Apparemment, « covfefe » n’est pas une faute de frappe (mais bien sûr)

Par  |  | 10 Commentaires

Avez-vous vu passer le mystérieux tweet de Donald Trump parlant de « covfefe » ? On en a enfin l'explication grâce à son porte-parole et ça ne serait pas une faute de frappe.

Apparemment, « covfefe » n’est pas une faute de frappe (mais bien sûr)

Mise à jour du jeudi 1er juin — Le porte-parole de Donald Trump, Sean Spicer, s’est expliqué sur le fameux tweet incompréhensible parlant de « covfefe » !

Pour situer, Sean Spicer est connu pour être à la hauteur des paroles wtf du président des États-Unis.

Alors forcément, quand il explique la faute de frappe de Trump en conférence de presse, le résultat est formidable. En voici un extrait audio relayé par le Huffington Post.

Lorsque les journalistes demandent à Spicer pourquoi le tweet est resté en ligne si longtemps et quel en était le sens, il répond très simplement :

« Je pense que le président et un nombre restreint de gens savent exactement ce qu’il voulait dire. »

Miskinouche ou quoi ? Donc il nie que c’était une faute de frappe ? Donc il avoue que j’avais raison et que c’est un langage secret pour dire « je suis un méchant de Scooby-Doo » ?

Les journalistes ont explosé de rire mais ma réaction à moi est simple : J’AVAIS RAISON. COMPLOT.

Je suis relou quand j’ai raison

Et vous, vous pensez que ça veut dire quoi ? 

À lire aussi : Le magnifique fail d’US Airways sur Twitter

Article initialement publié le 31 mai 2017 — Donald Trump a voulu tweeter sur les médias. Plus précisément sur le traitement du voyage de Jared Kushner en Russie.

Un petit tweet sobre et mystérieux à la fois pour traduire son seum… qui se termine par une faute de frappe un peu wtf.

Bon les fautes de frappe, tout le monde en fait. Que celui qui n’a jamais supprimé son premier tweet pour le refaire derrière en soum-soum me jette la première pierre.

SAUF QUE, le tweet est resté en ligne de nombreuses heures avant d’être supprimé. Et après qu’Internet se soit enflammé, le président a tweeté :

Qui peut comprendre le vrai sens de « covfefe » ? Amusez-vous !

Alors à la rédac, on s’est dit qu’on allait résoudre le mystère.

Covfefe, qu’est-ce que ça veut dire ?

Mais qu’est-ce que tu nous dis Dodo ?

Alors, que signifie ce putain de mot ? Le bon sens dira que ça veut sûrement dire « coverage », pour parler du « traitement constamment négatif de la presse » envers le voyage de Kushner, selon le président.

Mais nous, on a voulu aller plus loin.

Nous, on creuse, on bosse, on joue pas le jeu des MÉDIAS MENTEURS ILLUMINATIS FRANCS-MAÇONS-han et on fait de l’investigation.

Donc voici une petite liste des sens possibles de cette «« faute de frappe »», comme essaieront de nous le faire croire les jaloux.

En plus, je suis super forte en codes, j’ai fait tous les jeux du Télé 7 Jours de mes parents.

« À l’aide, je ne veux plus être président, c’était un pari »

Peut-être que tout est un malentendu, que Donald Trump est bourré depuis un an et que maintenant il est président… sans issue de secours.

Que Donald Trump est un androïde qui a eu un bug

Ah ça, jamais faire confiance à la technologie les gars. Un jour ça te fait élire un robot à perruque blonde… et le lendemain, ça te tweete covfefe sans pression.

« Je suis un méchant de Scooby-Doo, si vous enlevez mon masque vous verrez la tête du propriétaire de l’hôtel »

En dessous de son masque, c’est un propriétaire de camping véreux. Il veut que tout le monde s’en aille des États-Unis pour construire un parc d’attraction géant.

À lire aussi : En totale roue libre, Supernatural annonce un crossover avec Scooby-Doo

Que Donald Trump écrit comme il parle et qu’il avait un cheveu ou un poil sur la langue

Oui ben ça arrive à tout le monde.

Que Donald Trump adore Féfé, le chanteur

Ben écoutez, mazel tov, chacun ses petits délires musicaux.

Peut-être qu’il voulait dire à la presse « On s’en branle de la Russie, parlez plutôt de ce petit chanteur de talent, je pense qu’il ira loin ! ».

Et c’est tout à son honneur…

Qu’il se tape des barres

On dirait qu’il a essayé d’écrire « coverage » et qu’après, il a commencé à rire chelou « fefefefefefefe ».

Qu’il parle Fourchelang

Alors là je suis même pas surprise, il a quand même pas mal de points en commun avec Voldemort si vous voulez mon avis.

Que Justin Trudeau ET Emmanuel Macron ont trop serré sa main

À force de malmener les gens, Donald Trump a été surpris de la poignée de main des deux hommes politiques. Du coup il sait plus taper…

Que Donald Trump a voulu faire croire qu’il aimait Nekfeu

Clairement, cette faute de frappe prouve bien qu’il n’en a rien à foutre de rien.

À lire aussi : Nekfeu, ou le crush que j’avais pas vu venir — Les Fantasmes de la Rédac

C’est le mot de passe de son Tumblr secret

Son petit journal intime, ses petites tribulations et son univers quoi.

C’est du langage simlish pour dire bonne journée

Le président américain est peut-être un Sims ! Et alors là ça explique mille choses, surtout s’il a « malveillant » dans ses traits de caractère.

C’est une référence à son amour pour le café

Comme le suggère ce tweet, le café pourrait être la clé :

C’est un nom de meuble Ikea

Si ça se trouve, c’est juste une super jolie étagère Ikea, et il veut simplement remeubler la Maison Blanche…

13 EXPLICATIONS, VOUS PENSEZ TOUJOURS QUE C’EST JUSTE UNE FAUTE DE FRAPPE ? À bientôt, je pars choper mon Pulitzer.

À lire aussi : Quand Najat Vallaud-Belkacem trolle les complotistes… Pour la bonne cause

8 surprises choisies par la rédac
18.90€ + 4€ de livraison

Margaux Palace

Prêtresse de la cuisine : comme dans les cités d'or mais avec du fromage. Ses cheveux sentent le chocolat et ses doigts l'échalote, mais elle mélange pas les deux ça va on est pas des bêtes.

Tous ses articles

Commentaires
Forum Facebook

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!