Comment bien envenimer une dispute et t’assurer qu’elle ne mène à rien

Une dispute a éclaté entre vous, mais à cause du respect que vous vous accordez, vous vous êtes réconciliés ? NON, c'est trop facile !!! Ne le laissez pas s'en tirer comme ça et aggravez la situation.

Comment bien envenimer une dispute et t’assurer qu’elle ne mène à rien
Attention, humour !

Pourquoi donner de mauvais conseils ?

Cet article au second degré s’inspire de la mythique série La Stratégie de l’Échec qui donne les astuces les plus incohérentes et incompréhensibles pour tout rater avec classe.

Aaaah les engueulades ! J’adore leur doux fumet, que ce soit dans la rue, en vacances, au téléphone ou sur l’oreiller.

Calmer une dispute, pourquoi faire ?

Je peux parfois sentir physiquement mon envie de me fighter. La plupart du temps, elle monte du sacrum à mon ventre, pour sortir par ma bouche sous forme de paroles odieuses.

Mais c’est la manière dont l’accrochage est mené qui fait tout son sel !

Une fois le conflit lancé dans un contexte idéal (fatigue mutuelle, temps disponible limité, présence de public), il s’agit d’entretenir l’ambiance merdique et d’éviter à tout prix de tomber d’accord ou, pire, de ressentir de l’empathie.

Alors oubliez que cette personne a compté pour vous un jour et c’est parti pour une bonne dispute !

Vous avez déjà sûrement eu l’intuition que les méthodes suivantes sont d’une grande utilité pour ce qui est de faire perdurer une dispute.

Chacune de nous détient en elle-même les capacités d’entretenir un désaccord, il suffit de se lancer !

N’exprimez pas vos sentiments

Être honnête ne vous mènera nulle part. Inutile de décrire ce que vous ressentez ou quels pourraient être vos besoins.

Restez secrètes sur les raisons de votre mécontentement et montrez clairement à l’autre que vous ne lui accordez aucune confiance.

L’habituer à entendre la vérité pourrait rendre votre mauvaise foi moins efficace ensuite. Ne prenez jamais la responsabilité de vos sentiments et rejetez systématiquement la faute sur l’autre en abusant du « Tu ceci » et du « Tu cela ».

Misez sur ce que VOUS pensez que l’autre n’a PAS envie d’entendre, et brodez autour. Mieux : comparez-le à quelqu’un qu’il déteste.

Être vous-même risquerait de vous attirer la bienveillance de l’interlocuteur. Endossez plutôt le rôle d’un personnage insupportable et ne montrez jamais votre vulnérabilité.

À la limite, observez vos ressentis pour exprimer leur contraire exact.

N’écoutez pas l’autre

Écouter l’autre et essayer sincèrement d’entendre son point de vue est le meilleur moyen de résoudre une dispute.

Attention donc à ne pas prêter une oreille trop attentive aux arguments de votre opposant, et dans l’idéal à ne jamais le regarder dans les yeux.

Pendant qu’il parle, essayez plutôt de réfléchir à votre prochaine punchline. Vous pouvez aussi lui couper la parole ou encore parler à sa place en essayant de deviner ses pensées.

Ne négligez pas non plus le langage corporel : levez les yeux au ciel, soupirez bruyamment en croisant les bras…

Ainsi, la personne se sentira totalement incomprise et aura l’impression de pisser dans un violon, ce qui ne fera qu’augmenter sa frustration et sa colère !

Ressortez les vieux dossiers

Oups, l’ambiance semble se détendre ?

C’est le moment d’extrapoler, de faire des raccourcis hâtifs et de déterrer des griefs que tout le monde avait oubliés !

Il s’agit ici de faire un effort pour chercher dans votre mémoire des reproches si anciens que vous aviez vous-même cessé d’y penser.

Faites ensuite des généralités en utilisant les mots « toujours » et « jamais ». Le fait que l’anecdote ait un rapport ou non avec la dispute actuelle n’est pas important.

