David Bowie en 5 chansons qui ont marqué ma vie

David Bowie s'est éteint cette nuit. Margaux a voulu lui rendre hommage avec les 5 chansons qui l'ont le plus marquée.

David Bowie en 5 chansons qui ont marqué ma vie

Ce matin, on s’est tou•te•s plus ou moins réveillé•e•s avec une petite boule dans le ventre : David Bowie s’est éteint cette nuit après s’être battu contre le cancer, nous laissant pour cadeau son dernier album et tout le reste de sa carrière plus riche en couleurs qu’un triple arc-en-ciel. Des couleurs qui sont éparpillées sur mon adolescence et sur celles de beaucoup d’autres… alors j’ai eu envie de lui rendre hommage en vous parlant des 5 chansons de Bowie que j’aime le plus (je vous raconte même pas la galère pour choisir vu que je les kiffe quasiment toutes).

À lire aussi : Onze artistes que j’aimerais voir en duo avec David Bowie sur son nouvel album

big-david-bowie-ziggy-stardust-icone

Magic Dance

Magic Dance, extraite du film Labyrinthe, est probablement l’une des chansons que j’ai le plus écoutées quand j’étais ado. Mes parents avaient enfin acheté un ordinateur qui tenais VRAIMENT la connexion Internet et je voguais sur des trucs passionnants et enrichissants tels que Habbo Hotel ou Neopet, mais aussi sur Dailymotion où je regardais tous les clips possibles.

Quand soudain : Magic Dance, qui a rythmé mes années folles de jeunesse, mes DM de maths, mes aprem lecture, et mes discussions MSN. Bon l’ennui c’est qu’après j’ai eu envie de ressembler à Bowie, donc je portais des chemises trop grandes, des bottes et des gilets courts genre corset parce que ça avait l’air cool.

Heureusement (non), après j’ai eu ma période La Boum et j’ai délaissé la dégaine pirate pour les vêtements style années 80. J’ai juste gardé mon amour pour le côté décalé et rythmé de Bowie.

Rock and Roll suicide

Rock and Roll suicide a accompagné ma première rupture.

Quand je dis « accompagnée », je veux pas dire qu’elle lui a fait traverser le passage piéton avant de lui lâcher la main et de se barrer ailleurs, hein. Je veux dire qu’elle est restée à mes côtés du SMS disant « lol c’était bien mais t’es relou bye » au moment où j’ai rencontré le mec d’après, en passant par les crises d’angoisse, les phases de colère, la morve, les larmes, les « ah je crois que ça va mieux », les « ah non en fait » et même les moments de silence, allongée sur mon lit à juste fixer le moustique écrasé sur le plafond en pensant qu’il était peut-être UN PEU COMME MON CŒUR EN FAIT.

rupture

Queen Bitch 

On arrive à la période où j’ai commencé à être active sur madmoiZelle. C’est un peu un moment-clé vu que c’est grâce à cette phase, ce doux temps où mon pseudo était Ponyo, que j’ai rencontré certaines des plus belles personnes de ma vie, que j’ai un job maintenant, que j’ai un mec et même des potes. Fun fact : l’une des belles personnes du forum avait pour pseudo le titre de cette chanson !

J’ai énormément écouté Queen Bitch et à chaque fois que je la repasse, je retrouve le sentiment que j’ai eu en arrivant : celui que t’as quand tu te fais un million de nouvelles potes cool, que t’as confiance en toi et surtout, SURTOUT, une pêche à en rendre jalouse une salade de fruits.

À lire aussi : Pénélope chronique Haddon Hall, quand David devint Bowie

Oh you pretty things

Après avoir rencontré mon gars sûr, mon boloulou, mon Jean-Michel Love, j’ai su que j’allais tomber amoureuse quand on s’est mis à parler de David Bowie. Lui, il m’a dit que sa chanson préférée, s’il fallait en choisir une, c’était Oh You Pretty Things. J’ai trouvé ça mignon, et comme pendant les trois premières années de notre relation on habitait chacun à un bout différent de la France, je l’écoutais en boucle en pensant à lui. Dans le bus, en prenant ma douche, dans le TGV pour aller le retrouver, et même dans sa Twingo… c’est la chanson de l’amour et de ma niaiserie totale !

Quatre ans et des poussières de relation, zéro regret.

Moonage Daydream

Le hasard (non) a voulu que j’écoute cette chanson en boucle dans les moments où je savais pas trop quoi foutre de ma vie… ou plutôt si : je savais, mais prendre les devants me faisait un peu trop flipper. Quitter mon premier mec ? Me lancer dans une relation à distance alors que j’avais zéro argent pour prendre le train ? Quitter la fac tout court pour me lancer à plein temps chez madmoiZelle dans ma petite rubrique cuisine d’amour ?

big-conseils-motivation

Moonage Dream c’est le genre de chanson que t’écoutes allongé•e sur ton lit en soufflant et en pensant « eh ben mon cochon, y’a plus qu’à se sortir les doigts ». Notons que j’aurais aussi bien pu caser Life on Mars dans cette liste, pour les mêmes raisons. Les MÊMES.

David Bowie, c’est comme un oncle éloigné, un grand-père cool, un Jiminy Criquet multicolore et si cool qui serait à la fois une épaule pour pleurer et un coach de vie plus efficace que les love coach de La villa des coeurs brisés. Je suis triste qu’il soit mort, j’ai une petite boule dans le ventre, mais je suis surtout reconnaissante pour tous ces cadeaux culturels et musicaux qui nous restent, pour les moments de confiance en moi vécus en écoutant Starman et pour ceux, moins joyeux, sur fond de Five Years

Allez, bye David, et cimer. Je vous laisse là-dessus :

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 21 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • China59
    China59, Le 12 janvier 2016 à 13h41

    @WonderLeez Non mais tout à fait ! Je ne connais aucune personne normalement constituée qui réagirait comme ça..

Lire l'intégralité des 21 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)