Le push-up s’invite sur vos fesses, dans des culottes rembourrées pour un boule qui chamboule

Par  |  | 9 Commentaires

Sur YouTube, une femme a testé des culottes push-up pendant une semaine pour augmenter son volume fessier. Quels sont les avantages de ce rembourrage ?

Le push-up s’invite sur vos fesses, dans des culottes rembourrées pour un boule qui chamboule

Après les soutien-gorge, voilà que le push-up s’empare des fesses.

Ne pas avoir de courbes est une source de complexes chez certaines femmes (et chez certains hommes également).

Pourquoi vouloir ajouter du volume à son fessier ?

Dans l’imaginaire collectif, les formes et les courbes d »un corps renvoient une image très sensuelle de la féminité. Avoir de grosses fesses rebondies est devenu une véritable obsession depuis quelques années.

Il suffit de voir comme nombres de «vedettes» influencent leurs fans avec leurs cours de fitness et leurs interventions chirurgicales pour avoir des popotins de plus en plus proéminent. Je songe notamment à Nicki Minaj ou à la dynastie Kardashian.

En dépit de beaucoup d’effort, on ne parvient pas forcément à obtenir les résultats rêvés, alors cette jeune femme a essayé d’avoir recours à un moyen beaucoup plus simple et rapide.

Dans cette vidéo une jeune femme complexée par ses fesses, qu’elle juge n’être pas assez grosses, décide de porter de fausses fesses pendant une semaine.

J’ai regardé sa vidéo et voici, selon moi, ce que le port d’une culotte rembourrée peut apporter à celle ou celui qui la porte.

Les avantages de la culotte push-up

  • Gagner du temps en arrêtant de faire des squats
  • Avoir l’impression de faire du booty shake comme Beyonce
  • Se promener avec un coussin incorporé aux fesses pour rendre n’importe quel siège inconfortable (de type siège du métro, siège des amphithéâtres d’université) relativement agréable.
  • S’asseoir par terre sans avoir les fesses qui piquent à cause de l’herbe et des gravillons
  • Éviter la blague des punaises sur la chaise par ses élèves si on est professeur•e
  • Vivre une expérience amusante pour voir ce que cela donnera de vivre avec un popotin qui n’est pas le sien
  • Réaliser que finalement, ses fesses sont bien telles qu’elles sont, même sans culotte rembourrée

J’ai senti dans le bilan de la jeune femme qu’elle avait pris du recul sur ses complexes, et sur le fait qu’elle n’avait pas forcément besoin de se remplumer les fesses.

Elle réalise que l’herbe n’est pas plus verte ailleurs et il en va de même pour les boules, qui ne sont pas forcément mieux ailleurs.

Mais je ne vais pas faire ma faux-cul (pardon), pour celles (et ceux) qui voient dans cet artifice une réponse à leurs complexes, je trouve ça cool aussi de l’adopter, si l’idée vous fait kiffer !

À lire aussi : Les plus beaux fessiers en gifs, édition 2017

8 surprises choisies par la rédac
18.90€ + 4€ de livraison

Commentaires
Forum (9) Facebook ()
  • Chacotte
    Chacotte, Le 1 août 2017 à 12h49

    Sauf erreur de ma part, le padding est utilisé largement par les drag queens pour pouvoir avoir une silhouette type sablier,et ce depuis pas mal de temps non ? C'est quand même loin d'être un truc nouveau ( comme le contouring et le draping ), je trouve ça dommage qu'à chaque fois qu'on découvre et décide de s'approporier des éléments de la culture drag queen ( je sais pas si il y a un terme précis) on y colle la mention " nouveau" ou "révolutionnaire" alors que ça existe depuis des années déjà .

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!