Les distributeurs de tampons et serviettes dans les lycées français, bientôt une réalité ?

Par  |  | 16 Commentaires

Les distributeurs de protections périodiques dans les établissements scolaires, c'est une idée loin d'être neuve mais rarement concrétisée. En Île-de-France, les choses avancent.

Les distributeurs de tampons et serviettes dans les lycées français, bientôt une réalité ?

Laissez-moi commencer cet article par une anecdote.

Quand j’étais enfant puis ado, je suivais assidûment Urgences à la télé. Dans la série, un chirurgien désagréable avec tout le monde était victime d’un grave accident et perdait un bras.

Il revenait néanmoins exercer, muni d’une prothèse.

Un jour, excédée, une collègue la lui chipait et le laissait mariner avant de lui révéler où elle l’avait planquée… Dans le distributeur de tampons des toilettes du personnel féminin.

Pour la jeune fille nouvellement réglée que j’étais, ce concept était inédit. Un distributeur de tampons (et de serviettes) dans les toilettes d’un lieu public ! Mais quelle bonne idée !

J’ai cru qu’une fois adulte, je vivrais moi aussi dans un monde où je ne serais jamais en galère de protections périodiques.

J’ai envie de vous dire : mdr. Non. Mais ça pourrait bien changer…

Bientôt des distributeurs de serviettes & tampons dans les lycées ?

C’est le Huffington Post qui relaie cette proposition émise par les Radicaux de gauche au conseil régional d’Île-de-France.

Les protections périodiques (serviettes et tampons) disponibles dans ces distributeurs seraient gratuites.

Cela permettrait de régler un problème malheureusement courant, même dans les pays occidentaux : celui des filles qui ratent des cours faute d’argent pour acheter des protections.

Bonne nouvelle, Valérie Pécresse, présidente de la région, n’est pas hostile à l’idée ! Elle ajoute même :

« Les produits hygiéniques sont des biens de premières nécessité. »

Il y aura encore des débats, discussions et précisions, mais en tout cas, cette proposition va faire son chemin dans les sphères politiques.

À lire aussi : De l’achat des tampons hygiéniques dans notre société moderne

Pourquoi installer des distributeurs de serviettes & tampons ?

Ça facilite la vie d’avoir des protections disponibles gratuitement partout.

Toutes les personnes réglées ont déjà dû se retrouver en galère, à devoir quémander une serviette, ou à bourrer leur culotte de PQ en espérant que ça suffise.

Pas super comme stress, surtout quand on doit suivre des cours…

Rappelons également que pour bien des gens, les règles restent un sujet tabou. Pas facile, à l’adolescence, d’être à l’aise avec ça.

À lire aussi : Pourquoi les règles, ce n’est pas sale

De plus, certaines personnes ont leurs premières règles pendant leurs années lycée. Ça pourrait sauver des fonds de pantalon d’avoir des protections gratuites dans les WC !

Il existe des protections non-jetables, comme la coupe menstruelle, les serviettes hygiéniques lavables et l’applicateur à tampons réutilisable. Mais elles ne conviennent pas à tout le monde et ne sont pas encore très connues.

Ces derniers temps, on a parlé d’actions voulant que les garçons aient des protections hygiéniques sur eux pour dépanner d’autres gens, comme l’avait fait cet étudiant.

Ça pourrait aussi aider !

À lire aussi : Que se passe-t-il quand on file une boîte de tampons à un adolescent français ?

Ça fait des millénaires que l’humanité existe, et des millénaires que la moitié des humain•es sont menstrué•es. Arrêtons avec le tabou et acceptons la normalité (relativement chiante) des règles !


Mymy

Mymy, entre deux bouquins qu'elle chronique parfois en vidéos, est la rédac-chef adjointe/correctrice/community manager de madmoiZelle. Elle aime rester chez elle, les chatons mignons, la raclette du dimanche et les séries télé avec des retournements de situation dedans.

Tous ses articles

Voici le dernier commentaire
  • 0céééane
    0céééane, Le 21 juillet 2017 à 22h12

    Combien de fois ça aurait pu me servir XD

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!