanessa, dis donc, je vais encore faire ma mesquine même si je suis fan de ton Mistral Gagnant, mais on dirait que tu te réveilles ! Bon, par contre, si je reprends Chet Baker avec plaisir, je n’ai pas accroché avec L’incendie. Plus énergique ou pas, j’ai trouvé tout ça un peu décousu. Oui, je sais, je suis chiante. Et encore, t’as de la chance que Fab n’ait pas appelé les Revues des « Critiques » ! Une méditerranéenne qui critique, c’est comme ma voisine qui parle : ça s’arrête plus, c’est dans sa nature. D’ailleurs, faut pas se plaindre : dans l’ensemble, j’ai aimé.

Hé oui, j’ai apprécié. Je trouve que c’est l’album à emporter dans la voiture, sur la route des vacances, avec les fenêtres ouvertes parce que le soleil tape dur. (Mais c’est la rentrée, ahaha. Désolée.) D’ailleurs, on termine sur une touche de douce torpeur. Jackadi commence – avec la voix d’une gamine qui dit des trucs que je n’identifie pas, ce doit être « aga » ou quelque chose dans ce jus -, et ça y est, on se retrouve allongé sur l’herbe, une chaude après-midi d’été. Vanessa nous rendort, mais finalement, c’est pas plus mal… M’endormir comme ça, j’adhère.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 10 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Miss Davounette
    Miss Davounette, Le 26 octobre 2007 à 0h34

    Hello

    Pour celles qui aiment la Miss (et les autres c'est l'occasion de decouvrir :d ) le dernier clip de la Miss "Des que j'te vois"

    http://www.youtube.com/watch?v=F-wS7QhL2Y8

    Elle est super chou dans ce clip, et le clip est sympa

    Bisous

Lire l'intégralité des 10 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)