Les meilleurs épisodes d’Halloween de dessins animés

Pour fêter Halloween 2016, pourquoi ne pas regarder quelques dessins animés ! Voici les meilleurs épisodes selon Juliette.

Les meilleurs épisodes d’Halloween de dessins animés

620-halloween
Toi dois forcément le savoir, mais Halloween, c’est lundi ! Et si la plupart des fans de cette fête vont sûrement commencer à la célébrer dès ce week-end, tu as peut-être toi aussi quelque chose de prévu.

Si tu as envie de célébrer Halloween mais que tu n’as pas encore trop d’idées, pourquoi ne pas opter pour un petit visionnage d’épisodes de série spécialement faits pour cette fête ? Pour t’aider dans ton choix, je t’ai donc compilé dans cet article mes 4 opus préférés de séries animées.

À toi de choisir parmi tes préférés, et n’hésite pas à compléter la liste dans les commentaires !

Les Simpson : Simpson Horror Show XII (saison 13 épisode 1)

Franchement, j’ai eu beaucoup, beaucoup… Beaucoup de mal à trouver mon épisode favori du Horror Show de ma série préférée de tous les temps, Les Simpsontant ils sont réussis pour la grande majorité d’entre eux.

La caractéristique principale de ces opus spécial Halloween, c’est que contrairement à pas mal d’autres séries animées, ils reviennent systématiquement à chaque nouvelle saison (et ce depuis la deuxième), et se composent en trois mini-histoires indépendantes les unes des autres.

C’est là dessus que j’ai basé mon choix, en optant pour l’épisode où les 3 récits m’enthousiasment autant les uns que les autres et le verdict est tombé, ce sera le Simpson Horror Show XII.

Dans celui-ci, la première histoire ressasse les aventures des Simpson qui doivent faire face à différentes malédictions jetées par une diseuse de bonne aventure, après qu’Homer ait saccagé son échoppe dans le quartier ethnique de Springfield.

simpsons-horror-show-12

« Je vois que je ne dois pas accepter de chèques ! », une de mes répliques préférées de l’épisode.

La seconde raconte comment les Simpson, et surtout Marge, se retrouvent piégés dans leur propre maison-robot, qui essayera de les tuer, car l’unité centrale est tombée amoureuse de la mère de famille.

Enfin, la dernière petite histoire de ce Simpson Horror Show met en compétition Bart et Lisa alors qu’ils sont tous les deux dotés de pouvoir magiques à la Harry Potter. L’aîné de la fratrie, jaloux de sa sœur va donc s’allier au grand méchant du monde fantaisiste qui n’est autre que Mr. Burns, pour voler les pouvoirs de Lisa.

Si j’adore le Simpson Horror Show XII, c’est d’abord parce que les trois récits sont très différents les uns des autres, tout en étant chacun foutrement réussi. C’est drôle, c’est léger, et ça raconte des histoires qui changent un peu des maisons hantées, classiques des épisodes d’Halloween de séries animées.

Et comme d’habitude avec Les Simpon, c’est un festival de répliques hilarantes, de situations loufoques et d’humour absurde. Un petit bijou de la série, pour moi, en tous cas.

American Dad ! Best Little Horror House in Langley Falls (saison 6 épisode 3)

Si Seth MacFarlane, le créateur d’American Dad ! (entre autres) sort un épisode de Noël chaque année pour sa deuxième création télévisuelle (la première étant Family Guy), les épisodes spécial Halloween sont plutôt rares.

Sur 12 saison, on n’en compte que trois, mais comme les scénaristes n’ont pas encore eu le temps de tourner en rond dans leurs histoires, ils sont tous plutôt (très) réussis. Mais un seul a définitivement mon allégeance, et c’est Best Little Horror House in Langley Falls, le 3ème de la saison 6.

Dans celui-ci, Stan a pour objectif de remporter pour la 8ème fois consécutive le prix de la maison hantée la plus flippante de Langley Falls, mais l’arrivée de Buckle, son nouveau voisin, va fausser ses plans, vu que ce dernier se montre bien meilleur dans l’exercice.

Ne voulant mettre de côté son égo, le père de famille va faire appel à ses collègues de la CIA pour qu’ils lui « prêtent » des détenus très dangereux qui feront décoration chez lui, pour effrayer les voisins et battre Buckle. Évidemment, ça va mal finir.

american-dad-halloween-episode

Et il est déguisé en Lion Peureux (Le Magicien d’Oz) Sexy.

