Dismaland est démantelé et transformé en abris pour les réfugiés de Calais

Banksy a annoncé hier le démantèlement de son parc Dismaland, et l'envoi des matériaux le composant à Calais, pour aider à construire des abris pour les réfugié•e•s.

Lorsque Banksy a ouvert son parc Dismaland, qu’il a lui-même présenté ironiquement comme « l’attraction touristique la plus décevante de Grande-Bretagne », il avait prévu son caractère éphémère.

À lire aussi : Dismaland, un (faux) parc d’attractions sur le thème du street art… signé Banksy ?

Comme prévu, donc, l’exposition a définitivement fermé ses portes ce dimanche 27 septembre. 

Mais Bansky et ses acolytes n’ont pas seulement voulu la démanteler : ils ont décidé d’envoyer tous les matériaux composant les décors de Dismaland à Calais, afin d’aider à la construction d’abris pour le camp de réfugié•e•s placé à côté de la ville du Nord-Pas-de-Calais.

crise-refugies

Hier, le collectif de street-artists a donc dévoilé cette affiche, un montage à la description pleine d’humour noir, le propre de Banksy.

dismaland-calais

« Aucun ticket ne sera vendu en ligne » annonce ironiquement l’affiche de Dismaland Calais.

L’attraction n’ouvrira pas ses portes en France : elle sera simplement démontée pour aider les réfugié•e•s à construire des logements de fortune. Dismaland Calais ne sera donc qu’un souvenir du parc.

Le geste de Banksy est généreux, mais le contraire aurait été étonnant de la part du street-artist, qui utilise son talent pour dénoncer les injustices de ce monde, et avait d’ailleurs fait une référence à la situation de ces réfugié•e•s de guerre dans son parc d’attraction déchu.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Il n'y a pas encore de commentaire