Daisy Ridley et sa peau flinguée ont un message pour nous !

Daisy Ridley a posté un message empouvoirant sur son compte Instagram : la peau attaquée par des problèmes non identifiés, elle a fini par avoir le bon diagnostic. Et ça fait du bien.

Daisy Ridley et sa peau flinguée ont un message pour nous !

Daisy Ridley a été révélée au grand public par son rôle de Rey, dans Star Wars VII, Le Réveil de la ForceL’actrice de 24 ans y incarne une jeune orpheline qui n’est pas celle que vous croyez : exit les princesses fragiles, voici venu le règne des p’tites meufs qui ne se laissent pas bolosser par la vie (askip j’ai utilisé trop de termes inconnus pour moi dans cette phrase, je ne sais pas ce qui m’arrive).

À lire aussi : Rey, la petite étoile montante de la Force — Roman photo Star Wars version Sims

Mais voilà, hors caméra, Daisy Ridley n’est pas une poupée de cire : c’est une vraie personne avec des galères semblables à celles que vivent toutes les vraies personnes de cette Terre. Sauf que ce qui pourrait n’être qu’un problème de santé mineur est devenu pour elle bien plus grave.

À lire aussi : Comment prévenir et traiter l’acné hormonale ?

Elle tire une leçon importante de cette lutte, qu’elle raconte dans son dernier post Instagram : s’écouter, et aller chercher l’aide des professionnels de santé. Ne pas se laisser troller par son corps sans réagir, ou en jouant les petits chimistes soi-même.

De l’endométriose aux ovaires polykystiques, en passant par une acnée dévastatrice

Voici le post en question, que je vous traduis juste en-dessous !

At 15 I was diagnosed with endometriosis. One laparoscopy, many consultations and 8 years down the line, pain was back (more mild this time!) and my skin was THE WORST. I've tried everything: products, antibiotics, more products, more antibiotics) and all that did was left my body in a bit of a mess. Finally found out I have polycycstic ovaries and that's why it's bad. I can safely say feeling so self conscious has left my confidence in tatters. I hate wearing make up but I currently don't want to leave the house without it on. HOWEVER PROGRESS IS BEING MADE! (With some help from a dermatologist and cutting out dairy (waah, except for spontaneous ice creams) and cutting down sugar (bigger waah but gotta do what you've gotta do)). Finally. Finally. (Throughout all this I've only had people being wonderful and encouraging and occasionally making me realise I'm being ridiculous and there's more to life)… My point is, to any of you who are suffering with anything, go to a doctor; pay for a specialist; get your hormones tested, get allergy testing; keep on top of how your body is feeling and don't worry about sounding like a hypochondriac. From your head to the tips of your toes we only have one body, let us all make sure ours our working in tip top condition, and take help if it's needed. #wasthispostlongenough #maybethesehashtagscanbulkitupabit #alsohowmanybracketsdoesonewomanneed #ifyourereadingthisiapplaudyou #thisisaclaymaskincaseyourewondering

A photo posted by @daisyridley on

À lire aussi : Je souffre d’endométriose — Témoignage

« À 15 ans, on m’a diagnostiqué atteinte d’endométriose. Après une endoscopie de l’abdomen, bien des consultations, et près de 8 ans de traitements, la douleur est revenue (mais plus légère cette fois !) et ma peau était DÉVASTÉE. 

J’ai tout essayé : produits, antibiotiques, encore des produits, encore des antibiotiques, et tout ce que ça a accompli, c’est de laisser mon corps dans un sale état. 

Je viens enfin d’être diagnostiquée d’un syndrome des ovaires polykystiques, et c’est la raison pour laquelle ma peau est dans cet état.

Ces complexes sur ma peau m’ont laissée avec une confiance en moi en lambeaux

Je peux vous assurer que me sentir aussi complexée par ma peau a réduit ma confiance en moi complètement en lambeaux. Je déteste porter du maquillage, mais à l’heure actuelle, je ne peux pas sortir sans.