L’essentiel est au contraire de déstabiliser votre adversaire et de l’acculer dans ses retranchements en faisant preuve d’une manque de logique total.

Soyez négatives, malhonnêtes, injustes et pinaillez sur les détails. Vous pouvez aussi noter chaque vexation dans un carnet et tenir les comptes des préjudices causés pour chiffrer facilement votre rancune.

Si ce n’est pas suffisant, critiquez, attaquez-le personnellement en utilisant contre lui des informations personnelles et intimes qu’il vous a confiées par le passé.

Perdez votre calme

Garder votre calme risque d’éteindre la bagarre et de vous mener à un échange constructif.

Une bonne dispute est non seulement une dispute qui dure, mais aussi une dispute qui gagne en intensité dans le temps.

Pour faire monter le ton et la pression, utilisez l’insulte, un volume sonore proche du cri et faites de grands gestes. Vous pouvez bien sûr vous aider d’objets du quotidien pour renforcer la virulence de l’interaction.

Vaisselle, livres, télécommande… Tout ce qui vous tombera sous la main pourra être jeté au sol ou contre un mur pour corser efficacement l’atmosphère.

Attention à la trajectoire du projectile, le but n’est pas de se blesser ou de blesser quelqu’un, ne soyez pas non plus stupide.

Si vous sentez que la surchauffe approche, remettez-en une couche ! Seuls les efforts paient.

Utilisez la menace

Si vous n’arrivez décidément pas à faire monter la pression, usez de la menace pour plonger votre adversaire dans le désarroi affectif.

Laissez les mots dépasser votre pensée, provoquez, et utilisez le chantage en suggérant tout ce que vous pourriez faire d’horrible comme le tromper, le quitter ou l’humilier sur les réseaux.

En dernier recours, balancez un ultimatum spécifiant ce que la personne DOIT faire pour vous satisfaire, en mettant en jeu l’amour et le respect qu’elle pourrait vous porter comme suit :

« Si tu m’aimes vraiment, tu dois abandonner toutes tes passions dans la vie/ta famille/ton chien ».

L’efficacité de la menace a déjà été prouvée à de nombreuses reprises par les parents du monde entier (pic d’ironie atteint).

Taisez-vous

Si malgré vos efforts une pause s’impose, profitez-en pour vous taire.

Il ou elle persiste à vouloir trouver un compromis ? Murez-vous dans le silence.

Le mutisme est un moyen sûr de cesser tout de suite le dialogue et de ne laisser aucune chance à une éventuelle réconciliation.

Pour susciter l’incompréhension, la colère et l’insécurité de votre partenaire, vous pouvez aussi quitter physiquement la dispute sans dire un mot. Ce n’est que partie remise !

Quoiqu’il arrive ensuite, niez en bloc et ne vous excusez jamais. Vous voilà parées pour faire durer cette dispute jusqu’au point de non-retour et plus encore !

Et toi, tu as déjà été une vraie conne pendant une dispute ? Quels sont tes conseils pour bien aggraver un conflit ? 

À lire aussi : 5 conseils pour mieux vivre une dispute dans ton couple

L'essentiel de madmoiZelle

Cet article t’a parlé ? Tu aimerais en lire davantage ? Abonne-toi au chatbot de madmoiZelle, un gentil robot qui t’envoie sur Messenger, en fin de journée, l’essentiel du magazine à ne pas rater !

COMMENT AVOIR UN TEINT PARFAIT ?

QueenCamille


Tous ses articles

Commentaires
  • Couettecouette
    Couettecouette, Le 4 novembre 2018 à 8h22

    Penser a cet article quand tu commences a t engueuler avec ton mec ....et decider de suivre un ou deux conseils ( comme le silence et la mauvaise foi)....
    Et qu il te dise.." pense a ton article on pourrit notre soiree ou tu parle ....."

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!