5 destinations européennes low-cost qui changent d’Ibiza

Voyager en Europe, même avec peu de moyens, c'est l'assurance de belles découvertes, surtout quand on sort des sentiers battus !

5 destinations européennes low-cost qui changent d’Ibiza

— Publié le 2 juin 2014

Aujourd’hui, les compagnies low cost et les auberges de jeunesse se déchaînent pour vous proposer les meilleurs prix. Mais ce n’est pas tout d’avoir des réductions, encore faut-il avoir des idées… Et Ibiza, Barcelone et Berlin, ce n’est pas forcément le meilleur choix : tu y croiseras plus d’anciens potes du lycée que de locaux. Il est temps d’innover un peu et de partir à l’aventure !

Pour fêter la fin du bac entre potes : Budapest (Hongrie)

Le filon commence à être connu : Budapest, c’est l’endroit en Europe où faire la fête sans se prendre la tête. La bière n’est pas chère, les auberges de jeunesse funky sont à 20€ maximum la nuit et on y trouve des jeunes gens du monde entier qui se servent de la ville comme point de départ pour leur tour de l’Europe de l’Est.

Si on a connu plus chaleureux que le sens de l’accueil hongrois, les bains thermaux (proposant des massages de 20 minutes à 12€, pour vous donner une idée des prix) se transforment en discothèque aquatique la nuit et vous feront vite oublier un premier abord un peu distant. L’architecture est sublime, la nourriture pas chère et délicieuse…

J’y ai croisé beaucoup de jeunes voyageurs qui devaient rester trois jours et qui finalement y ont passé tout un mois : l’ambiance détendue favorise les rencontres, ainsi que l’éclate bon enfant dans des bars construits à la va-vite qui servent d’énormes parts de pizza jusqu’à tard dans la nuit… Laystary le résumait très bien dans son article sur les cinq choses à ne pas louper à Budapest !

Le pays traverse depuis quelques années une période de tension politique : veuillez à ne pas aborder le sujet avec vos nouveaux amis et respectez la pudeur des Hongrois-es qui ne comprennent pas toujours cette jeunesse internationale au foie malmené, qui débarque dans des auberges de jeunesse dont les prix ont doublé en quelques années…

Pour vos premières vacances en couple : Piran (Slovénie)

Piran se mérite : il faut faire un peu de bus depuis la capitale de la Slovénie, Ljubjana, ou bien depuis l’Italie toute proche. Mais quelle récompense !

Ce petit triangle de terre qui se perd dans la mer a les charmes des plus beaux villages italiens, la foule des touristes en moins ! Vous pouvez vous perdre dans les dédales de ruelles, nager dans l’eau bleue transparente ou faire des balades dans l’arrière-pays, ce ne sera que charme et volupté.

Et la nourriture… Dans des restaurants très abordables, vous savourerez un plat de poissons ou de fruits de mer assis juste en face de la plage : pas de touristes, pas de circulation, on est bien, peinard…

De plus vous trouverez, à même le centre-ville, un certains nombres d’auberges de jeunesse qui en plus d’être très calmes proposent des chambres doubles à 40 euros la nuit, de quoi se faire plaisir à côté !

Vous voulez en mettre plein la vue à votre partenaire ? Des promenades panoramiques en bateau permettent de rejoindre… Venise, juste en face, sur la côté italienne !

Pour se réconforter après une année difficile : Alghero (Sardaigne)

La Sardaigne est connue pour ses côtes paradisiaques digne des Maldives, en beaucoup moins cher. Alghero a plusieurs avantages sur ses voisines, plus au Nord de l’île.

Déjà, elle est desservie depuis Paris par Ryanair, ce qui évidement fait plaisir au porte-monnaie ! De plus, elle est moins fréquentée, moins touristique, ce qui permet d’éviter les hôtels hors de prix et les plages bétonnées. Un peu à l’écart de la foule, vous pourrez vous ressourcer en prenant les différents bus qui vous font parcourir la côte et ses plages paradisiaques de sable blanc, ou bien découvrir les parcs naturels méditerranéens aux alentours.