« Je déteste porter du maquillage, mais je ne peux pas sortir sans »

CEPENDANT IL Y A DU PROGRÈS ! (Avec l’aide d’un dermatologue, et en arrêtant les produits laitiers) (waaah à l’exception de l’occasionnelle crème glacée spontanée !) (et en arrêtant le sucre) (encore plus waaaah mais faut bien faire ce qu’il faut) Enfin. Enfin. (À travers toutes ces épreuves j’ai été entourée de gens merveilleux et encourageants, qui m’ont aidée à réaliser que complexer était ridicule et qu’il y a bien plus important dans la vie…)

Écoutez votre corps, vos sensations, allez voir un médecin

Ce que je veux dire, c’est : à vous tou•tes qui souffrez de quelque chose, allez voir un médecin, payez un spécialiste. Faites des tests hormonaux, faites des tests d’allergie. Écoutez votre corps et vos sensations, et n’ayez pas peur de passer pour un•e hypocondriaque.

Du sommet de votre crâne à la pointe de vos orteils, ce corps est le vôtre, c’est le seul que vous ayez, alors assurons-nous qu’il fonctionne dans des conditions optimales, et demandons de l’aide pour ça si besoin.

#EstCeQueCePostÉtaitAssezLong #PeutÊtreQueLesHashtagsPeuventLeDensifierUnPeu #EtCombienDeParenthèseUneFemmeAtElleBesoinDutiliser #SiTuLisToutCeciJeTapplaudis #CeciEstMonMasqueÀlArgileSiTuTeDemandais »

big-you-look-disgusting-video-acne-youtubeuse

Nique tes complexes, Hollywood !

Je savais déjà que les actrices étaient des êtres humains comme les autres, même si Hollywood s’emploie beaucoup à nous faire croire qu’il s’agit d’une espèce surréaliste, notamment en propageant bien des mensonges sur la vie à l’écran !

Voir une jeune comédienne aussi célèbre être à ce point touchée par des problèmes de santé affectant aussi sévèrement son apparence et son estime d’elle-même, ça m’inspire évidemment énormément de sympathie pour elle, mais aussi beaucoup de courage et de compassion pour toutes celles qui essaient de s’en sortir dans ce métier, et qui souffrent de complexes. 

Il vaut mieux affronter ses problèmes de santé plutôt que de se laisser dévorer par les complexes

Même Daisy « Rey » Ridley était au 36ème dessous, même elle avait peur d’affronter son problème de peau, de santé plutôt, en allant solliciter des spécialistes. Alors qu’elle prenne la parole sur Instagram pour raconter son histoire, plutôt que de nous laisser croire que son teint de tapis rouge est un don de la nature, je trouve ça très empouvoirant pour elle qui nique son complexe, et pour nous toutes aussi : elle nous rappelle qu’il vaut mieux affronter ses problèmes de santé plutôt que de se laisser bouffer par les complexes !

620-nique-les-complexes-temoignages

En France, les consultations sont remboursées !

Le message de Daisy Ridley résonne différemment aux États-Unis, où les dépenses de santé peuvent être très élevées, voire inaccessibles pour énormément de gens. En France, grâce à notre assurance maladie, les consultations sont très accessibles, quand elles ne sont pas intégralement remboursées. 

Depuis que j’ai une mutuelle, c’est bien simple : je ne sors plus mon chéquier chez le médecin, ni chez les spécialistes, lorsque je suis passée par ma médecin généraliste pour obtenir un rendez-vous.

Raison de plus pour éviter l’auto-médication ou céder aux sirènes du marketing pour tenter de résoudre un problème qui relève plutôt d’un•e voire plusieurs spécialistes de santé ! 

À lire aussi : Comment traiter une peau à problèmes

620-empouvoirement

Merci Daisy Ridley pour ce message empouvoirant et salutaire !

Alors merci Daisy pour ce rappel salutaire, et big up pour tes ajustements alimentaire ! Moi aussi, j’ai arrêté les produits laitiers et considérablement baissé ma consommation de sucre, et ô miracle, j’ai également constaté une nette amélioration des conditions de ma peau !

Et effectivement, rien ne remplace l’intervention d’un•e endocrinologue, d’un•e dermatologue et d’un•e nutritionniste pour (ré)apprendre à prendre soin de soi en toute sécurité !

test-star-wars-7

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 21 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Castette
    Castette, Le 13 juin 2016 à 0h14

    J'ai des problèmes d'hyperpilosité, et de l'acné. Il faut que je me lance pour faire un bilan hormonal, parce que je pense qu'il y a un dérèglement. Cet article et le message de Daisy Ridley me donnent un peu de courage pour partir en quête d'un soin adapté...
    Je suis complexée depuis si longtemps, que j'ai peur de me faire des espoirs et qu'on ne puisse rien me proposer...

Lire l'intégralité des 21 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)