La réaction de Cyril Hanouna aux sanctions du CSA envers Touche Pas à Mon poste

Par  |  | 40 Commentaires

Cyril Hanouna a réagi à la décision du CSA de sanctionner son émission Touche Pas à Mon Poste après plusieurs dizaines de milliers de plaintes.

La réaction de Cyril Hanouna aux sanctions du CSA envers Touche Pas à Mon poste

Le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel a sanctionné Touche Pas à Mon Poste, l’émission de Cyril Hanouna, pour deux séquences diffusées fin 2016. L’une montrait une scène d’humiliation publique, l’autre une pratique sexiste.

Verdict : pas de publicité pendant l’émission, ni 15 minutes avant ou après, pendant 3 semaines (lire ci-dessous). L’animateur a évoqué cette sanction pendant l’émission.

Cyril Hanouna réagit à la sanction du CSA

En loges avec son équipe, Cyril Hanouna a réagi à la sanction du CSA dès le lendemain de l’annonce.

Muni d’un téléphone rouge, il singe les gens ayant signalé Touche Pas à Mon Poste au Conseil Supérieur de l’Audiovisuel. Il prend une voix geignarde et se plaint de choses stupides, comme on le voit dans cet extrait mis en ligne par le HuffPost.

L’animateur pointe chacun•e des membres de son équipe en assénant :

— Toi, le CSA ne t’aime pas ! Toi non plus ! Toi ils savent pas qui tu es mais ils t’aiment pas ! Et toi ils peuvent pas te voir !

Comme si la sanction était un caprice personnel, comme si c’était un combat d’ego — comme si tous les gens qui avaient signalé Touche Pas à Mon Poste l’avaient fait par rancœur envers Hanouna et non parce que l’émission heurte leurs valeurs.

À lire aussi : Cyril Hanouna visé par le CSA après « l’affaire » JoeyStarr VS Gilles Verdez

La décision du CSA n’est pas un caprice

Rappelons ce qui s’est déroulé pendant les deux séquences incriminées par le CSA.

Dans l’une, Cyril Hanouna a fait croire à Matthieu Delormeau qu’il était coupable d’homicide involontaire. Et il l’a laissé mariner toute une nuit dans l’angoisse avant de lui avouer que c’était « pour rire ».

Dans l’autre, l’animateur a mené la main d’une chroniqueuse, qui avait les yeux bandés, jusqu’à son sexe. C’est son patron. Et il l’a forcée à lui toucher le pénis en direct.

À lire aussi : J’ai subi du harcèlement au travail — Témoignage

« Oui, allô le CSA, Bénaïm a mangé un grain de raisin avec des pépins », singe Cyril Hanouna dans son téléphone rouge. En faisant mine d’être la courageuse victime de plaintes n’ayant pas lieu d’être.

Il faut croire que ce n’est pas aujourd’hui qu’Hanouna se montrera beau joueur et prendra honnêtement en compte les critiques émises à son encontre.

À lire aussi : Cyril Hanouna attaque le président du Refuge en diffamation

Le CSA attaque Touche Pas à Mon Poste au portefeuille

— Le 7 juin 2017

Le CSA a décidé d’agir durement contre Touche Pas à Mon Poste, l’émission de plus en plus critiquée de Cyril Hanouna.

Comme on l’apprend sur 20 Minutes, le CSA s’attaque à l’argent, le nerf de la guerre comme on dit.

Plus de publicité pendant Touche Pas à Mon Poste, ni 15 minutes avant et après l’émission, pendant 3 semaines : c’est la décision du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel.

Cette décision ne concerne pas la séquence pendant laquelle Cyril Hanouna piégeait notamment plusieurs hommes homosexuels au téléphone.

Elle est liée à deux séquences, l’une diffusée en novembre 2016 et l’autre un mois plus tard.

La première, c’est celle pendant laquelle « Baba » a fait croire à Matthieu Delormeau qu’il était coupable de meurtre.

Dans la seconde, Cyril Hanouna a mené une chroniqueuse qui avait les yeux bandés à toucher son sexe.

À lire aussi : Cyril Hanouna et le consentement : et si on crevait l’abcès ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!

Mymy

Mymy, entre deux bouquins qu'elle chronique parfois en vidéos, est la rédac-chef adjointe/correctrice/community manager de madmoiZelle. Elle aime rester chez elle, les chatons mignons, la raclette du dimanche et les séries télé avec des retournements de situation dedans.

Tous ses articles

Voici le dernier commentaire
  • Yzorha
    Yzorha, Le 10 juin 2017 à 12h37

    Manea
    De même il me semble que les sanctions fonctionnent de façon graduelles et qu'ils ne peuvent pas interdire l'émission d'antenne directement (rien que l'amende, je crois qu'il faut d'abord au moins un rappel à l'ordre avant).
    Ils pourraient déjà sanctionner la personne tout en sanctionnant graduellement l'émission (parce que même sans lui ils savent faire de la merde...).

    Mais merci pour l'explication, ça semble logique. C'est frustrant, mais logique.

LA MADBOX DE JUILLET

  • 8 cadeaux personnalisés
  • par la rédac
  • 18.90€
  • Sans engagement