Crazy Rich Asians, le film qui cartonne et fait évoluer Hollywood

Par  |  | 4 Commentaires

Crazy Rich Asians fait parler de lui outre-Atlantique et débarque bientôt en France. Kalindi te parle d'un film qui pourrait bien changer la donne pour la représentation des asiatiques au cinéma.

Crazy Rich Asians, le film qui cartonne et fait évoluer Hollywood

Il y a quelques jours seulement, je nageais dans une mer cristalline, traversais les rizières à vélo, mangeais 5 fois par jour et hurlais contre les connards à jet-ski.

Ah, que j’aime les vacances au bout du monde.

Seulement, pour partir en vacances, il faut bien… travailler. Une notion floue qui soulève pour moi de nombreuses interrogations.

Il me faut pourtant admettre que j’aime mon job, pour 1000 raisons mais surtout parce qu’il consiste à discuter avec toi, chère lectrice, de trucs.

Et j’aime tout ce qui est « trucs », comme chacun sait.

Aujourd’hui, le « truc » dont j’aimerais qu’on discute, c’est un film plutôt important, qui pourrait changer le cours du cinéma hollywoodien. Rien que ça.

Crazy Rich Asians fait carton plein

Adapté du livre Singapour Millionaire, de Kevin Kwan, Crazy Rich Asians est LE film dont tout le monde parle en ce moment, surtout aux États-Unis.

Si sa sortie française n’est prévue que pour le 10 octobre prochain, les Américain·es ont pu découvrir cette adaptation mercredi dernier.

Force est de constater que cette dernière a immédiatement joui d’un beau succès en salles, tant et si bien qu’elle a fini par dépasser En eaux troubles, porté par Jason Statham !

(Un film d’auteur délicat, comme tu peux l’imaginer, dans lequel l’acteur à la filmographie pointue se bat avec un mégalodon. DÉLICIEUX SCÉNARIO.)

Crazy Rich Asians, ça parle de quoi ?

Donc, Crazy Rich Asians connaît un triomphe outre-Atlantique. Mais de quoi parle cette comédie romantique ? 

Rachel Chu part passer son été avec son mec, le beau Nicholas Young, à Singapour.

Mais ce qu’elle ne sait pas, c’est que Nicholas voyage en jet privé, possède un palais, et qu’il est le célibataire le plus prisé du pays…

Il me semble franchement mieux et bien moins mytho que Greg le Millionnaire, mais ça n’est que mon avis.

Alors oui, Crazy Rich Asians n’a l’air que d’une comédie romantique un peu cucul la praloche, mais son importance réside au-delà de son intrigue.

Crazy Rich Asians, un film au casting 100% asiatique

Duh, ça semble évident. Oui mais voilà, ce qui est évident pour nous ne l’est pas toujours pour Hollywood.

Par exemple, Scarlett Johansson a récemment campé le premier rôle de Ghost in the shell, censé être un personnage asiatique. Ce choix avait fait polémique.

Et figure-toi que Kevin Kwan a récemment refusé une adaptation de son roman dans lequel Rachel devait être incarnée par une jeune femme pas non plus asiatique pour deux sous !

Heureusement, la version de Jon M. Chu ne répète pas cette erreur et présente un casting d’acteurs et actrices asiatiques ou d’origines asiatiques.

Ce film donnera je l’espère de la visibilité à ces talents encore trop peu présents, malheureusement, à Hollywood.

Ce qui est complètement fou, c’est bien sûr qu’en 2018 on se réjouisse d’une telle distribution, qui devrait pourtant être considérée comme normale…

Mais bon, cette mise en avant permettra peut-être de tendre vers un « mieux ».

Quelques mois seulement après la sortie du film Black Panther dont le casting était presque entièrement composé d’acteurs et actrices noir·es, ce film serait-il la nouvelle brique d’un Hollywood en reconstruction ? 

Le Time a en tout cas choisi Constance Wu, actrice principale de Crazy Rich Asians, pour sa dernière couverture et a titré :

« Crazy Rich Asians va changer Hollywood. Il était temps. »

Espérons que ce prestigieux magazine ait raison !

À lire aussi : Les 16 co-auteures de « Noire n’est pas mon métier » montent les marches de Cannes le poing levé !

Commentaires
  • Tatie
    Tatie, Le 28 août 2018 à 6h10

    Bon je l'ai vu au ciné hier avec une amie HKgaise, une francaise et une Singaporean. Verdict c'est une bonne comédie romantique a l'américaine. Car meme si le cast est entièrement asiatique le film est a destination des asian-american. Mes amies asiatiques ont aussi bcp aimé le film malgré quelque clichés qui les ont un peu derangées, notamment le moment ou Rachel Chu est appelée banana et deux trois autres que je ne vais pas spoiler.
    L'acteur principal Henry Golding, ne me paraissait déjà pas très Chinese dans les bande-annonces et bien c'est confirmé. On était toutes les 4 d'accord il fait Malaysian et pas Chinese. Ce qui est coherent avec Singapore mais pas avec l'histoire. Alors oui Michelle Yeoh est aussi Malaysian mais Malaysian-Chinese et pas Malaysian-English. C'est un truc qui je pense ne genera pas les western mais mes amie asiatiques ont été un peu surprises de ce choix.
    Ensuite mon amie SG elle a pas trop aprécié le fait que seul la communauté CN de SG était réprésentée et aussi representee comme une confrontation des ABC et des "real chinese". Sauf que le film a oublie que les chinois de SG son tres western dans leur facon de vivre et voir meme plus proche des ABC que des mainlanders.
    Mais a part ca c'est un film feel good, qui a fait rire toute la salle a de nombreuses reprises avec un outcome attendu mais qui fait plaisir anyway. La post credit scene laisse presager une suite et sachant qu'il y a 3 tomes cela semble problable. D'ailleurs on a toutes acheté le premier tome. Ah ce film est aussi une parfaite promotion du tourisme a Singapore. Tout les famous spot sont representés.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!