Panique sur le dancefloor : le danseur fou

Parmi les trucs que les garçons ne croiront jamais, entre l’existence du chocolat allégé et le fait que votre mère soit quelqu’un de bien, il y a cette tragique vérité : la majorité des filles ne vont pas en boîte pour draguer. On a nos propres raisons. Exhiber sa nouvelle mini-robe en est une bonne. […]

Panique sur le dancefloor : le danseur fou

Parmi les trucs que les garçons ne croiront jamais, entre l’existence du chocolat allégé et le fait que votre mère soit quelqu’un de bien, il y a cette tragique vérité : la majorité des filles ne vont pas en boîte pour draguer. On a nos propres raisons. Exhiber sa nouvelle mini-robe en est une bonne. Danser et boire jusqu’au bout de la nuit aussi. Sur le dancefloor, on célèbre ses examens, on accompagne les potes, on refait la choré de Baby One More Time, on vérifie le confort de ses escarpins, on apprécie le DJ, on ne sait plus où on habite… et ok, des fois on choppe. Mais la plupart du temps, on danse, comme Lova Moor.

Chargement du lecteur...

Pour les mecs, c’est plus simple, la choppe est l’horizon indépassable de la boîte. Et ça fait partie du jeu. Mais parmi les divers spécimens qu’on peut croiser en shakant son booty, un seul me réveille la nuit en hurlant. Oui, un seul me donne des sueurs froides, un seul réveille en moi la terreur sacrée de la meuf qui croise sa première araignée.

Le danseur fou.

Cousin Machin on ze dancefloor

Il faut savoir que je suis moi-même une danseuse folle, si on exclut à la fois la note technique et la note artistique. Je danse pour le plaisir de tout oublier. Pour moi, pas pour les autres. Si j’observe correctement 98% des gens qui vont en boîte, on est dans le même cas : la danse est un sport individuel. Pas collectif. Pas de couple. On ne se [rightquote]Tu imites Beyoncé, il te sort un zouk. Tu te prends pour Kurt Cobain, il veut jouer le rôle de la guitare.[/rightquote]touche pas, souvent on ne se regarde même pas. Il y en a qui regrettent, moi je préfère. Danser juste pour danser.

C’est au moment où tu commences à vraiment feeler la vibe que le danseur fou se plante en face de toi. Lui, souvent, il a la note technique sans la note artistique, donc il se cale sur le rythme sans problème. Tu imites Beyoncé, il te sort un zouk. Tu te prends pour Kurt Cobain, il veut jouer le rôle de la guitare.

Toi tu dis, non merci, j’ai pas envie de danser à deux, je préfère toute seule.

On n'a pas trouvé mieux comme méthode pour danser tranquille (cc flickr Roberto Castaño)

Le danseur fou répond que c’est pas grave, il suffit de te laisser aller. Notons que le danseur fou est particulièrement relou pendant les mariages, où il peut profiter des valses ou des rocks pour te harceler, allez, allez, juste une fois. Mais comme il est fourbe, privez-le du rock acrobatique qu’il sortira une chorégraphie disco, tango, salsa, trash-metal ou dub-transe. Il n’a peur de rien. Moi oui. J’ai peur du ridicule, un peu. Et je sais que si on me lance sur un truc qui se danse à deux, je vais fatalement me péter une cheville et planter mon coude dans un oeil, alors qu’en solo je me fonds parfaitement dans le décor.

Le danseur fou est très sûr de son fait. Je finis toujours par céder, bon ok, juste deux minutes alors, mais vraiment parce que c’est pas un slow. A M+1 je me suis cassée la cheville, à M+2 mon coude est dans l’oeil de la malheureuse la plus proche, à M+3 je maugrée que non vraiment je préfère en rester là. Le danseur fou dit, mais non, tu te débrouilles très bien (alors qu’autour les secours commencent à arriver, rapport aux coudes dans les yeux).

[rightquote]Si la danse est un super moyen de voir si on est compatible sexuellement, je ne suis compatible avec personne : mon ego prend toute la place.[/rightquote]Le problème des danseurs fous c’est qu’ils sont tellement polis. Ils insistent, ils disent qu’il faut accepter de te laisser guider, alors que toi déjà tu te sens comme du chamallow à l’intérieur à force de renier toute volonté personnelle.

Il paraît que la danse est un super moyen de voir si on est compatible sexuellement. Moi j’ai le regret de vous annoncer que je ne suis compatible avec personne, manifestement mon ego prend toute la place.

Alors généralement je rentre chez moi avec un peu la honte, et je mets deux jours à m’en remettre. Putains de danseurs fous. Je vous hais, les gars.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 2 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • GirlFromChicago
    GirlFromChicago, Le 28 décembre 2010 à 20h09

    C'est là qu'on se rend compte que Lady Gaga a tout piquer à Lova Moore ! (rapport au noeud dans les cheveux)

Lire l'intégralité des 2 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)