Pendant ce temps, Steve essaye de séduire Akiko, la sœur de son pote Toshi.

Si j’aime cet épisode, c’est parce que c’est un concentré de ce qu’il y a de plus absurde dans l’humour d’American Dad !

Entre l’égo surdimensionné de Stan qui lui vaut de mettre (encore) sa famille en danger, la bolossitude extrême de Steve (qui ne trouve rien d’autre à dire que « c’était un canard » alors qu’il lâche une caisse bruyamment devant l’élue de son cœur), et le laxisme de la CIA, il a tout ce qu’il faut pour passer un bon moment.

South Park : L’Enfer sur Terre 2006 (saison 10 épisode 11)

Comme pour beaucoup de séries animées, South Park ne sort pas un épisode d’Halloween chaque année, à croire que le thème n’inspire pas forcément les scénaristes. Mais il y en a tout de même quelques uns (en même temps, avec 20 saisons, c’est quand même pas mal), dont un qui est, pour moi, exceptionnel.

Il s’agit de L’Enfer sur Terre 2006, le 11ème de la 10ème saison du show télé.

Dans celui-ci, on suit pendant 20 minutes les aventures du diable qui souhaite transformer sa fête d’Halloween en soirée dédiée à sa gloire, façon My Sweet Sixteen, une émission de télé-réalité où des adolescentes fortunées mettent en compétition leur fête d’anniversaire. On part déjà sur une idée tellement absurde qu’elle est parfaite.

south-park-halloween-episode

Et il fait une entrée en grande pompe.

En parallèle, Cartman, Kyle, Stan, Kenny et les autres enfants essayent d’invoquer Notorious Big, le rappeur, en prononçant trois fois son nom devant un miroir, ce qu’aucun ne réussit à faire, sauf ce bon vieux Butters.

Bref, vu le résumé de l’épisode que je te dévoile ici, je ne sais pas si j’ai vraiment besoin de donner des arguments pour plaider en sa faveur, car il condense tout ce qu’il y a de génial dans l’humour South Park : l’absurde poussé à son maximum, des références culturelles à foison et des blagues très limites qui flirtent avec le provocant, signature de la série.

The Cleveland Show : La t’Œuf d’Halloween (saison 2 épisode 4)

The Cleveland Show, c’est la dernière série animée née du cerveau génial mais un brin fou de Seth MacFarlane, et qui, tout comme Family Guy et American Dad ! a su faire ses preuves auprès de son public.

En tous cas, elle a réussi à s’en faire une dans mon cœur. Bref.

Si The Cleveland Show ne contient que malheureusement 4 saisons (et que la diffusion est pour l’instant suspendue depuis 2013, mais je garde espoir), il y a deux épisodes d’Halloween très sympas qui ont été imaginés, dont un meilleur que l’autre : celui de la saison 2.

Dans La t’Œuf d’Halloween, on voit Junior encore fêter la soirée de l’horreur comme les enfants (alors qu’il a déjà 15 ou 16 ans), avant que son père le convainque qu’il est trop vieux pour faire la tournée des maisons et demander des bonbons, mais pas assez pour se déguiser pour une fête d’adultes.

cleveland-show-episode-halloween

Alors qu’il a un costume absolument parfait.

Il décide donc, à contre-cœur de se comporter comme les autres ados de son âge, alors qu’il ne se sent pas encore prêt…

L’avantage de La t’Œuf d’Halloween (malgré ce jeu de mot plus que discutable dans la traduction, m’enfin), c’est qu’il commence comme un opus spécial 31 octobre, mais se fini de manière « normale », c’est donc parfait si cette ambiance te gonfle et que les épisodes spéciaux ne sont pas ton truc.

En plus d’être drôle et loufoque, il finit sur une note positive et mignonne, ce qui ne gâte rien.

Et toi, quels sont tes épisodes préférés de séries animées ? Spécial Halloween, évidemment…

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 2 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Lady Trent
    Lady Trent, Le 29 octobre 2016 à 19h24

    Maintenant je suis obligée de revoir ces épisodes. :cretin:

Lire l'intégralité des 2 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)