Brian Jonestown Massacre VS Dandy Warhols — Les guerres musicales #4

Brian Jonestown Massacre VS Dandy Warhols sont deux groupes emblématiques du rock américain ayant mené une guéguerre si culte qu'elle a carrément donné lieu à un documentaire !

Brian Jonestown Massacre VS Dandy Warhols — Les guerres musicales #4

Un vrai conflit entre artistes fait partie de l’Histoire de la musique avec un grand H à partir du moment où un documentaire lui a été entièrement consacré. C’est le cas de la guerre entre Brian Jonestown Massacre et les Dandy Warhols, deux groupes américains s’étant fait connaître dans les années 90.

Partis pour être amis et même peut-être collaborateurs tant leurs morceaux étaient de la même veine selon certains, leur rivalité a marqué leurs carrières respectives et inspiré le film Dig!, sorti en 2004.

À lire aussi : Elton John VS Madonna — Les guerres musicales #1

Les deux groupes avaient pourtant avec des points communs : originaires de la côte ouest des États-Unis, débutant leurs carrières au milieu des années 90, ils incarnaient un retour aux bases du rock à une période où le grunge faisait rage, dans les salles de concert et dans la pop-culture.

D’un côté, les Brian Jonestown Massacre, menés par Anton Newcombe, étaient de la veine rock psychédélique et rendaient hommage aux Rolling Stones, dont feu le guitariste et fondateur a inspiré le nom du groupe (en plus d’une allusion au massacre de Jonestown survenu en 1976 en Guyane). Ils sortent leur premier album en 1993 et rencontrent le succès à partir de 1996.

En face, les Dandy Warhols naissent à Portland autour de Courtney Taylor-Taylor. S’ils ont eux aussi une influence shoegaze (un genre de rock alternatif psyché), leur musique s’inspire plutôt du rock garage avec une touche de pop britannique. Signés dans un grand label en 1996, ils sortent la même année l’album Come Down, succès auprès du public, aux influences pop et au son plus policé qu’aux débuts du groupe.

1998 : Dandy contre Junkie

A l’heure de leurs premiers succès respectifs, les deux groupes avaient tout pour s’entendre, et pourtant l’année 1998 a marqué le début d’un conflit dont les armes étaient musicales. Les Dandy Warhols entament les hostilités avec Not If You Were The Last Junkie On Earth (« même si tu étais le dernier junkie sur Terre »), une chanson qui apparaît comme directement adressée au leader des Brian Jonestown Massacre.

« En un sens, je ne peux pas m’empêcher de me sentir responsable, j’ai toujours su que tu étais fou
Et que tu avais mal, mais je ne pensais pas que tu serais un junkie parce que l’héroïne c’est tellement ringard. »

Si la chanson ne cite pas Anton Newcombe et son groupe, celui-ci s’est senti visé puisque quelques mois plus tard, il répondait explicitement à ce premier assaut avec Not If You Were The Last Dandy On Earth (« même si tu étais le dernier dandy sur Terre »). Alors que les Dandy Warhols avaient choisi l’attaque frontale sur fond de clip réalisé par David LaChapelle, les Brian Jonestown Massacre jouent les lèche-bottes ironiques sur un instrumental rock dont on perçoit encore une fois les influences venues des Rolling Stones.

« Et on aime ce que tu dis
On devrait apprendre de toi
Et on aime ce que tu fais […]

Prends mon argent
Prends mon temps
Prends ma soeur
Ça me dérange pas »

Un conflit culte qui donne naissance à Dig!

Si la guerre entre les deux groupes n’a pas fait la une des magazines people, elle est restée iconique chez les fans et amateurs de rock 90’s. En 2004, la réalisatrice Ondi Timoner consacre un documentaire à Anton Newcombe, Courtney Taylor-Taylor, leur relation et leurs groupes respectifs. En plus d’être un reportage au coeur d’une époque et d’un monde musical, Dig! s’attache aux amis devenus ennemis, à leur rivalité personnelle devenue musicale.

Dans le clan Brian Jonestown Massacre, le film a été perçu comme très réducteur concernant leur travail et ne présentant que les addictions des membres du groupe. Pour Courtney Taylor-Taylor, il s’agit « plus d’un film que d’un documentaire ». Dig! n’en reste pas moins une fenêtre intéressante sur les coulisses de deux grands groupes du rock américain, à la scène comme à la ville.

Par la suite, les deux groupes ont tracé leur route sans se taper dessus à nouveau : les Brian Jonestown Massacre se sont révélés plus expérimentaux que les Dandy Warhols, dont les chansons ont été utilisées au début des années 2000 pour des pubs, ou encore pour le générique de la série Veronica Mars.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 4 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • VioletWitch
    VioletWitch, Le 14 avril 2015 à 11h02

    IIIII FEEEEEEEL LIIIIIIIKE LEEEETIIIIING YOUUUUUU KNOOOOOOW OOOOOHHHH OOOOOH OOOOOH
    Pardon.

Lire l'intégralité des 4 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)