Pourquoi Die Antwoord va vous récurer les esgourdes

Die Antwoord, c'est le groupe composé de Yolandi Visser, Ninja et DJ Hi-Tek qui cartonne, et qui va rendre le grand public complètement fou !

Pourquoi Die Antwoord va vous récurer les esgourdes

Initialement publié le 2 octobre 2012.

Die Antwoord est un groupe de rap sud africain, composé de Yolandi Visser, Ninja et DJ Hi-Tek, qui commence à faire parler de lui en dehors de son pays d’origine. Pourquoi lui consacrer un article ? Parce que, jeune innocente, leur musique ne ressemble à RIEN, vraiment rien de ce que tu as pu entendre jusqu’à maintenant.

Die antwoord – « the answer » en afrikaans. « –The answer to what ? » « –Whatever man… Fuck« .

Le groupe est composé de quatre membres originaires de Cap, en Afrique du Sud: Ninja (de son vrai nom Watkin Tudor Jones), Yolandi Visser, Dj Hi-Tek, et Leon Botha, l’une des plus vieilles personnes atteintes de progeria et qui est décédé en 2011. Dans l’industrie du rap depuis une vingtaine d’années malgré leur jeune âge, ils ont monté le groupe en 2008 et connaissent, depuis leur premier album $ O $ , un succès toujours croissant.

Entre Yolandi Visser, la gamine punk et « gangster-ass playa »

Les membres se sont tous inventé un personnage pour coller avec le concept de Die Antwoord ; si Yolandi Visser et Ninja ont l’air de gros psychopathes échappés de l’asile dans leurs clips et sur scène, en réalité, ils filent une belle histoire d’amour et ont ensemble une petite fille. Ninja se décrit lui-même comme le « hardest, ugliest, most gangster-ass playa in da game right now«  (le joueur le plus extrême, le plus moche, le plus gangsta du business actuel), définissant son personnage comme une espèce de redneck tatoué super agressif, nettement mis en valeur dans les clips.

Yo-Landi Visser, elle, est une jolie poupée punk aux cheveux rasés et aux grands yeux marrons, avec une voix qui fait penser autant à une fée qu’à un petit chat (ou à Pikachu). Son style de petite fille trash mixe mini shorts roses, t-shirts oversized, des milliers de montres fluos, des uniformes d’écolières, et contraste nettement avec ses attitudes et les paroles qu’elle vocifère avec un flow impressionnant. Elle se définit à la fois comme une « petite fée du rap » et une « sniffeuse de tranquillisants pour chevaux« , même si régulièrement elle se jure qu’elle ne boira plus jamais d’alcool. Yolandi et Ninja sont les deux figures emblématiques du groupe, ils assurent la promo ainsi que l’écriture des paroles. DJ Hi-Tek enfin coordonne le tout en produisant la musique et les beats typiques qui ont fait la renommée du groupe.

Trois langues pour un son unique

Leurs influences sont extrêmement vastes et regroupent autant des influences rap occidentales (principalement des US) que du rave et, surtout, du Zef, un style de musique originaire d’Afrique du Sud. Ils chantent à la fois en anglais (mais n’espère pas comprendre un traître mot de leurs paroles à moins d’avoir vécu dans ce pays), en xhosa (une langue parlée par 20% des Sud-Africains) et en afrikaans (mélange d’anglais et de néerlandais).

Si je me suis décidée à prendre la plume pour te faire découvrir ce groupe hautement atypique, c’est pas tant pour leur super-originalité que parce que c’est (à ma connaissance) le seul groupe originaire d’Afrique du Sud qui a réussi à exporter ce style musical très peu connu qu’est le Zef. Le Zef, c’est un joyeux bordel qui mixe plusieurs influences musicales assez trash et modernes, des rythmes africains, et d’autres un peu démodés. Culturellement parlant, le mouvement Zef met en valeur certains codes culturels et vestimentaires jugés démodés, cheap. Il met en lumière le mode de vie des banlieues les moins aisées de Cap et le porte à l’honneur. Concrètement, quand tu écoutes du Zef, tu as plus ou moins l’impression de te faire passer le cerveau à la machine à laver tellement les influences sont nombreuses et le mélange éclectique. Le niveau suivant, c’est de te déguiser en rappeuse gangsta et de hurler le matin au petit dej’ : « WHERE’S MY COFFEE !!!!!« , comme Yolandi dans le morceau Hey Sexy (pour l’avoir déjà fait, je peux t’assurer que ta journée démarre carrément mieux).

Die Antwoord, un VRAI changement

Pourquoi est-ce qu’il FAUT écouter sur le champ Die Antwoord sous peine de trépas imminent ? Parce que dans la vie, quand le grand public réclame de la musique qui change, on lui donne Lady Gaga ou Lana Del Rey. Sauf que ceux qui ont un jour pensé que Lady Gaga était une meuf « trash » peuvent aller se rhabiller discrétos par la porte arrière. À côté de Die Antwoord, Lady Gaga c’est Cendrillon et Blanche Neige qui prennent le thé et Aurore qui amène les gâteaux.

Toi qui penses que le meilleur rap du moment est forcément américain, fais-moi plaisir et écoute la réponse de ces trois guignols-là. Tu n’aimeras sûrement pas à la première écoute, tu seras peut être choquée, voire révulsée par leurs clips. Pourtant sache que Die Anwtoord est, selon moi, un des meilleurs groupes de rap depuis belle lurette. Parce qu’ils prennent la plume pour condamner certaines pratiques comme la circoncision, ou pour envoyer péter en musique tous ceux qui leur répétaient qu’ils finiraient clodos dans les égouts de Cap, parce que rien que leur accent à coucher dehors vaut le détour, parce qu’ils ont l’air de grands malades de la scène, mais surtout, parce que l’ironie est l’ingrédient numéro un de leur concept.

Si tu te fais pipi dessus en regardant le clip de I Fink U Freeky le soir dans ta chambre lumières éteintes, si tu ne peux t’empêcher de penser que Yolandi est une grosse chaudasse en écoutant Fatty Boom Boom, sache que dans la vraie vie, ces gens sont tellement normaux que c’en est déroutant. Leur succès repose essentiellement sur l’originalité de leur musique et de leur univers mais aussi sur la dédramatisation constante dans laquelle ils évoluent. Ils sont à mille kilomètres de toute prise au sérieux, du coup ils en deviennent très rafraîchissants et presque enfantins, un peu comme nous quand on était petites et qu’on s’imaginait qu’on vivait dans un château de princesse/dans une forêt magique/dans le laboratoire déglingué d’un savant-fou-psychopathe-serial-killer. Ah, sache aussi qu’à ce jour, je n’ai pas encore trouvé de meilleur remède à une journée pourrie que de me visser bien profond les écouteurs dans les esgourdes et de marcher dans la rue en me prenant pour une poupée ninja punk qui tue tout le monde sur son passage. Mais c’est peut-être parce qu’ils m’ont un peu trop lavé le cerveau, en fait.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 18 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Loxlady
    Loxlady, Le 3 octobre 2012 à 23h40

    Un grand merci du fond du coeur pour la découverte je suis en passe d'être convertie ! ^^
    En tout cas je m'en vais de ce pas acheter l'album (laquel est le meilleur?) pour le faire découvrir à mes adhérents !

    Et merci Flach pour les autres références !

    ps : Madz, c'est trop cool ! :rockon:

Lire l'intégralité des 18 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)