La ville d’Alghero elle-même, calme et plutôt familiale, possède un joli centre historique et est plutôt très bon marché avec des auberges très confortables pour 20€ la nuit. Je vous en parlais déjà dans ce mémorable (non) reportage en Europe.

Si vous sortez d’un gros coup de blues et que vous avez envie de vous étendre sur la plage sans plus penser à rien, c’est le moment de découvrir Alghero !

Pour un road trip en pleine nature : Belfast (Irlande du Nord)

Celles qui n’ont pas encore le permis pourront découvrir l’Irlande du Nord en train, mais ce ne sera pas exactement pareil : le pays se prête réellement aux longues balades à l’aventure en voiture, à travers des paysages sauvages mais magnifiques. Et parmi les moutons. Beaucoup de moutons.

La ville de Belfast en elle-même se découvre rapidement ; elle a été marquée par la guerre civile irlandaise, donc l’ambiance y est toujours un peu tendue, et les magasins ferment dès 16 heures… mais l’ambiance se réveille vite dans les bars où l’on préserve jalousement le secret des danses traditionnelles et du service parfait de la Guinness !

D’ailleurs, je me dois de vous prévenir : sombres néophytes, n’attrapez pas votre verre de mousse dès qu’il touche le bar ! La Guinness se sert en deux temps : attendez le deuxième service et dessinez un trèfle sur la mousse onctueuse : si le trèfle ne tient pas, c’est qu’on vous a mal servi-e, et vous êtes en droit de râler !

Belfast, c’est aussi l’occasion de découvrir une foule de boutique de vêtements de seconde main d’inspiration rétro, sans oublier les parcs de la ville où les habitant-e-s foncent au moindre rayon de soleil.

Une fois un rassasiant irish stew dégusté dans un pub, vous pourrez partir à l’aventure découvrir les distilleries traditionnelles, jeter un oeil à la fameuse Chaussée des géants, voire pousser plus loin à l’Ouest jusqu’au fameux lac du Connemara !

Pour finir un road/rail trip à l’Est en beauté : Belgrade (Serbie)

Si Piran se mérite, Belgrade se conquiert : en avion ou en train elle reste difficile d’accès. Guerre des Balkans oblige, les infrastructures ne sont pas vraiment au top

Alors pourquoi pousser jusqu’à Belgrade ? Beaucoup voyagent en Europe et font l’impasse sur la côte Ouest des Balkans avant de rejoindre la Croatie et ses casinos. Cruelle erreur ! Outre le fait que le coût de la vie y est un des plus bas que j’ai pu voir en Europe, il règne à Belgrade une petite ambiance de croisée des mondes : les alphabets cyrilliques et latins se confondent, les architectures modernes, ottomanes et les bâtiments détruits par la guerre se mêlent…

On y fait la fête dans des caves, des souterrains, avec un petit goût de fin du monde très transgressif, au son des musiques expérimentales plutôt branchées techno. Le message commence à circuler, et le tourisme commence à exploser. Profitez de l’occasion pour pouvoir dire à tout le monde que vous y étiez « avant », petit snobisme qui ne vous enverra pas en Enfer !

Voyager en Europe ne revient pas si cher, une fois que l’on sort des grandes capitales. Et pourtant on ne perd rien en confort, au contraire : on gagne la petite satisfaction du pionnier et on bénéficie d’un accueil plus chaleureux ! Pour le prix d’une session shopping ou de quelques bons restos, et en deux heures d’avion, vous pouvez ainsi passer une semaine à l’étranger et être totalement dépaysé-e-s par une langue, un paysage, une tradition culinaire… Que demander de plus ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 28 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Baravoyages
    Baravoyages, Le 24 novembre 2016 à 18h54

    Une bien belle sélection, on approuve complètement ! :)
    Juste à côté de la Slovénie, on a testé la Croatie, qu'on vous recommande aussi. Pour voir toutes nos escapades en Europe, RDV au bar :taquin:

Lire l'intégralité des 28 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)