Canular homophobe à TPMP : Le Refuge reconnaît que le témoignage était faux

Dans TPMP, Cyril Hanouna avait piégé un anonyme homosexuel. Le Refuge avait dit avoir reçu son appel, plein de détresse... mais le témoignage était faux.

Canular homophobe à TPMP : Le Refuge reconnaît que le témoignage était faux

Mise à jour du 30 novembre 2018

C’était faux. Le bénévole de l’association Le Refuge, qui avait publiquement dénoncé les conséquences du canular homophobe diffusé sur TPMP, a tout inventé.

Le bénévole en question avait dit avoir passé « plus d’une heure et demi » au téléphone avec l’un des jeunes piégé en direct par le canular téléphonique de Cyril Hanouna.

Ce témoignage avait nourri l’indignation du public, et certainement contribué à faire réagir le CSA.

L’émission d’Hanouna avait été sanctionnée pour l’intégralité de cette séquence, non pas « pour » sa conséquence dénoncée publiquement par Le Refuge.

Mais ce témoignage avait amplifié la polémique — voir ci-dessous mon article commentant le cycle médiatique que ce faux témoignage avait déclenché.

La société de production de Cyril Hanouna avait effectivement porté plainte en diffamation, et pour dénonciation calomnieuse.

En parallèle, Cyril Hanouna avait aussi présenté des excuses : s’il contestait la véracité du témoignage mis en avant par le Refuge, il disait avoir compris le mauvais goût profond de l’ensemble de la séquence.

Le Monde rapporte les propos de l’avocat de la défense :

« Un bénévole, pris dans la folie qui a succédé à la diffusion de la séquence, a inventé un appel au secours qui n’existait pas ».

L’audience se tiendra le 24 mai 2019.

Le jeune piégé par le canular homophobe de Cyril Hanouna viré de chez lui

Article initialement publié le 24 mai 2017

Cyril Hanouna a publié une lettre d’excuses, 4 jours après la diffusion de son canular homophobe sur Baba Hotline. L’un des jeunes piégés par téléphone a été viré de chez lui.

Jeudi 18 mai, un « sketch » de Cyril Hanouna provoquait une onde de choc et d’indignation sur les réseaux sociaux.

Je vous résumais toute cette histoire au moment où plusieurs annonceurs retiraient leurs spots de publicité de l’émission.

Directement interpellé plus de 20 000 fois (ce qui correspond plutôt au nombre de plaintes que le conseil peut recevoir sur une année, à titre de comparaison), le CSA a publié un communiqué, qui dit en l’essence que leur manque de réactivité est dû aux procédures qu’ils doivent respecter.

Parmi les réactions qui se sont faites attendre, il y a celle de Cyril Hanouna.

À lire aussi : L’homosexualité à l’adolescence — Témoignages

Cyril Hanouna présente ses excuses

Mercredi 24 mai, soit un peu moins de 2 jours après les annonces faites par plusieurs marques, de retirer leurs pubs de TPMP, Cyril Hanouna a publié une lettre d’excuses :

« Tout cela m’a fait réfléchir en profondeur à la conséquence de certaines de mes attitudes.[…]

Je n’ai jamais voulu être malveillant, porter atteinte à quelque dignité humaine ou à quelque vie privée que ce soit. »

Too little too late comme on dit en VO : c’est trop peu, et surtout trop tard.

À lire aussi : TPMP : Jean-Michel Maire visé par une plainte après avoir embrassé le sein de Soraya Riffy

En prenant des coups de fil en direct, sans donner aux personnes piégées la possibilité de donner leur accord, sans masquer leurs voix et les éléments pouvant permettre de les identifier, Hanouna a provoqué ce qu’on appelle l’outing.

C’est-à-dire que des personnes qui ne souhaitaient pas sortir du placard ont vu leur homosexualité révélée à leurs proches.

C’est le cas avéré pour au moins l’une d’entre elles, selon Le Refuge, une association d’aide aux jeunes victimes d’homophobie.

À lire aussi : LGBT-phobies : les violences augmentent, mais les peines sont fortes

Un jeune piégé par le canular homophobe d’Hanouna a été viré de chez lui

Dans mon premier article, je relatais l’intervention de l’association Le Refuge. Ses bénévoles ont reçu, dans la nuit de jeudi à vendredi, un appel de l’une des victimes du canular.

Romain, un bénévole du Refuge, raconte à France Info que le jeune homme en question a rappelé l’asso, « cette fois-ci sur la ligne d’urgence. »

Il a été viré de chez ses parents.

Romain rappelle :

« Le taux de suicide chez les jeunes homosexuels est 14 fois plus élevé que la moyenne ».

Les excuses aux « petites beautés » sonnent bien creuses, et bien insuffisantes face aux conséquences engendrées. Surtout que le timing de ces excuses semble un peu intéressé…

La pub boycotte Hanouna, c’est grave docteur ? L’instant Télé de Sonia Devillers

À lire aussi : « C’est bien toi qui es lesbienne ? », ou l’homophobie ordinaire en 2016

POURQUOI REGARDER THE HANDMAID’S TALE ALORS QUE ÇA MET BIEN LE SEUM ?

Clemence Bodoc

Clémence Bodoc a été jeune cadre dynamique dans une autre vie, avant de rejoindre la Team madmoiZelle. Elle s’intéresse à l’actualité et à l’écologie, aime la politique et les débats de société. Grande fan de sport (mais surtout à la télévision), et de cinéma (mais seulement en VO), son nom de scout est dinde gloussante azurée. Elle ne mord pas mais elle rit très fort.

Tous ses articles

Commentaires
  • Lady Stardust
    Lady Stardust, Le 1 décembre 2018 à 9h09

    Black Phillip
    Mais il a inventé quoi et comment ?

    Je ne comprends pas bien à quoi ça correspond parce qu'il y a eu plusieurs appels il me semble, ou alors je n'ai plus la mémoire claire ?
    En gros à ce que j'ai compris un bénévole de l'association a inventé l'appel de détresse d'un jeune, qui soit-disant serait passé dans l'émission et dont la famille l'aurait viré de chez lui après avoir reconnu sa voix (et donc appris son homosexualité).

    (:facepalm: :facepalm: :facepalm:)

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!